Top des livres d'Albert Camus

Quels sont les meilleurs livres d'Albert Camus ...

Afficher plus

169 membres ont répondu

La Peste
7.6
2.

La Peste (1947)

Sortie : 1947 (France). Roman

livre de Albert Camus

Résumé : Le roman raconte sous forme de chroniques la vie quotidienne des habitants pendant la peste qui frappe Oran. Des personnes s'aideront ou se gêneront.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres du XX° siècle

- Les meilleurs livres français

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleures introductions de livres

- Les lectures forcées et finalement adorées

- Les livres les plus appréciés à l'école

- Les livres les plus souvent offerts

- Les meilleurs classiques de la littérature

La Chute
7.6
3.

La Chute (1956)

Sortie : 1956 (France). Roman

livre de Albert Camus

Résumé : « Sur le pont, je passai derrière une forme penchée sur le parapet, et qui semblait regarder le fleuve. De plus près, je distinguai une mince jeune femme, habillée de noir. Entre les cheveux sombres et le col du manteau, on voyait seulement une nuque, fraîche et mouillée, à laquelle je fus sensible. Mais je poursuivis ma route, après une hésitation. [] J'avais déjà parcouru une cinquantaine de mètres à peu près, lorsque j'entendis le bruit, qui, malgré la distance, me parut formidable dans le silence nocturne, d'un corps qui s'abat sur l'eau. Je m'arrêtai net, mais sans me retourner. Presque aussitôt, j'entendis un cri, plusieurs fois répété, qui descendait lui aussi le fleuve, puis s'éteignit brusquement. »

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de moins de 200 pages

- Les meilleurs livres français

- Les meilleurs livres du XX° siècle

- Les livres qui se lisent d'une traite

- Les meilleurs classiques de la littérature française

Caligula
7.9
4.

Caligula (1944)

Sortie : 1944 (France). Théâtre

livre de Albert Camus

Résumé : Ange en quête d'absolu ? Monstre sanguinaire ? Avant la guerre, Albert Camus conçoit Caligula, ainsi que Sisyphe ou Meursault (L'Étranger), comme un héros de l'Absurde. En 1945, la pièce est reçue comme une fable sur les horreurs du nazisme. Ses versions et ses mises en scène successives, l'évolution de la sensibilité du public ont contribué à faire de Caligula une des figures les plus troublantes de notre théâtre. À l'image du tyran se superposent, dans notre mémoire, les visages de Gérard Philipe, qui créa le rôle, et celui d'Albert Camus, qui mêla toujours au besoin de tendresse et à l'exigence de pureté une étrange «fixation au meurtre» et «cette violence intérieure» (Jean Grenier) qui anime son empereur romain.

Aussi présent dans :

- Les livres avec les meilleurs méchants

- Les meilleures pièces de théâtre

- Les meilleurs livres avec un twist final

- Les meilleurs livres français

- Les meilleurs livres de moins de 200 pages

- Les meilleurs livres du XX° siècle

- Les meilleurs classiques de la littérature française

Les Justes
7.7
5.

Les Justes (1949)

Sortie : 1949 (France). Théâtre

livre de Albert Camus

Résumé : Moscou, 1905. Un groupe de révolutionnaires socialistes projette d'assassiner le grand-duc Serge, qui règne en despote...

Aussi présent dans :

- Les meilleures pièces de théâtre

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs livres français

Le Mythe de Sisyphe
7.6
6.

Le Mythe de Sisyphe (1942)

Sortie : 1942 (France). Essai, Philosophie

livre de Albert Camus

Résumé : «Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide.» Avec cette formule foudroyante, qui semble rayer d'un trait toute la philosophie, un jeune homme de moins de trente ans commence son analyse de la sensibilité absurde. Il décrit le «mal de l'esprit» dont souffre l'époque actuelle : «L'absurde naît de la confrontation de l'appel humain avec le silence déraisonnable du monde.»

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de philosophie

- Les meilleurs livres du XX° siècle

Noces
7.7
7.

Noces (1938)

Sortie : 1938 (France). Essai

livre de Albert Camus

Résumé : Un essai qui dépeint sous forme de quatre récits lyriques, l'exaltation de la nature, mais aussi les méditations sur la condition humaine et le bonheur.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres du Proche et Moyen-Orient

- Les meilleurs livres de moins de 200 pages

L'Homme révolté
7.8
8.

L'Homme révolté (1951)

Sortie : 1951 (France). Essai

livre de Albert Camus

Résumé : "Quand Albert Camus meurt dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960, il n'a que quarante-six ans. Journaliste, philosophe, romancier, dramaturge, il a reçu deux ans plus tôt le prix Nobel. Pour ce «Français d'Algérie» pauvre et sans racines, le tragique est indissociable de l'aspiration à un bonheur qu'il sait aussi précaire que le soleil de midi. S'il voue sa vie entière au théâtre (Caligula, L'État de siège, Les Justes), ses romans (L'Étranger, La Peste, La Chute) et son oeuvre de journaliste l'imposent comme un écrivain majeur et un des principaux acteurs de son temps. Tandis que les héros de ses livres se révoltent contre l'absurdité de la condition humaine, lui s'insurge au fil des colonnes d'Alger Républicain et de Combat, au nom de la démocratie, contre les injustices du colonialisme, du communisme ou du franquisme. Pierre-Louis Rey revisite la vie et l'oeuvre de ce créateur de mythes, «solitaire et solidaire», qui fut par sa plume et la constanc

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de philosophie

Le Malentendu
7
9.

Le Malentendu (1944)

Sortie : 1944 (France). Théâtre

livre de Albert Camus

Résumé : Rêvant de faire fortune et d'aller vivre au soleil, Martha et sa mère assassinent pour les dépouiller les clients de leur auberge. Le frère de Martha, parti depuis vingt ans et revenu incognito, sera leur dernière victime : quand elles découvrent qui elles ont tué, les deux femmes se suicident. D'un malentendu, Camus a fait le sujet d'une «tragédie moderne». Le malheur y vient moins de l'aveuglement, propre aux tragiques grecs, que d'une éperdue volonté de bonheur soutenue par une énergie capable d'aller au crime. Déjà mise au jour par Le Mythe de Sisyphe, l'absurdité de la condition humaine donne au Malentendu d'étranges résonances, moins proches des tragédies d'Eschyle, parfois, que du théâtre d'Ionesco.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres avec un twist final

- Les meilleures pièces de théâtre

L'Été
7.5
10.

L'Été (1954)

Sortie : 1954 (France). Recueil de nouvelles

livre de Albert Camus

Résumé : Qu'il suive le fil d'Ariane sur les traces du Minotaure pour évoquer Oran et ses alentours, qu'il revisite le mythe de Prométhée à la lumière de la violence du monde moderne, ou qu'il rêve à la beauté d'Hélène et de la Grèce, Albert Camus nous entraîne tout autour de la Méditerranée et de ses légendes. Un court recueil de textes lyriques et passionnés pour voyager de l'Algérie à la Grèce en passant par la Provence.

Le Premier Homme
7.5
11.

Le Premier Homme (1994)

Sortie : 1994 (France). Roman

livre de Albert Camus

Résumé : Alger. Une charrette cahotée dans la nuit transporte une femme sur le point d'accoucher. Plus tard, naît le petit Jacques, celui-là même que l'on retrouve dès le second chapitre, à 40 ans. Devant la tombe de son père, visitée pour la première fois, il prend soudain conscience de l'existence de cet inconnu. Dans le bateau qui l'emporte vers sa mère à Alger, commence la brutale remontée dans cette enfance dont il n'a jamais guéri. Les souvenirs de l'école, de la rue et de la famille jaillissent, faits de soleil et d'ombre. Mais à l'ombre et à la misère, il découvre qu'il a répondu, toujours, par une "ardeur affamée", une "folie de vivre" indéfectibles malgré ce père qui lui a manqué. Le Premier homme est le roman auquel travaillait Camus au moment de mourir. Les nombreuses notes en bas de page, hésitations ou rajouts de l'écrivain retrouvés dans son manuscrit sont un émouvant témoignage de l'oeuvre en cours. Une oeuvre ambitieuse, aux ac

L'Envers et l'Endroit
7.2
12.

L'Envers et l'Endroit (1937)

Sortie : 1937 (France). Essai

livre de Albert Camus

Résumé : Première oeuvre de l'auteur publiée en 1937 qui raconte l'histoire d'un jeune homme "la mort dans l'âme" et dominé par une effroyable grand-mère.

L'Exil et le Royaume
7.3
13.

L'Exil et le Royaume (1957)

Sortie : 1957 (France). Recueil de nouvelles

livre de Albert Camus

Résumé : Dans les épaisseurs de la nuit sèche et froide, des milliers d'étoiles se formaient sans trêve et leurs glaçons étincelants, aussitôt détachés, commençaient de glisser insensiblement vers l'horizon. Janine ne pouvait s'arracher à la contemplation de ces feux à la dérive. Elle tournait avec eux, et le même cheminement immobile la réunissait peu à peu à son être le plus profond, où le froid et le désir maintenant se combattaient.

Lettres à un ami allemand
7.3
14.

Lettres à un ami allemand (1948)

Sortie : 1948 (France). Correspondance

livre de Albert Camus

Résumé : ... Je ne déteste que les bourreaux. Tout lecteur qui voudra bien lire les Lettres à un ami allemand dans cette perspective, c'est-à-dire comme un document de la lutte contre la violence, admettra que je puisse dire maintenant que je n'en renie pas un seul mot. Albert Camus (1948) Les quatre Lettres à un ami allemand, écrites sous l'Occupation et destinées à des publications clandestines, expriment déjà la doctrine de La peste et de L'homme révolté. Elles se placent sous l'invocation de Senancour qui, en une formule saisissante, avait résumé la philosophie de la révolte : «L'homme est périssable. Il se peut ; mais périssons en résistant, et si le néant nous est réservé, ne faisons pas que ce soit une justice !»

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres épistolaires

L'État de siège
7.2
15.

L'État de siège (1948)

Sortie : 1948 (France). Théâtre

livre de Albert Camus

Résumé : Dans la moins connue de ses pièces, Camus raconte l'apparition de la peste dans une ville maritime, mais les protagonistes ne ressemblent guère à ceux du roman. " Notre XXe siècle est le siècle de la peur ", écrivait Camus en 1946. C'est le fil directeur de l'oeuvre. Qu'est-ce qui peut vaincre la peur, sinon l'amour ? C'est-à-dire, dans un contexte politique, la solidarité. Car la pièce est une allégorie de l'Occupation, de la dictature, des totalitarismes. Par là, elle n'a rien perdu de son actualité. Elle montre en effet comment une collectivité (et non un individu, comme dans Caligula) réagit face au malheur. Elle est écrite dans un style lyrique, qui chante l'amour, la solitude de l'homme face à son destin, la communion d'une cité.

Envie de participer au classement ?

Partager vos connaissances en participant

Un résultat étrange ? Une idée de sondage ? N'hésitez pas à utiliser le Feedback