Avatar Anatole Levilain-Clément

Critiques de Anatole Levilain-Clément

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.2

Big eyes, little balls ?

Grand fan de Burton, j'en attendais beaucoup de "Big Eyes", bien que les mauvaises critiques dissipent peu à peu mon envie. Premièrement, parce que le dernier biopic qu'il avait réalisé, "Ed Wood", est considéré par beaucoup comme son meilleur film à ce jour. Deuxièmement, parce qu'il semblait s'éloigner de son style habituel - à commencer par ses acteurs, qu'il remplace par... Lire l'avis à propos de Big Eyes

4 2
Avatar Anatole Levilain-Clément
6
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
6.6

Un prémisse aux "Quatre Cents Coups" quelque peu handicapé par des maladresses...

Truffaut a vraiment progressé depuis ce modeste prémisse aux "Quatre Cents Coups". Certes dans la forme (appuyé par la narration) et l'intention (dépeindre l'enfance de la manière la plus réaliste, d'où les dialogues plutôt naturels chez les jeunes protagonistes) on sent le talent de Truffaut, mais le tout résulte très fouillis, à tel point que le montage est brouillon, le jeu d'acteur un peu... Lire la critique de Les Mistons

1 1
Avatar Anatole Levilain-Clément
4
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
6.8

Entrée en scène

Satire intrigante d'une société de consommation enfermée dans sa propre image - car nous sommes en 1967, en plein cœur des Trente Glorieuses -, et surtout joli prémisse à l'oeuvre de Scorsese, dont le fil conducteur semble résider dans la couleur rouge qu'est celle du sang et dans la dénonciation provocante des travers de la société. Si l'on ne peut pas vraiment saluer la photographie, le... Lire la critique de Le Grand Rasage

4
Avatar Anatole Levilain-Clément
7
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
7.4

"Those who know don't care and those who care don't know."

Bon mais trop long... Un film nuancé en fait. Quelques bonnes allusions (celle de "Home Alone", bien que totalement inutile, m'a fait sourire ; le fait que Cage appelle "fils" le personnage incarné par son vrai fils), mais je ne sais pas vraiment quoi penser de toutes ces réutilisations un peu clichesques de musiques connues (du Tchaïkovski et l'hymne national pour la Russie ; Jingo Bell pour... Lire la critique de Lord of War

1 2
Avatar Anatole Levilain-Clément
7
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
7.1

Princes et Princesses 2 : la magie opère toujours...

J'avais tellement d'appréhension concernant "Les Contes de la Nuit"... Vous comprenez, la suite d'un de mes films préférés a de quoi éveiller ma crainte, surtout que l'animation image par image a été remplacée par de la 3D sur ordinateur - changement qui n'avait pas du tout réussi à la franchise "Kirikou". Et pourtant, c'est dingue comme la magie opère toujours ! Les histoires sont encore plus... Lire la critique de Les Contes de la nuit

1
Avatar Anatole Levilain-Clément
9
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
5.4

The Bay, partie 1 (sans suite svp)

Ce film est malmené et hésitant de bout en bout. Et le pire c'est que, contrairement à la plupart des films en found footage, le pitch était intéressant et l'oeuvre en elle-même pullulait de bonnes idées (un véritable appui sur la science, le suivi de l'avancée des recherches et l'exploitation de différentes sources d'images), mais le problème est qu'au final le film en résulte brouillon et... Lire la critique de The Bay

Avatar Anatole Levilain-Clément
2
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
5.2

Cette publicité vous a été délivrée par le Ministère de la Protection de l'Enfance

Ça commence très bizarrement : le générique est hermétique, froid, superficiel, voire stérile, et ne nous plonge pas vraiment dans l'atmosphère à laquelle on s'attend (on pense plutôt à n'importe quel film américain)... Et ce n'est que le début puisque le film entier est une suite de choses inattendues. Tous les codes du film d'horreur sont là, souvent réutilisés bêtement, mais la manière dont... Lire l'avis à propos de Dark Touch

1
Avatar Anatole Levilain-Clément
6
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
6.5

Regarde, c'est la vie

Une immense claque. Kechiche est un magicien : sous des airs rudimentaires, il filme la vie et fait émerger des images une diversité folle d'émotions puissantes. On rit, on pleure, on est gêné, on est en colère. Tout a sa place dans cette oeuvre, et les images sont si bien maniées qu'elles parlent d'elles-même. C'est comme si on était Adèle. La photographie est sublime et Elle extraordinaire.... Lire la critique de La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

5
Avatar Anatole Levilain-Clément
9
Anatole Levilain-Clément ·
Bande-annonce
6.9

Un témoignage avant tout

Au visionnage de "No", le première chose qui frappe est bien-sûr le choix esthétique, qui est assez atypique. A première vue on pense au dogma : grain DV, cadrage et montage "home-made" ; on aime, on aime pas. Mais je pense en fait, pour avoir fait l'expérience de voir le film en deux fois et à des intervalles conséquents, que cela va beaucoup plus loin et qu'il faut un moment pour saisir la... Lire l'avis à propos de No

1
Avatar Anatole Levilain-Clément
7
Anatole Levilain-Clément ·
6.2

Amélie, l'âge étudiant.

Un peu léger et répétitif, cousu de fil blanc même, mais transposant bien les questionnement existentiels de l'adolescence : ainsi chacun s'y reconnaîtra. Même si l'on s'étonne parfois de lire un livre aux abords du "livre de fille", que l'héroïne envahissante nous exaspère et que les personnages paraissent de la plus haute niaiserie, on sent quelque part une forme de réalité exacerbée et... Lire la critique de Antéchrista

1
Avatar Anatole Levilain-Clément
7
Anatole Levilain-Clément ·