👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Les meilleurs livres français selon Morgan

Liste de

8 livres

créee il y a plus de 4 ans

 · 

modifiée il y a plus de 4 ans

À la recherche du temps perdu
8.4
1.

À la recherche du temps perdu (1927)

Sortie : 1927 (France). Roman

livre de Marcel Proust

Morgan a mis 9/10.

Résumé : À l’instant où il mit en bouche la madeleine, le narrateur fut pris d’une étrange sensation : les souvenirs de son enfance ressuscitèrent.

Les Liaisons dangereuses
7.9
2.

Les Liaisons dangereuses (1782)

Sortie : 1782 (France). Roman

livre de Choderlos de Laclos

Morgan a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Un duel pervers entre deux nobles manipulateurs et libertins du siècle des lumières qui se jouent de la société pudibonde dans laquelle ils vivent.

Belle du Seigneur
7.6
3.

Belle du Seigneur (1968)

Sortie : 1968 (France). Roman, Romance

livre de Albert Cohen

Morgan a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Les autres mettent des semaines et des mois pour arriver à aimer, et à aimer peu, et il leur faut des entretiens et des goûts communs et des cristallisations. Moi, ce fut le temps d’un battement de paupières. Dites moi fou, mais croyez-moi. Un battement de ses paupières, et elle me regarda sans me voir, et ce fut la gloire et le printemps et le soleil et la mer tiède et sa transparence près du rivage et ma jeunesse revenue, et le monde était né, et je sus que personne avant elle, ni Adrienne, ni Aude, ni Isolde, ni les autres de ma splendeur et jeunesse, toutes d’elle annonciatrices et servantes.

Les Fleurs du mal
8.2
4.

Les Fleurs du mal (1857)

Sortie : 25 juin 1857. Poésie

livre de Charles Baudelaire

Morgan a mis 10/10.

Résumé : Une oeuvre sous forme de recueil de poèmes divisé en six parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, le Vin, les Fleurs du mal, Révolte et la Mort.

La Nouvelle Héloïse
6.7
5.

La Nouvelle Héloïse (1761)

Sortie : 1761 (France). Roman, Récit

livre de Jean-Jacques Rousseau

Morgan a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : «Pourquoi craindrais-je de dire ce que je pense ? Ce recueil avec son gothique ton convient mieux aux femmes que les livres de philosophie. Il peut même être utile à celles qui dans une vie déréglée ont conservé quelque amour pour l'honnêteté. Quant aux filles, c'est autre chose. Jamais fille chaste n'a lu de Romans ; et j'ai mis à celui-ci un titre assez décidé pour qu'en l'ouvrant on sût à quoi s'en tenir. Celle qui, malgré ce titre, en osera lire une seule page, est une fille perdue : mais qu'elle n'impute point sa perte à ce livre ; le mal était fait d'avance. Puisqu'elle a commencé, qu'elle achève de lire : elle n'a plus rien à risquer.» La passion entre Julie d'Étanges et son précepteur, Saint-Preux. Après avoir tenté de s'en défendre, ce dernier va tomber sous le charme de sa jeune élève.

Le Comte de Monte-Cristo
8.3
6.

Le Comte de Monte-Cristo (1844)

Sortie : 1844 (France). Roman

livre de Alexandre Dumas

Morgan a mis 8/10.

Résumé : Le 24 février 1815, jour où Napoléon quitte l'île d'Elbe, Edmond Dantès, jeune marin de 19 ans, débarque à Marseille pour s'y marier le lendemain.

Le Rivage des Syrtes
8
7.

Le Rivage des Syrtes (1951)

Sortie : 25 septembre 1951. Roman

livre de Julien Gracq

Morgan a mis 8/10 et a écrit une critique.

Résumé : Aldo, à la suite d’un chagrin d’amour, demande une affectation lointaine au gouvernement d’Orsenna. S’ensuit alors la marche à l’abîme des deux ennemis imaginaires et héréditaires. Les pays comme les civilisations sont mortels. C’est à ce fascinant spectacle que Julien Gracq nous convie ici. Cette insolite histoire de suicide collectif laisse une subtile et tenace impression de trouble.

Les Chants de Maldoror
8.2
8.

Les Chants de Maldoror (1869)

Sortie : 1869 (France). Poésie

livre de Comte de Lautréamont (Isidore Ducasse)

Morgan le lit actuellement.

Résumé : Lorsqu’en 1869, sous le pseudonyme de Lautréamont, Isidore Ducasse fait imprimer Les Chants de Maldoror, c’est un texte inclassable que le jeune poète de vingt-trois ans offre aux lecteurs. Cette épopée de la peur, des ténèbres et du mal, qui brandit son attirail de cruautés et fait sourdre un fond de terreur infantile dans les amples strophes de ses six chants, demeura à peu près sans écho à sa parution : il fallut donc attendre sa redécouverte par les surréalistes pour que ce livre où s’inaugure la transgression moderne prît sa vraie place. L’ année suivante, les Poésies, dont on ignore si l’édition fut diffusée, démentaient leur titre en proposant, écrites en prose, un ensemble de maximes et de réflexions, acerbes parfois mais aiguës, sur la littérature et la morale. Le livre fut-il alors lu ? Quelques mois plus tard, Ducasse mourait mystérieusement.