⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Community
7.7
Community

Série NBC, Yahoo! Screen (2009)

Voir la série

Je ne regarde jamais de séries. Certainement à tort. J'ai toujours pensé que le format hautement chronophage et les hordes de téléspectateurs au regard vide, la bave suintant au coin des lèvres en attendant l'épisode enfin tant espéré où Jason va se déclarer auprès de Brenda avaient un effet des plus rébarbatif.

Mais ça, c'était avant.

Il est de ces journées moroses et tristes où un désir de légèreté se fait ressentir, comme l'envie des fraises à la chantilly le jour du cassoulet à la cantine ; et quand ce n'est pas la saison des fraises, on se rabat sur Senscritique. Et c'est là qu'en traînassant un peu, j'ai découvert LA série en question.

Alors on commence, doucement, un peu sceptique, on esquisse quelques sourires timides devant ces nouveaux personnages, certes stéréotypés mais tout de même percutants. Vingts minutes, c'est très court, alors on continue, on lance un nouvel épisode, puis un autre, et un autre, et un autre.. Les sourires timides deviennent des rires discrets, les rires discrets des éclats francs, et à la fin, on s'asphyxie devant son écran en priant pour que personne n'entre dans la pièce à ce moment gênant où on ressemble à s'y méprendre à une loutre asthmatique.

Car oui, on s'attache très vite à Greendale College et à ses personnages qui s'éloignent au fur et à mesures de leurs moules d'origine pour se singulariser et acquérir leur propre griffe. On découvre alors le véritable fond de la série : la parodie, car ce qui fait que Community est Community, c'est son humour et son omniprésence des références populaires à la culture américaines par l'intermédiaire des épisodes à thèmes ou le biais du génialissime personnage d'Abed (Asperger représente). Chacune de ces péripéties devient exclusive, et rares sont les intrigues sans le « petit truc » en plus qui me font m'exclamer une dizaine de fois par épisode « Mais c'est brillant ! ». Bien sûr, je ne vous cache pas que mon inlcuritite aiguë ne me permet pas de comprendre l'intégrité des références employées, et il me faut parfois omettre certains de ces renvois à la pop-culture américaine on ne peut plus obscures aux yeux de pauvres européens tels que moi. Je comprends donc aisément que l'on puisse qualifier la série d'élitiste, cependant la fréquence de ces références absconses aura tendance à régresser au cours des saisons pour le plus grand plaisir des abrutis (dont je me revendique bien évidemment membre).

A mon sens, toutes les petites imperfections de la série sont largement compensées par ses personnages, principaux comme secondaires, tous plus jubilatoires les uns que les autres, (le simplet Troy, le débonnaire Dean Pelton, l'hystérique Señor Chang et bien d'autres), un humour efficace, des épisodes brillants (le Glee Club, les paintballs, la stop-motion, les fins alternatives..) et les gags récurrents (« Troy and Abed in the morniiiiiiing », « Shut up Leonard », la mini-série d'après générique..).

Et quand l'épisode est terminé, on a ce même sentiment qu'à la fin d'un feu d'artifice : un instant c'est coloré, ça brille, ça pétarade de partout et l'instant d'après on est comme un con dans le noir avec un sourire d'abruti jusqu'aux oreilles.
Neophyte
10
Écrit par

Créée

le 9 déc. 2012

Critique lue 1.8K fois

52 j'aime

10 commentaires

Neophyte

Écrit par

Critique lue 1.8K fois

52
10

D'autres avis sur Community

Community
Hypérion
9

Summer's almost gone

DAN HARMON IS BACK FOR THE FIFTH SEASON BABY ! MAN IS GOOD ! EDIT en préambule : Bon, c'est réglé, la saison 4 n'existe pas. C'est scénaristiquement mou, cliché, la réalisation est plate, comme...

le 23 sept. 2012

120 j'aime

58

Community
Before-Sunrise
8

Common E.T.

Community démarre mollement avec une entrée en matière bien artificielle par la constitution du groupe d’étude tellement hétéroclite que cela en devient suspect. Et puis, au fur et à mesure de la...

le 14 sept. 2012

74 j'aime

24

Community
Spark
9

"Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii disgusting!"

J'aime pas les critiques non-construites, non-rédigées, sous forme de listes, ou faisant appel à des private jokes que les non-spectateurs de l'oeuvre ne comprendront pas. Il fallait donc que j'en...

le 30 août 2010

66 j'aime

43

Du même critique

Juno
Neophyte
7

Jus n'orange

(y a un endroit pour postuler aux titres les plus douteux ? Nan parce que je veux pas paraître prétentieuse et tout, mais je pense avoir du potentiel..) Un joli petit film avec de chouettes...

le 21 avr. 2013

45 j'aime

2

Cendrillon
Neophyte
7

Rock that party tonight

Non mais parce que sérieusement, Cendrillon, en fait, son rêve c'était juste d'aller à la grosse bamboula du patelin pour harponner le beau-gosse du lycée avec ses Louboutins et sa robe Givenchy...

le 25 déc. 2012

29 j'aime

2

Brazil
Neophyte
8

La bourreaucratie

Bienvenue dans un totalitarisme administratif où l'impitoyable bureaucratie règne en maître absolu, où les chauffagistes clandestins sont des ennemis publics et où l'on paie ses propres frais de...

le 4 janv. 2013

25 j'aime

2