👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

D’un point de vue purement formel, c’est très bon : décor, costume, photographie, BO... la reconstitution historique est réussie, on est bien dans l’ambiance des années 60.
Mais déjà je trouve que c’est un peu trop propre et lisse : voiture rutilantes sans une tache, fringues impeccablement repassées sans un pli, moquette et papier peint immaculés...

Du point de vue du fond, je me demande encore ce que ça voulait au fond raconter.
Pourtant, ça partait bien puisque ça commence justement par montrer le dénouement final.
Donc je me suis dit qu’il y allait y avoir de la matière, que les thématiques allaient être intéressantes avec des arcs narratifs intéressants et une évolution des persos creusée...
Et la franchement, déception.
Les perso secondaires sont plutôt bien traités mais le personnage principal ne m’a pas du tout intéressé. Pas aimable, pas attachant, égoïste et egocentrée, arrogant, colérique, presque mutique et inadapté socialement (toutes les cases de l’archétype de l’enfant orphelin sont cochées).
Et ce n’est qu’une fois parvenue à démolir et écraser tous ses adversaires sans respect ni compassion mais uniquement avec violence et défi qu’elle va enfin pouvoir commencer à s’épanouir !
Niveau évolution et « morale », c’est pas hyper kiffant.
Ce perso féminin soumet tout le monde et utilise les hommes pour son propre profit. On peut d’ailleurs se demander ce que tous ils lui trouvent tellement elle est se comporte de façon assez antipathique, peu aimable et ingrate. Elle n’a pas eu une enfance facile, ok. Mais est ce que cela justifie et excuse son comportement ? Tout ça pour dire que je ne trouve pas le traitement de la thématique féministe très positive.

Ce qui m’a aussi gêné, c’est que je n’ai pas vraiment cru a ce personnage principal.
Je voyais en permanence l’actrice cabotinant devant la caméra avec ses poses et regards appuyés qui sonnaient à mon sens factices. Je voyais l’actrice et non pas le personnage. Et pourtant j’ai bcp aimé l’actrice dans The Witch et dans Split + Glass.

Et puis pas mal de facilités et de scènes convenues tout du long.

Autre truc dommageable pour moi. Le film n’a pas vraiment d’angle d’attaque. Il aurait pu traiter du génie, du don naturel presque divin de ce personnage mais ça n’en dit rien au fond.
Et je peux dire la même chose de tous les sujets abordés. Que raconte t’il par exemple sur l’addiction aux anxiolytiques et a l’alcool... ou de cette passion dévorante pour les échecs ?

Du coup, il (ne) reste (qu’)une histoire pas trop mal racontée et bien mise en scène. Certains mouvements de caméra qui suivent un perso et embrasse toute une scène en prenant tout à coup de la hauteur témoigne clairement d’un très bon savoir faire.

Bon après, intrinsequement, ce n’est pas mauvais, il y a bcp (trop?) de soin dans la réalisation, on sent qu’il y a eu (énormément?) d’argent investi, ça se voit à l’écran, bien qu’un peu répétitive, l’histoire se suit sans ennui (et sans effort)... mais c’est assez standardisé, convenu et un peu lisse par rapport à mes goûts.
Produit Netflix qui brosse un peu le spectateur dans le sens du poil et qui montre un peu trop sagement ce que l’on attend de ce genre de production. Dommage.

Zeudhomme
5
Écrit par

il y a plus d’un an

72 j'aime

13 commentaires

Le Jeu de la dame
Ulysses
4

Shonen

Naruto but it's with chess 100% spoilers Apparemment Netflix a sorti un nouveau manga sur les échecs, on va regarder le résumé ensemble. Cette orpheline ne le sait pas mais son destin est...

Lire la critique

il y a plus d’un an

83 j'aime

13

Le Jeu de la dame
Zeudhomme
5

Série dans la case Netflix

D’un point de vue purement formel, c’est très bon : décor, costume, photographie, BO... la reconstitution historique est réussie, on est bien dans l’ambiance des années 60. Mais déjà je trouve que...

Lire la critique

il y a plus d’un an

72 j'aime

13

Le Jeu de la dame
HarrierDuBois
3

Netflix, ou l'art du téléfilm chic and cheap

Il faut le dire Netflix a toujours su plus ou moins embellir ses séries. Et ce ne sont pas les dernières en date que j'ai pu consommer qui seront un contre exemple à cette esthétique plaisante,...

Lire la critique

il y a plus d’un an

71 j'aime

50

Le Jeu de la dame
Zeudhomme
5

Série dans la case Netflix

D’un point de vue purement formel, c’est très bon : décor, costume, photographie, BO... la reconstitution historique est réussie, on est bien dans l’ambiance des années 60. Mais déjà je trouve que...

Lire la critique

il y a plus d’un an

72 j'aime

13

Annette
Zeudhomme
7
Annette

N’est pas Pinocchio qui veut !

La première demi-heure est franchement flamboyante avec une intro originale et enlevée, une photographie léchée et des belles lumières dans des scènes nocturnes, reconnaissables du style de Leos...

Lire la critique

il y a 12 mois

28 j'aime

3

Gagarine
Zeudhomme
2
Gagarine

Houston, we’ve got a problem !

Tentative maladroite, patchwork pseudo esthétisant et brouillon assez lunaire (dans le mauvais sens du terme) qui m’a bcp agacé avec des histoires, des personnages et des séquences manièrées, qui,...

Lire la critique

il y a 1 an

11 j'aime

4