👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Community, tiens, parlons-en enfin, puisque j’essaye de glisser discrètement son nom dans chacune des critiques qui pourraient en faire le lien (mais chut hein). Généralement, quand on me demande ce que je regarde comme séries, et que j'avoue que je ne visionne quasiment que des sitcoms, j'essaye de placer Community dans la liste. Car c’est le haut du panier.

Dan Harmon, son créateur, est à l’origine de la série Rick and Morty, une autre grande référence actuelle. Un grand monsieur.

J'ai réussi à convaincre des profils très divers de la regarder, avec un certain taux de satisfaction. Je n’en suis pas fier, je ne fais que partager : tout le mérite en revient à la série.

Le postulat de départ est simple, l'histoire de Community est celle d'un groupe de révisions d'un collège communautaire américain. Des profils complètement différents qui deviendront des amis, à peu de choses près, et qui vont vivre ensemble de belles aventures, les pieds sur terre mais dans des tonalités parfois surprenantes entre les épisodes.

Généralement, pour évoquer Community, les gens parlent de comment la série arrive à détourner les codes de la fiction, souvant sans que le spectateur ne le remarque tellement c’est bien vu. Community arrive ainsi à se moquer des aventures improbables, des comportements illogiques qui arrivent dans n'importe quelle sitcom et qui sont ici reprises et en même temps moquées du doigt. Par exemple, les sitcoms abusent de flash-backs d'épisodes précédents, que le lecteur a donc vus. Community utilise ce procédé, en tentant de faire croire que le lecteur a vu ces épisodes précédents, alors que non. Ou bien les épisodes spéciaux que la série détourne en de nouveaux formats, comme celui en stop-motion ou en pixels, et toujours en les intégrant à son histoire, sans que ça n’apparaisse comme gratuit ou prétentieux.

Et c'est vrai que ce jeu avec les conventions ou les codes culturels est un élément important,. Contrairement à d'autres productions qui abusent du clin d'oeil « t'as vu ? T'as vu ? » en tapant lourdement dans les côtes (ce que peut faire Community aussi dans ses moins bons moments), la série intègre très bien ces passages dans son histoire globale. Mais l'inventivité des scénaristes se matérialise par la franche audace de la série, le petit monde loufoque qu'elle crée. Elle fait d'un épisode sur le paint-ball une guerre ravageant le campus. D'un bateau garé sur le parking le théâtre d'une folle aventure. La série est d’une richesse folle, rarement paresseuse, toujours avec le sourire.

Et la série le fait en proposant un univers terriblement attachant, où chaque personne a sa place, avec de très bons acteurs tels que les incroyables Joel Mc Hale, Donald Glover, Danny Pudi, Chevy Chase ou Alison Brie. Où l'amitié et l'amour ne sont pas le jouet de réflexions creuses de scénaristes mais l'occasion de beaux discours et de belles rencontres. Sous ses airs de petite comédie, derrière la simplicité de sa proposition, Community offre aussi des pistes pour se questionner. C'est une série qui fait du bien, car elle est, malgré son côté sarcastique et moqueur, d'une grande humanité.

Bien sur, la série a ses défauts. Mais je vous laisserai le soin de les découvrir et les révéler.

Car j'en suis quasiment incapable.

SimplySmackkk
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Défi 365 critiques en 2019 (Séries)

il y a 2 mois

17 j'aime

10 commentaires

Community
Hypérion
9
Community

Summer's almost gone

DAN HARMON IS BACK FOR THE FIFTH SEASON BABY ! MAN IS GOOD ! EDIT en préambule : Bon, c'est réglé, la saison 4 n'existe pas. C'est scénaristiquement mou, cliché, la réalisation est plate, comme...

Lire la critique

il y a 10 ans

119 j'aime

58

Community
orivaa
10
Community

"This is totally meta"

Pensez à Barney Stinson. Pensez à Sheldon Cooper. Pensez à Dwight Schrute. Pensez à JD. Mais maintenant, oubliez-les. Car oui maintenant il y a Abed Nadir. Abed est capable de tout, voilà sa force...

Lire la critique

il y a 11 ans

101 j'aime

10

Community
Before-Sunrise
8
Community

Common E.T.

Community démarre mollement avec une entrée en matière bien artificielle par la constitution du groupe d’étude tellement hétéroclite que cela en devient suspect. Et puis, au fur et à mesure de la...

Lire la critique

il y a 10 ans

73 j'aime

24

Scott Pilgrim
SimplySmackkk
8

We are Sex Bob-Omb and we are here to make you think about death and get sad and stuff!

Le film adaptant le comic-book culte de Brian aura pris son temps avant d'arriver en France, quatre mois après sa sortie aux Etats-Unis tandis que le Blu-Ray est déjà sur les rayons. Pourquoi tant de...

Lire la critique

il y a 11 ans

44 j'aime

12

Calmos
SimplySmackkk
8
Calmos

Calmos x Bertrand Blier

La Culture est belle car tentaculaire. Elle nous permet de rebondir d’oeuvre en oeuvre. Il y a des liens partout. On peut découvrir un cinéaste en partant d’autre chose qu’un film. Je ne connaissais...

Lire la critique

il y a 2 ans

39 j'aime

13

The Suicide Squad
SimplySmackkk
7

Deuxième round de la Suicide Squad, gaffe, ça gicle

Si le premier film Suicide Squad de David Ayer n’a pas été un grand succès critique, il l’a été dans les salles, faisant rentrer plein d’oseille et même un Oscar des meilleurs maquillages et...

Lire la critique

il y a 11 mois

32 j'aime

1