Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Hollywood
6.8
Hollywood

Série Netflix (2020)

Voir la série

Plein feu sur l'âge d'or du cinéma hollywoodien avec une nouvelle série concoctée par Ryan Murphy, qui est à l'origine de séries telles que Glee ou American Horror Story. Très alléchante sur le papier comme à l'image, cette série n'en est pas moins déroutante dans son parti pris principal : réécrire l'Histoire d'Hollywood. Bien que s'inspirant de la réalité, la majeur partie du scénario est une grande utopie qui répare les erreurs du passé tout en rendant justice aux minorités de l'époque.
Hollywood revêt la forme d'un petit bonbon sucré et acidulé qu'on prend plaisir à déguster. On remonte le temps, on oublie le présent et on réinvente ce qui aurait pu se produire ; une sorte de révisionnisme fantaisiste où tout nous parait possible et réalisable. La forme est des plus plaisantes : des couleurs chaudes, la reconstitution des studios d'antan et des musiques à la sauce Broadway qui nous plongent directement dans l'ambiance ! Difficile de ne pas résister à ce spectacle qui réveille nos rêves les plus fous. Bon, ce petit monde n'est pas un paradis pour autant car des petites critiques incisives viennent ponctuer son propos et durcir le contexte dans lequel s'inscrit la fiction. Ainsi, on observe un studio enclin au patriarcat, féru de comédies grossières et refusant toutes prises de risque, un agent d'acteur pervers et manipulateur sans oublier un racisme et une homophobie omniprésentes. C'est dans ce milieu manichéen injustement dirigé qu'apparait une palette de jeunes personnages chargée d'envies et d'ambitions, vierges de toutes expériences et prêts à tout pour accomplir leurs rêves. Mais la bataille de cette joyeuse clique, bien que parsemée de petites embûches et conduite avec suspense, s'avère bien facile et dès les premiers épisodes, on devine de suite leur destin glorieux. C'est donc sans surprises que le scénario aboutit sur une happy-end, des étoiles pleins les yeux, avec des détracteurs qui sont subitement revenus à la raison comme par magie.
En soit, l'atmosphère est optimiste, lumineuse et inspirante. Ce qui fait grandement du bien ! Quitte à être un peu trop laxiste sur les bords, et trop beau pour être vrai, Hollywood reste une belle déclaration d'amour au cinéma, pleine d'espoir et de possibles. Ryan Murphy se sert ici du cadre du passé pour véhiculer des messages d'aujourd'hui. C'est finement articulé car on se prend vraiment au jeu de la création de cette oeuvre nouvelle et non-conforme. De plus, l'histoire de fond, celle du film dans la série, retrace le vrai destin funeste de l'actrice Peg Entwistle. C'est un matériau intéressant autour duquel les personnages évoluent. Du réalisateur dont c'est son premier film à l'actrice principale noire, qui, jusque-là, était cantonnée à des rôles de domestiques. Du scénariste noir et homosexuel à l'acteur principal, obligé de subvenir à ses besoins en faisant du tapinage dans une station-essence reconnue pour ses bonnes "ressources humaines". De la femme du grand patron pleine d'idées et de valeurs féministes inexploitées aux producteurs d'une autre génération mais fascinés à l'idée de secouer les mentalités. On a là un très beau panel de personnages, très bien écrit et interprété ! La plupart des jeux sont remarquables et finiront sans aucun doute un Golden Globe à la main... Je pense notamment à Jim Parsons en pervers-narcissique nuancé, ou encore Holland Taylor et Joe Mantello en producteurs dévoués. David Corenswet, dont c'est le premier rôle, se démarque également par sa prestance et son charisme intemporel. Pour moi, ce casting densifie amplement la série avec une couche d'émotions très bien tempérée.
J'ai également apprécié comment le scénario rend justice à des acteurs oubliés ou dénigrés qui ont vraiment existé comme Anna May Wong, Hattie McDaniels ou encore Rock Hudson en créant un monde où couleur de peau et homosexualité n'entacheraient en rien leur talent et leur capacité à toucher les étoiles. En cela, la série est surprenante et efficace. Même si une part de moi trouve l'ensemble trop rose bonbon... Mais je foncerai sans réfléchir pour me lancer dans la saison deux !

alsacienparisien
7

Créée

le 23 mai 2020

Critique lue 188 fois

3 j'aime

Critique lue 188 fois

3

D'autres avis sur Hollywood

Hollywood
ClémentRL
1

Critique de Hollywood par Clément en Marinière

Depuis que Tarantino en a fait son nouveau cheval de bataille, le révisionnisme a le vent en poupe. Pas tout à fait dystopie, puisqu'il place le basculement historique à l'embouchure de son récit...

le 7 mai 2020

22 j'aime

2

Hollywood
Edo
5

Plaisir coupable... trop coupable

Parmi les points positifs, citons que la série est prenante et agréable à regarder. Ce qui la gâte au point de la rendre franchement dérangeante est sa fin, donc SPOILERS AHEAD.

Par

le 8 mai 2020

17 j'aime

1

Hollywood
Cortex69
9

Critique de Hollywood par Cédric Moreau

Nip/Tuck, Glee, Americain Horror Story, The Politician (entre autres) : Ryan Murphy a depuis longtemps fait ses preuves dans le monde des séries. Aussi, lorsque Netflix a annoncé avoir signé un...

le 2 mai 2020

14 j'aime

Du même critique

Un amour impossible
alsacienparisien
8

Récit romanesque d'une densité rare

Adaptation du roman phare de Christine Angot, "Un amour impossible" est un film fleuve qui retrace l'ensemble d'une vie. C'est étonnamment dense, percutant et fort. Les thématiques centrales vont au...

le 11 nov. 2018

19 j'aime

1

Épouse-moi mon pote
alsacienparisien
2

De la maladresse du propos nait un profond malaise...

Epouse-moi mon pote suscite de vives réactions sur son histoire centré sur le thème de l'homosexualité. Je n'ai pas personnellement trouvé le propos insultant mais je l'ai trouvé maladroit et...

le 7 nov. 2017

18 j'aime