Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Marshall et Simon
7.8
Marshall et Simon

Série NBC (1991)

Marshall et Simon - Eerie, Indiana en VO - est donc une série pour enfants à caractère horrifique créée en 1991 aux USA par José Rivera et Karl Schaefer et diffusée en France à partir de 1993 sur France 3.

Dans la lignée de " Fais-moi peur " et précédant largement la série de livres et la version télévisée de " Chair de poule ", ce programme a pour avantage d'avoir pour conseiller artistique et réalisateur (pour cinq épisodes : 1-2-4-7 et 13) un certain Joe Dante (Gremlins 1 & 2 étant ses réalisations les plus connues du grand public).

Aussi peut-on se rendre compte que cette série est faite par de vrais passionnés, notamment grâce à de nombreuses références explicites et peu subtiles, destinées à des enfants qui ne les saisissent probablement pas encore, mais qui y viendront plus tard en partie grâce à elle.

En effet, dès le générique d'ouverture, on nous montre un gros plan du visages de Bela lugosi dans son rôle le plus fameux, ainsi que des extraits de films tombés dans le domaine public (Nosferatu, La nuit des morts vivants, Wrestling Women vs. the Aztec Mummy... ) - le tout agrémenté par ce qu'on imagine dès lors être nos deux héros courant de façon absurde et amusante devant un fond vert.
Durant les épisodes eux-mêmes les références continueront à pleuvoir bien sûr : à Edgard Allan Poe, Godzilla/Mothra, James Bond, Alice aux pays des merveilles, Boris Karloff...
Malheureusement les doublages ne tiennent pas souvent compte des références, de plus les enfants doublés par des adultes c'est involontairement flippant, trop flippant pour être précis. Sans parler des doubleurs qui s'emmêlent les pinceaux quant à leurs personnages respectifs. L'idéal serait de tout (re)voir en VO, mais vous perdrez l'aspect nostalgique (si vous êtes concernés).
(Remarque : Vous remarquerez dans l'épisode 7 la gamine qui joue dans la saga Halloween originale (ep. 4 & 5) et aussi dans les deux films de Rob Zombie ).

Mais quel est le pitch de cette série ? - Se demanderont éventuellement ceux qui n'ont pas eu la chance de la voir dans leur tendre enfance.
Le protagoniste (Marshall Teller) arrive de New York avec sa famille et débarque à Eerie (" statistiquement la ville la plus normale du monde ") et viennent grossir les rangs de ses 16 661 habitants (666 joke, lolilol). Marshall et son voisin Simon (son seul véritable nouvel ami, le sidekick typique) se rendront bien vite compte que cette communauté est en fait l'épicentre de toutes les bizarreries les plus surnaturelles de la planètes sous ses apparences proprettes et symétriques.

Un synopsis simple et efficace qui fait kiffer les gosses, une sorte d'équivalent enfantin de X-files (créé quand même deux ans plus tard, en 1993 !).
Comme vous vous en doutez, regarder cette série en faisant partie de la tranche d'âge visée, c'est tout simplement épique, excitant et flippant... mais est-ce que ça tient toujours la route chez un public mature ?
Outre le côté nostalgique, je dois bien avouer que pas vraiment.
Mais qu'importent les rebondissements illogiques et foireux, les acteurs burlesques et les nombreuses incohérences : Marshall et Simon tient amplement ses promesses envers ceux à qui le show s'adresse (les 6-10 ans).
Avec ses musiques, effets sonores et éclairages spookies, mais surtout grâce à son audace, allant jusqu'à faire mourir des enfants ! Plus rien n'est sûr.
(Cf : dès l'épisode 2, un petit gros se fait courser par une horde de chiens, on ne nous montre plus leurs ombres fuyant dans la nuit et la voix off du héros nous confie : " Et on a plus jamais revu Steeve. " OMG. Sans parler du petit qui se fait renverser par un camion et qui fait une fixette sur le " live fast, die young ".)
De plus les épisodes débutent avec une grosse touche de suspens avec un héros tenant un journal à la Jonathan Harker et expliquant à sa famille qu'il risque de ne pas revenir vivant de ses aventures.

À côté de ça la série est aussi très drôle (par exemple avec le marchand de chaussures qui se déguise chaque jour en espérant échapper à Dieu sait quelle menace).

Une grande réussite pour les gamins, cette série est faite avec amour et a contribué à "créer" de nombreux fans de films d'épouvantes. Dommage qu'il y ait si peu d'épisodes à cause du faible taux d'audiences en Amérique (dû surtout au très mauvais horaire).

À montrer à ses enfants.

PS : Il existe une série de romans pour jeunes lecteurs enrichissant les aventures de Marshall et Simon.
Nhoj
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 90's kids

Créée

le 26 mars 2011

Critique lue 3.7K fois

21 j'aime

9 commentaires

Nhoj

Écrit par

Critique lue 3.7K fois

21
9

D'autres avis sur Marshall et Simon

Marshall et Simon
Lyusan
9

What's wrong with this picture?

Pour ceux que ça intéresse, si vous lisez cette critique, c'est que je serais mort, ou que j'aurais disparu dans des circonstances mystérieuses. Quand j'étais petit, le club dorothée existait...

le 10 oct. 2015

9 j'aime

2

Marshall et Simon
Blèh
6

Critique de Marshall et Simon par Blèh

Sérieusement, à part en matant mystères ou X-files, j'ai rarement autant flippé en étant gosse. L'ambiance était malsaine à en crever, les histoires tordues, les dénouements toujours amers ou...

le 9 juil. 2010

9 j'aime

Marshall et Simon
carolina33
6

Pas assez vu !

Je loupais la série à chaque fois ! et ça me rendais dingue ! rien qu'en entendant la musique ça me donnais envie de la voir, néanmoins j'ai réussi a regarder 3 ou 4 épisodes et ça à suffi pour me...

le 20 janv. 2016

Du même critique

The Mirror
Nhoj
3

Le coup du soufflé.

J'ai choisi de voir Oculus parce qu'en tant qu'amateur d'épouvante, quand un petit film commence à faire parler de lui avec cette ampleur, on a envie de se laisser aller à espérer. D'une part parce...

Par

le 19 mars 2015

18 j'aime

1

Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire
Nhoj
7

Critique de Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire par Nhoj

Je pense que ce film est fortement sous-estimé en général. Il est l'adaptation des trois premiers tomes (que j'ai moyennement appréciés) d'une série de bouquins pour jeunes lecteurs qui a généré...

Par

le 16 oct. 2010

17 j'aime

1

Plan 9 from Outer Space
Nhoj
8

Rêve de bambin sur pellicule.

Un film écrit et réalisé par un enfant passionné dans un corps de monsieur bizarre. Même quand on sait comment il a été produit, en combien de temps il a été tourné et avec quelles contraintes, on ne...

Par

le 6 nov. 2010

16 j'aime