Plonger dans les bas-fonds de Star Wars, on le sentait venir avec certaines scènes de Rogue One et on l'a approché avec The Mandalorian. Un spin off de spin off sur LE chasseur de primes amoureusement surcoté par tous (par moi aussi, évidemment) qui prend le trône de Jabba sur une planète réputée être un coupe-gorge, on ne peut qu'imaginer le trip western/Gangs of New York qui nous est promis en filigrane depuis des années, avec son lot de crasse et de coups de front. Avec ce premier épisode, remballons tout. Out l'imagerie du niveau 1313 ou des cloaques de Nar Shaddaa.
Personnages transparents, mise en scène flasque, enjeux assez inintéressants et scènes de combat anémiques, il faut bien au bout d'un moment faire un pas de côté. Écarter l’œil de la lorgnette de la suspension d'incrédulité qui nous propose des moments fictionnellement tant attendus, comme la sortie du Sarlacc... Et regarder le produit, en consommateur concerné.
Je ne peux plus attendre d'une série qu'elle se contente de flatter le complétiste qui sommeille en nous et nous permette seulement de voir grossir la fiche Wookieepedia de Boba et disparaître les taches aveugles de sa chronologie. J'aime pourtant cette approche méta-historico-encyclopédique, le fait de voir se remplir l'univers de SW par touches, peu à peu. Mais si connaître le destin de Boba m'intéresse, je subis la manière dont son exposition m'est assénée. La myriade de connexions que j'établis en tant que fan standard doté d'une culture de base du contexte a toujours formé un épais coussin, un amortisseur de complaisance absorbant toutes les aspérités du produit. Par exemple, je trouve Rebels très moche, mais la situation décrite dans la série et les évolutions géopolitiques de l'univers me satisfont.
BoBF atteint d'emblée ses limites là où The Mandalorian avait mis deux ou trois épisodes avant de me gonfler sur la saison 1. Et je me demande si ça va décoller en termes de violence, de cynisme, de surprise... Parce que là, c'est très très plat et peu engageant.


EDIT 2&3 - Après avoir vu les deux épisodes suivants, je passe à 4. Mollesse, faiblesse des personnages, dialogues à la rue et un Boba Fett totalement plat. Je pense qu'il n'est pas la peine de revenir sur les loubards multicolores qui semblent sortis de Popstars et leur course poursuite risible. La mise en scène est si artificielle et dénuée de toute intention qu'on croirait voir des plans de soap opera ou de telenovela. Même la musique est chiante.


EDIT 4 - Et l'épisode4. Flashback interminable, rythme toujours pété, scènes vides. L'assaut du palais de Jabba est pas à la hauteur d'une mission de l'Agence Tous Risques. Tout le monde a le front soucieux et la mâchoire serrée mais on voit pas bien pourquoi tant l'ensemble est statique. La grosse prouesse semble être le fait de devoir faire un créneau avec le Slave 1 (pardon, le vaisseau de type Firespray).


EDIT 5 - Hurlons avec les loups. Oui, l'épisode 5 est le meilleur. Non, ce n'est pas un épisode de BF, oui, c'est un épisode du Mandalorian par Bryce Dallas Howard. Rien que le grain de l'image, la violence, le jeu d'acteur, la connexion au lore changent tout. Puis cette vignette totalement nerdy autour de la résurrection du vaisseau de Mando, c'est à la fois anecdotique et enthousiasmant. Ca ne change rien à la série BF par contre...


EDIT 6 - Oui, bon. Un vrai mélange de méchant fan service et tout de même de vrai focus sur une période mystérieuse et fondatrice. Il fallait oser, Filoni n'a pas hésité à manipuler les icônes et faire avancer l'histoire : la création du nouvel ordre Jedi. Mais aucun impact sur la série tant il s'agit d'une parenthèse dont la valeur est essentiellement liée à ce qui a été installé dans les deux premières saisons de The Mandalorian.


EDIT 7 - C'est donc bel et bien un naufrage. A l'issue du dernier épisode, intensité nulle, réactions stupides, dialogues risibles, situations surréalistes d'incohérence, acteurs et figurants si statiques qu'on dirait que la caméra ne tourne qu'entre les prises. Le recours dégueulasse et forcé à Grogu et Din Djarin pour tenter de raccrocher les wagons (ce qui me confirme que les scénaristes étaient quelque part conscients de la vacuité du spin off) parvient à souiller The Mandalorian qui aurait pu rester pépouse à siroter du fizzyglug en attendant sa saison 3. Temuera Morrison avait promis un "mind-blowing finale". J'imagine que c'est l'interminable scène de King Rancor qu'il évoquait. Et Cad Bane qui part comme ça, c'est moche. Il se serait étouffé avec un œuf mimosa que ça aurait été plus poignant.

VulcaseArkolax
2
Écrit par

Le 31 décembre 2021

24 j'aime

6 commentaires

Le Livre de Boba Fett
ldekerdrel
2

ridicule !!

Autant le mandalorian était sympathique et pas depourvu d'idées , autant ce livre de boba Fett est un desastre !!! Là ou on imaginait un odyssée dans des mondes différents , ou Boba fett aurait...

il y a 1 an

32 j'aime

6

Le Livre de Boba Fett
VulcaseArkolax
2

Bobf...

Plonger dans les bas-fonds de Star Wars, on le sentait venir avec certaines scènes de Rogue One et on l'a approché avec The Mandalorian. Un spin off de spin off sur LE chasseur de primes...

il y a 1 an

24 j'aime

6

Le Livre de Boba Fett
MonsieurNuss
3

Le cahier de Boba Fail

La trilogie originale Star Wars n'a jamais vraiment été clémente avec le fameux Boba Fett, ce pauvre bougre n'ayant probablement pas plus de 15 minutes de temps d'écran. Et du peu qu'il était là, le...

il y a 12 mois

19 j'aime

5

The Haunting of Hill House
VulcaseArkolax
6

Dénouement fatal

Après 9 épisodes mesurés, lents, parfois énigmatiques, perfusés de techniques éprouvées issues du Manuel Cinématographique de la Maison Hantée, c'est la catastrophe. Pendant 9 épisodes, j'ai beaucoup...

il y a 4 ans

40 j'aime

2

Messiah
VulcaseArkolax
8
Messiah

Arnaque, bible et rhétorique

Une histoire très ambitieuse sur la manipulation, la foi, l'opportunisme, la détresse personnelle et le déni. On est entre le hold up spirituel, le thriller géopolitique, la révolution sectaire et...

il y a 3 ans

29 j'aime

4

Le Livre de Boba Fett
VulcaseArkolax
2

Bobf...

Plonger dans les bas-fonds de Star Wars, on le sentait venir avec certaines scènes de Rogue One et on l'a approché avec The Mandalorian. Un spin off de spin off sur LE chasseur de primes...

il y a 1 an

24 j'aime

6