Top 15 des meilleurs livres d'Émile Zola

Découvrez les meilleurs livres d'Emile Zola.

213 membres ont répondu

L'Assommoir
7.1
1.

L'Assommoir (1877)

Sortie : 1877 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : " Tout L'Assommoir peut se résumer dans cette phrase : "Fermez les cabarets, ouvrez les écoles" ", écrivait Zola en 1877. Afin d'atteindre son idéal - travailler, manger à sa faim et avoir toujours un endroit où dormir -, Gervaise, honnête blanchisseuse installée dans le quartier de la Goutte-d'Or, livre bataille à l'alambic du café voisin. Triomphera-t-elle de la " machine à soûler " les travailleurs ? Accusé de " bas-fondmanie " par les antinaturalistes, attaqué aussi par les républicains, qui lui reprochèrent d'avoir représenté le peuple sous des dehors hideux, Zola a voulu, dans le septième roman des Rougon-Macquart, " peindre la déchéance fatale d'une famille ouvrière, dans le milieu empesté de nos faubourgs ". Roman sur les ouvriers parisiens du Second Empire, L'Assommoir a la langue et l'odeur de la misère.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les livres les plus tristes

- Les livres qu'on commence mais qu'on ne finit pas

- Les meilleurs livres du XIX° siècle

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs livres français

- Les lectures forcées et finalement adorées

- Les meilleurs livres avec une héroïne

- Les livres les plus appréciés à l'école

- Les meilleurs pavés littéraires

Au bonheur des dames
7.4
3.

Au bonheur des dames (1883)

Sortie : 1883 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Venue de sa province, Denise Baudu découvre l?univers turbulent des grands magasins parisiens, qui révolutionnent le commerce au XIXe siècle. Vendeuse, montant en grade, elle connaît aussi la passion et convertit le cynique séducteur Octave Mouret, le directeur de son établissement, aux valeurs de l?amour? Un sommet du roman naturaliste.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs livres du XIX° siècle

- Les lectures forcées et finalement adorées

- Les meilleures histoires d’amour dans la littérature

- Les meilleurs livres avec une héroïne

- Les meilleurs classiques de la littérature

- Les meilleurs livres français

- Les livres les plus appréciés à l'école

- Les meilleurs romans historiques

Nana
7.4
4.

Nana (1880)

Sortie : 1880 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Dans les dernières années du Second Empire, quand Nana joue le rôle de Vénus au Théâtre des Variétés, son succès tient moins à son médiocre talent d'actrice qu'à la séduction de son corps nu, voilé d'une simple gaze. Elle aimante sur scène tous les regards comme elle attire chez elle tous les hommes : tentatrice solaire qui use de ses charmes pour mener une vie de luxure et de luxe, de paresse et de dépense. Grâce à elle, c'est tout un monde que le romancier parvient à évoquer, toute une époque et tout un style de vie. Ce neuvième volume des Rougon-Macquart est une satire cinglante des hautes sphères perverties par une fête qui ruine le peuple et détruit les valeurs.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs livres avec une héroïne

- Les meilleurs livres du XIX° siècle

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs livres français

La Bête humaine
7.3
5.

La Bête humaine (1890)

Sortie : 1890 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Un mécanicien de locomotive, tourmenté par une lourde hérédité, et qui ne s'entend vraiment qu'avec sa machine... Une femme qui semble née pour faire le malheur de tous les hommes qui l'approchent... Un juge pétri de préjugés, prêt à renier la justice au profit de l'intérêt social ou politique... Tels sont les personnages de ce drame, un des plus sombres qu'ait imaginés le romancier des Rougon-Macquart. Vivante et précise comme un reportage, puissante comme une épopée, son évocation du monde des chemins de fer au moment de leur âge d'or va de pair avec la vision d'une humanité en proie à ses démons héréditaires et sociaux - l'alcoolisme, la misère -, et chez qui la jalousie et la convoitise charnelle portent le meurtre comme la nuée porte l'orage.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs livres du XIX° siècle

- Les lectures forcées et finalement adorées

La Curée
7.4
6.

La Curée (1871)

Sortie : 1871 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : La Curée À la fin d'une chasse, pendant la curée, les chiens dévorent les entrailles de la bête tuée. Pour le jeune Zola, qui déteste son époque, c'est le coeur de Paris, entaillé par les larges avenues de Napoléon III, que des spéculateurs véreux s'arrachent. Ce deuxième volume des Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire, est l'un des plus violents. Zola ne pardonne pas ces fortunes rapides qui inondent les allées du Bois d'attelages élégants, de toilettes de Worms et de bijoux éclatants. Aristide Saccard a réussi. Mais tout s'est dénaturé autour de lui : son épouse, Renée, la femme qui se conduit en homme, si belle et désoeuvrée ; son fils, Maxime, l'amant efféminé de sa belle-mère. On accusa Zola d'obscénité. Il répliqua : « Une société n'est forte que lorsqu'elle met la vérité sous la grande lumière du soleil. »

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs classiques de la littérature française

Thérèse Raquin
7.1
7.

Thérèse Raquin (1867)

Sortie : 1867 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Thérèse a été élevée par sa tante dans le but d'épouser son fils, un homme au tempérament maladif. Bientôt, elle ne supporte plus cette vie cloîtrée, ni ce sinistre passage du Pont-Neuf où Mme Raquin installe sa mercerie. Toute sa sensualité refoulée s'éveille lorsqu'elle rencontre Laurent, un peintre raté dont elle devient la maîtresse. Les amants décident de noyer le mari.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les livres les plus appréciés à l'école

- Les lectures forcées et finalement adorées

- Les meilleurs classiques de la littérature française

- Les meilleurs romans noirs

- Les meilleurs livres français

- Les meilleures histoires d’amour dans la littérature

- Les meilleurs classiques de la littérature

- Les livres qu'on commence mais qu'on ne finit pas

- Les meilleurs livres avec une héroïne

Le Ventre de Paris
7.5
8.

Le Ventre de Paris (1873)

Sortie : 1873 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : C'est dans les Halles centrales de Paris récemment construites par Baltard que Zola situe le troisième épisode des Rougon Macquart. Après «la course aux millions» décrite dans La Curée, ce sera la fête breughelienne du Ventre de Paris, sa foule fiévreuse, tourbillonnante et bigarrée, ses amoncellements de victuailles, ses flamboiements de couleurs, ses odeurs puissantes de fermes, de jardins et de marées. Florent, arrêté par erreur après le coup d'Etat du 2-décembre 1851, s'est évadé du bagne de Cayenne après 7 ans d'épreuves. Il retrouve à Paris son demi-frère qui, marié à la belle Lïsa Macquart fait prospérer l'opulente charcuterie Quenu Gradelle. Mais la place de Florent est-elle à leurs côtés ? A-t-il renoncé à ses rêves de justice ?

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres qui parlent de nourriture

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

La Fortune des Rougon
7.5
9.

La Fortune des Rougon (1871)

Sortie : 1871 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Dans la petite ville provençale de Plassans, au lendemain du coup d'Etat d'où va naître le Second Empire, deux adolescents, Miette et Silvère, se mêlent aux insurgés. Leur histoire d'amour comme le soulèvement des républicains traversent le roman, mais au-delà d'eux, c'est aussi la naissance d'une famille qui se trouve évoquée : les Rougon en même temps que les Macquart dont la double lignée, légitime et bâtarde, descend de la grand-mère de Silvère, Tante Dide. Et entre Pierre Rougon et son demi-frère Antoine Macquart, la lutte rapidement va s'ouvrir. Premier roman de la longue série des Rougon-Macquart, La Fortune des Rougon que Zola fait paraître en 1871 est bien le roman des origines. Au moment où s'installe le régime impérial que l'écrivain pourfend, c'est ici que commence la patiente conquête du pouvoir et de l'argent, une lente ascension familiale qui doit faire oublier les commencements sordides, dans la misère et dans le crime.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs livres du XIX° siècle

- Les meilleurs classiques de la littérature française

Pot-Bouille
7.5
10.

Pot-Bouille (1882)

Sortie : 1882 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Zola est entré partout, chez les ouvriers et chez les bourgeois. Chez les premiers, selon lui, tout est visible. La misère, comme le plaisir, saute aux yeux. Chez les seconds, tout est caché. Ils clament : «Nous sommes l'honneur, la morale, la famille.» Faux, répond Zola, vous êtes le mensonge de tout cela. Votre pot-bouille est la marmite où mijotent toutes les pourritures de la famille. Ce dixième volume des Rougon-Macquart, qui évoque la vie sous le Second Empire, montre ici la bourgeoisie côté rue et côté cour, avec ses soucis de filles à marier, de rang à tenir ou à gagner, coûte que coûte. Les caricatures de Zola sont cruelles mais elles sont vraies.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

La Faute de l'abbé Mouret
7.1
11.

La Faute de l'abbé Mouret (1875)

Sortie : 1875 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : « Ce fut ainsi qu'Albine et Serge marchèrent dans le soleil, pour la première fois. Le couple laissait une bonne odeur derrière lui. Il donnait un frisson au sentier, tandis que le soleil déroulait un tapis d'or sous ses pas. Il avançait, pareil à un ravissement, entre les grands buissons fleuris, si désirable, que les allées écartées, au loin, l'appelaient, le saluaient d'un murmure d'admiration, comme les foules saluent les rois longtemps attendus. Ce n'était qu'un être, souverainement beau. La peau blanche d'Albine n'était que la blancheur de la peau brune de Serge. Ils passaient lentement, vêtus de soleil ; ils étaient le soleil lui-même. Les fleurs, penchées, les adoraient. »

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

L'Œuvre
7.5
12.

L'Œuvre (1886)

Sortie : 1886 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Camarade de jeunesse de Cézanne, ami et défenseur de Manet et des impressionnistes, Zola a résumé dans L'Œuvre toute son expérience du milieu et des problèmes de la peinture sous le Second Empire et les premières décennies de la IIIe République. Document de premier ordre sur ces «Refusés», ces «plein-airistes» que nous considérons comme les fondateurs de la modernité, L'Œuvre dit aussi la tragédie d'un homme, Claude Lantier, tempérament romantique hanté par des rêves d'absolu, le désir de «tout voir et tout peindre. Des fresques hautes comme le Panthéon ! Une sacrée suite de toiles à faire éclater le Louvre !» Mais, devant l'incompréhension de l'époque, l'absolu du rêve deviendra celui de la détresse, et Claude, qui a commencé comme Manet, aura la même fin que Van Gogh.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

- Les meilleurs classiques de la littérature française

La Terre
7.7
13.

La Terre (1887)

Sortie : 1887 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : La Terre De retour de la bataille de Solférino, le Provençal Jean Macquart s'est installé dans un village de la Beauce où il est devenu le valet du fermier Hourdequin. Mais quoiqu'il s'éprenne bientôt de Françoise, la nièce du vieux père Fouan, Jean reste un étranger pour la communauté villageoise : car le vrai drame qui va se jouer est celui de la terre que Louis Fouan a décidé de partager entre ses trois enfants. Qu'il s'agisse en effet de la terre ou de la sexualité, c'est le désir de possession brutale qui est au coeur de ce quinzième roman des Rougon-Macquart. Mais ce que souhaite surtout Zola, lorsqu'il fait paraître son livre en 1887, c'est brosser aussi complètement que possible un tableau de la campagne et de la paysannerie, décrite comme une sorte d'humanité primitive. Et parce qu'il n'écarte pas les formes les plus vives ni les plus frustes de cette vitalité élémentaire, son roman a heurté la critique.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

La Conquête de Plassans
7.6
14.

La Conquête de Plassans (1874)

Sortie : 1874 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : «Il détachait son cheval, dont il avait noué les guides à une persienne, lorsque l'abbé Faujas, qui rentrait, passa au milieu du groupe, avec un léger salut. On eût dit une ombre noire filant sans bruit. Félicité se tourna lentement, le poursuivit du regard jusque dans l'escalier, n'ayant pas eu le temps de le dévisager. Macquart, muet de surprise, hochait la tête, murmurant : - Comment, mon garçon, tu loges des curés chez toi, maintenant ? Et il a un oeil singulier, cet homme. Prends garde : les soutanes, ça porte malheur !» La conquête de Plassans qui donne son titre au quatrième roman des Rougon-Macquart est l'ambition que s'est fixée Faujas, prêtre bonapartiste et sans scrupules, de s'assujettir la ville légitimiste, première étape de l'ascension à laquelle il aspire. Par son pouvoir sur les esprits et sur les âmes, il met en oeuvre une stratégie satanique couronnée de succès - avant la catastrophe.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

Le Rêve
7.2
15.

Le Rêve (1888)

Sortie : 1888 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Zola Le Rêve Le jour de Noël 1860, devant la cathédrale de Beaumont enneigée, Angélique, une enfant trouvée et martyrisée, cheveux blonds et regard couleur de violette, est recueillie par Hubertine et son mari Hubert. Ils élèvent la sauvageonne qui apprend la broderie et se met à lire avec passion La Légende dorée de Jacques de Voragine. Une vie de travail et de piété, illuminée bientôt par l'idylle qui se noue entre Angélique et Félicien. La publication de La Terre, le précédent roman des Rougon-Macquart, a valu à Zola des critiques acerbes. On dénonce la grossièreté de son art : « Il est des âmes pures et des coeurs héroïques, écrit ainsi Anatole France. M. Zola ne le sait pas. » Pour prendre le contre-pied de ces attaques, le romancier se décide à évoquer des personnages irréprochables et des sentiments purs.

Aussi présent dans :

- Les meilleurs livres de la saga Les Rougon-Macquart

- Les meilleurs romans naturalistes

Envie de participer au classement ?

Partager vos connaissances en participant

Un résultat étrange ? Une idée de sondage ? N'hésitez pas à utiliser le Feedback