👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ricky Gervais, le roi de la série malaise

En 2001, Ricky Gervais et Stephen Merchant invente une série qui aura une répercussion totale sur le monde des séries tel que nous le connaissons.

En vrai, ils inventent le concept de la série sur le bureau, univers supra banal, qui sera exporté du Royaume Uni aux Etats-Unis et même en France avec le succès que nous lui connaissons.

Mais parlons seulement de la vraie, la version anglaise.

Cette série est un coup de maître, mais pourquoi donc ? J'ai déjà fait le spoiler total dans le titre. The Office est une série qui rend mal à l'aise, un peu comme la vraie vie, en beaucoup plus concentré. C'est exactement pour cela que les gens préfèrent la version américaine. Mais l'originale a un goût qui reste malgré sa courte durée de vie. Une saveur. Ou plutôt un arrière-goût tenace.



David Brent est un chef qui veut être aimé et ne réussit qu'à être détesté.

On le connaît tous, ce chef qui veut désespérément être aimé et se rend ridicule. Pas à ce point certes. On est parti d'un sujet assez banal, le chef, mais si, vous savez, ce chef qui vous dit, quand vous arrivez à peine dans la boite, que les horaires ne sont pas un problème, qu'il n'est pas comme ça, provoquant une seule réaction : arrivée générale à 10h, départ à 17h. Non ? Vous n'avez pas connu cela ?

Boh, je ne me fais pas de souci, vous avez d'autres histoires, je les attends dans les coms', vas-y.

C'est puissamment drôle, férocement d'ailleurs, car ça tombe progressivement dans une spirale. David Brent ne réussit à chaque fois qu'à rendre les gens de plus en plus mal à l'aise avec son comportement, alors qu'il part d'un bon sentiment, puis fait de mauvais choix. Et de manière générale, Ricky Gervais se garde toujours ce genre de rôle impossible, si réel, sans doute plus qu'intéressant à jouer, mais terrible pour l'égo, non ?



L'ensemble du schéma The Office est là. Le chef trop gentil mais insupportable, le "sous-chef" nazillon, le blasé rigolo un peu triste, la standardiste rigolote à la vie un peu triste, et leurs petites blagounettes (que je peux pas vous intégrer, n'oubliez pas d'aller voir). Et les autres personnages.

C'est le génie des séries que je vais présenter ici maintenant, dans les prochains jours. Des tripotées de formidables personnages secondaires.

Et puis vous avez vu, dans le rôle du blasé Tim, on reconnaîtra Martin Freeman, le récent The Hobbit et le héros du HitchHiker's Guide to the Galaxy.

Le résultat d'un tel management dans la vraie vie ? Au secours !
Dont acte.
Phae
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Top 10 Séries, Les séries les plus drôles et Les meilleures séries comiques

il y a 9 ans

1 j'aime

The Office (UK)
Shortlegg
9

Ames sensibles, s'abstenir

J'ai fini les deux saisons hier soir. Il reste encore les bonus. Si l'humour anglais se caractérise dans une série ailleurs que chez les Monthy Python, c'est dans celle là. C'est une série qui est...

Lire la critique

il y a 12 ans

20 j'aime

The Office (UK)
JZD
7

The first office.

Si tu as vu The Office, le remake, la version amériaine, avec Jim et Pam qui sont si mignons, Dwight qui est si méchant et un peu drôle, et évidemment, Mickaël Scott, cet imbécile mesquin et...

Lire la critique

il y a 8 ans

14 j'aime

2

The Office (UK)
Pettirosso
10

Indispensable

Cette série est un petit bijou car : -Les dialogues sont succulents. -Les acteurs sont monstrueux, sincèrement, regarder un épisode me fout des charges d'émotions contradictoires à chaque fois...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

2

Wicked Game
Phae
10
Wicked Game

No one can save me but you

C'était un lundi. Il était 14h17. Je me souviens parce que je ne sais pas exactement quelle heure il était à ce moment-là, j'ai pas regardé en fait, du coup, je dis ça c'est une fourchette. J'avais...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

Bigmouth Strikes Again
Phae
10

Sweetness I was only joking when I said I'd like to smash every tooth in your head

Parmi toutes les chansons susceptibles de… Ah, je vous l’ai déjà faite ? Bon ok, je recommence. C’est comme d’habitude incidemment que cette chanson était parvenue à mes oreilles. Longtemps après sa...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

Paris au XXe siècle
Phae
8

Critique de Paris au XXe siècle par Phae

J’ai lu ce livre il y a quelques temps déjà. Déniché dans la pile poussiéreuse des Jules Verne parentaux, et approprié, je n’ai appris que récemment que son acheteur ne l’avait même pas lu. Ce que...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

1