tobor

Homme, 55 ans, Belgique (1000)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
Si ce qu’on vit maintenant avait fait l’objet d’un roman d’anticipation dystopique dans les ’50s, il aurait été peu crédible et complètement nul... Pourtant, ça réuni et ré-assemble des éléments des best-seller en la matière ! On est vraiment dirigé par des gros nazes !

Répartition des notes

  1. 54
  2. 46
  3. 54
  4. 34
  5. 175
  6. 337
  7. 640
  8. 386
  9. 70
  10. 11

Comparez votre collection avec tobor

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de tobor
  • Albums
    Illustration dark 80's
    dark 80's

    Avec : In the Flat Field, Closer, Labour of Love, Heresie,

  • Films
    Affiche No Escape
    Pas foutus de bloquer une porte!

    C'est navrant, bloquer efficacement une porte quand arrive le danger n'est jamais une solution au cinéma, même face à des...

  • Films
    Affiche Edge of Tomorrow
    Tiens? Encore l'Europe!

    À l'heure (20:15) de la tentative de mise en place de différents traités de libre échange entre les usa et l'u.e (dont le fameux...

Sondages de tobor
Critiques de tobor

Dernières critiques

-
Les angoissés de passage

Vraiment cheap mais franchement honnête s'il faut comparer à ce qui s'est fait dans le genre. Des Et's ne font que passer, sans soulever la question d'une "one earth, one people", il y a juste du remous dans le voisinage et c'est l'occasion d'une dénonciation du racisme anti-noirs et des débordements occasionnés par la libre circulation des armes à feu. C'est désuet, maladroit mais ça reste... Lire l'avis à propos de Les passagers de l'angoisse

Avatar tobor
6
tobor ·
5.6
Le gravier dans la vaseline

À partir du moment où on entend la voix off parler à la première personne au nom du virus, c'est à dire, d'entrée de jeu, il est clair qu'il s'agit d'un produit d'infantilisation. Alors la question qui reste en suspens est essentiellement "de quelle façon va-t-on tenter de nous embobiner?". Et on est en effet bien servi. En interview, on prête au virus des "intentions", un désir de... Lire la critique de Le grain de sable dans la machine

Avatar tobor
1
tobor ·
Mentions J'aime de tobor

Activité récente