Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Quand tout s'envole en fumée

Avis sur Weeds

Avatar littleblackman
Critique publiée par le

Magré tous ses défauts, autant le dire de suite j'adore cette série.

D'abord pour l'idée de départ. Dans la banlieue d'Agrestic, une ville paisible, une Wisteria Lane like, la vie de la famille Botwin bascule au décès du père de famille. Il laisse ainsi sans argent sa veuve et ses deux garçons.

Et cette desperate housewive ne trouve rien de mieux que de se lancer dans le commerce de l'herbe la (weeds du titre hein...) pour s'assurer de garder son train de vie.

Mais si la série démarre sur cette situation absurde et joue sur le comique de situation (ben il faut bien cacher à tout le monde que maman deale) la série vire petit à petit sur le drame humain: les choix qu'on fait ont des conséquences, choix entre liberté et éthique, honnêteté... chacun porte petit à petit sa croix dans cette série qui vire de la comédie au drame car si le pitch de départ est sympa, il entraine réellement toute la famille dans une virée morbide.

Les personnages sont attachants, entre la mère qu'on a parfois envie de gifler mais qui est attachante, le beauf qui prend de l'ampleur au fil des saisons, les garçons qui grandissent (et qui pourraient presque inspirer un spin-off genre Dexter ou autres séries du genre) et s'affirment dans leurs différences et ainsi de suite le boulet de comptable, la famille explosée de l'avocat, etc.

L'un des grands problème de cette série est son virage de la comédie au drame.
Car au final, on ne suit plus la série pour le pitch de départ (qui à force de chercher à rebondir s'est écrasé pour laisser la place au drama) mais plutôt pour les personnages (si vous vous êtes attachés à eux, sinon la série n'a plus vraiment d'intérêt) et pour savoir ce qu'ils vont devenir.
Car se prenant soudainement aux sérieux, on finit par se demander comment ils font faire pour survivre, pour affronter le FBI, les gangsters, etc. La question est "comment les scénaristes vont-ils sortir la famille Botwin du merdier où ils l'ont mise -et celui où ils se sont mis à vouloir tenter de relancer la série", le tout avec une fin Et réaliste ET happy end of course, car la logique dans laquelle s'est lancée les scénaristes prévoit plutôt une fin très triste (et brutal) pour la famille Botwin.

En fait le pitch de départ, si séduisant soit-il, ne tient pas la longueur des saisons. D'ailleurs la saison 3 marque bien la fin d'une première partie de la série et pour certains, cela devrait être la fin de série.

A ceci près que la saison 4 redémarre avec de nouvelles bases, prenant le risque de tirer un trait sur le passé (et c'est vrai que le final du 3 est gonflé quand on sait que Agrestic joue réellement un rôle dans les 3 premières saisons, cf le générique).

Si il est toujours question de dope pour survivre, la famille doit affronter, enfin, la réalité des choix pris dans les saisons précédentes par Nancy. Et voir si elle va résister au voyage.

A la saison 6, l'idée marrante du deal n'est plus qu'un bougli bougla surréaliste qui frôle le ridicule (le coup du passage au shit, très fort, comment ils échappent à tous les pros face à eux, la tentative du plan secte, etc.) mais qui laisse la place aux conflits au sein du clan Botwin.

Il reste une saison finale, la 7, espérons qu'elle nous apportera des réponses et une fin à la hauteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2115 fois
4 apprécient

littleblackman a ajouté cette série à 1 liste Weeds

  • Séries
    Illustration

    Top 10 Séries

    Avec : True Blood, Two Pints of Lager and a Packet of Crisps, MI-5, Coupling - Six Sexy,

Autres actions de littleblackman Weeds