Y a un lézard ici!

Avis sur V : La Série

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le (modifiée le )

PROLOGUE :

Bon alors comme c'est compliqué de faire des fiches de cette série qui s'est multipliée sous divers fomats (deux téléfilms de 90 minutes en 1983, une mini série de 3 épisodes en 1984 et une série de une saison interrompue en 1985), je préfère regrouper mes critiques ici.

Je précise que ma critique porte sur le téléfilm de 198mn (scindé donc en deux parties de 90 mn) et la série de 1985. Il me manque donc la mini série, mais je ne pense pas que j'essaierai de la voir un jour.

------------------------------------------------

LE TéLéFILM de 1983 : 7/10

Ce téléfilm se présente donc en deux parties d'environ chacune 1h30. la première partie est vraiment quasi parfaite. Le scénario est certe froid dans un premier temps, se concentrant plus sur l'invasion des 'visiteurs' que l'émotion (sans toutefois omettre l'aspect psychologique). L'on pourra également noter quelques facilités narratives, mais cela ne dérange pas trop. Pour en revenir au processus d'invasion, c'est très intelligemment écrit; en fait c'est assez moderne dans le développement, puisque le spectateur a l'occasion de suivre simultanément plusieurs familles, chacune ayant droit à un traitement différent (avec ou sans traître, avec ou sans résistant, parfois les deux mélangés...). Le budget est assez prodigieux, ne fut ce que la scène d'intro est franchement bluffante, avec des explosions partout; les effets spéciaux sont également assez bien fichus.

La seconde partie, par contre, est vraiment pauvre. Il y a toujours de bonnes idées notamment concernant la psychologie des personnages en fonction des situations dans lesquelles les scénaristes les mettent, mais le traitement est tellement grossier et peu subtil. Alors que la première partie était parfois difficile à suivre, la seconde possède des dialogues dignes d'un film de Chuck Norris (no hard feelings); la mise en scènes est tout aussi pâteuse, et les effets spéciaux sont catastrophiques: à certains moments, l'équipe SFX ne prend même plus la peine de détourer convenablement les vaisseaux. Et enfin il n'y a même pas de fin à cette histoire. L'on dira qu'il s'agit avant tout d'un récit sur l'espoir... mais le sentiment de désespoir ayant à peine été traîté jusque là, ça reste dur à avaler.

En bref, la première partie est vraiment superbe, tout le talent et le budget semble y être passé. Mais la seconde partie semble avoir été écrite par quelqu'un d'autre qui ne savait pas trop quoi faire de tous ces personnages. C'est bien dommage. Parceque la première partie est vraiment très bonne je ne peux me résoudre à mettre une note en dessous de 7/10.

------------------------------------------------

INTERMISSION :

j'ai fait des recherches sur la délicieuse Faye Grant et il s'avère qu'elle a extrêmement bien vieilli (ses seins ont bien décuplé de taille!). Mais la plus grosse surprise c'est de savoir que son heureux veinard de mari n'est autre que Stephen Collins, aka Eric Camben de 7 à la maison! Houlalala le veinard! Il ne l'emportera pas au paradis, ça, moi je vous le dis!

----------------------------------------------------

SéRIE de 1985 : 6/10

Kenneth Jonhson ne lache pas prise. Persuadé d'avoir là son 'à la recherche du temps perdu', il étire son idée de lézard envahisseurs en une série de 19épisodes. Sachant qu'il y a eu 1 téléfilm bien long et une mini série avant et que la série devait faire au moins deux saisons. Puis il a tout récemment ressorti son projet pour un remake qui s'est planté en terme d'audience et qui s'est donc vu annuler aussi avant que l'auteur puisse y apporter une conclusion. Mais bon c'est vraiment de sa faute. il aurait dû s'en tenir à une première mini série de trios épisodes et puis raccrocher. Surtout que là, franchement, sur 19x45 minutes, il fout bien en l'air la crédibilité de ses envahisseurs.

En fait, cette série est très Z. Les situations sont invraisemblables (ex : les extra terrestres ont des rituels très primitifs), et l'intrigue en général (les extra terrestre ont peur d'une poudre rouge, du coup ils restent mais n'attaquent pas... ce qui crée une tension proche de ce que fut la geurre froide) est peu convainquante. Côté scénario il n'y a pas grand chose de plus à dire, les punchlines fusent (bien bas), et les conflits politiques se résolvent à coup de mitraillette. Ah oui quand même, y a des situations tellement bizarres qu'on ne sait aps si els auteurs en étaient consients ou pas. Par exemple ces extra terrestres qui restent toujours sous leur forme humaine alors que ce n'est plus nécessaire... Au point même qu'ils font l'amour entre eux avec ce déguisement. C'est un peu comme si moi et ma compagne on décidait de s'habiller en panda pour faire l'amour, ou en dragon ou que sais-je.

La mise en scène est nettement moins efficace que dans le premier téléfilm. On sent que le budget a été diminué. Puis on sent bien les années 80 aussi. Les acteurs ont tous l'air de s'amuser comme des petits fous avec leurs fausses armes. N'importe quel prétexte est bon pour eux sauter dans tous les sens. Y en a même qui s'accrochent bizarrement juste pour tirer en rafale. Puis c'est tellement mal découpé, maladroit. De quoi bien rigoler en fait. C'est ça, ons e marrebien devant cette série Z.

Bref, c'est pas un désastre, quoique 19 épisodes, même si c'est du Z rigolo, c'est un peu trop ; "V" se laisse donc regarder sans trop de problème et amuse par ce ton désinvolte assumé.

--------------------------------------------------

CONCLUSION GéNéRALE :

Kenneth Jonhson aurait mieux fait de s'en tenir à ses téléfilms. L'idée était géniale. Après ça devient juste de l'autoparodie. On se marre bien, mais je doute que ce soit le résultat attendu par l'auteur qui n'a pas su s'arrêter à temps, qui a vu trop gros. Pauvre bougre, va !

Normalement la note devrait être 6.5/10 ; j'ai décidé d'arrondir au dessus parce que je suis un chic type. Du coup je laisse 7/10 même si la qualité est moindre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1767 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper V : La Série