American loss : le deuil américain

Avis sur The Leftovers

Avatar Romain Hng
Critique publiée par le

Un chef d'oeuvre!
Lindelof rempile avec sa maîtrise du détail, de l'allégorie et d'un mysticisme à fleur de peau.
Après les aléas scénaristique de l'excellent Lost, on le sent parfaitement mûri avec d'une part un mystère-central-prétexte qu'il annonce ne pas souhaiter expliquer (la cause n'est pas le sujet), et d'autre part une écriture tout à fait réfléchie.
Contemplatif, introspectif et difficile à aborder (j'ai accroché à l'épisode 5 puis je suis revenu en arrière à la fin de la série... le début est une tannée à regarder d'emblée, l'installation est un chemin de croix qui pourtant éclaire avec le recul une saison parfaite).
Le plaisir de voir et revoir jusqu'à l'obsession vient au fur et à mesure (et notamment avec l'épisode 6 qui ouvre les perspectives, pivot de la saison).
Des trésors de réalisation et d'indices visuels, évocations latentes et discrètes, à la Breaking Bad (les couleurs, les objets, références bibliques innombrables, tout est pensé), sont parsemés au fil des épisodes qui tissent avec le temps une oeuvre à l'atmosphère unique, révélant une densité étonnante qui incite au lâché prise : le mystère est un fil rouge qui ne se laissera pas dompter à l'image des codes Hollywoodiens -- il vous faudra faire le deuil d'une résolution, d'une explication facile, mais pas d'une logique verrouillée (encore une fois, on est loin de Lost et de son tâtonnement).

Ce drame pesant et puissante demande de la patience et de la dévotion. Il requiert un abandon animal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 242 fois
1 apprécie

Autres actions de Romain Hng The Leftovers