Avatar Aramis

Critiques de Pierre

@Aramis
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.5

Bad Astra

Brad Pitt, James Gray, et un nouveau film mettant l’exploration spatiale à l’honneur, il faut avouer que l’affiche est alléchante. Le genre profite d’un regain de popularité récent, avec une sortie par an depuis 2013 : les réalistes (Gravity-2013, Seul sur Mars-2015, First Man-2018), les poétiques (Interstellar-2014,... Lire la critique de Ad Astra

6
Avatar Aramis
4
Aramis ·
Bande-annonce
5.9

Péché Capital

Scroll down for English. « Triple Frontière » tire son nom du point d’intersection des frontières du Brésil, du Pérou et de la Colombie – et non de l’Argentine, du Paraguay et du Brésil comme le proclame la description délirante du film sur ce site. Il s’agit du dernier film en date du réalisateur J.C. Chandor, connu entre autres pour « Margin Calls » sur la crise financière de 2008... Lire l'avis à propos de Triple frontière

3 2
Avatar Aramis
7
Aramis ·
Bande-annonce
7.9

Famille Nucléaire

Les films d’Ozu se ressemblent tous, c’est une évidence : toujours les mêmes thèmes, toujours les mêmes personnages, toujours les mêmes acteurs, toujours les mêmes décors. Cela s’applique particulièrement au duo « Printemps Tardif » suivi de « Eté Précoce », qui, outre leurs titres voisins, mettent tous deux en scène le personnage de Noriko, femme célibataire de vingt-huit ans que sa famille... Lire l'avis à propos de Été précoce

3 2
Avatar Aramis
7
Aramis ·
Bande-annonce
7.1

No Country For White Men

Le film de Scott Cooper s’ouvre sur une citation qui soutient que l’âme américaine est "celle d’un tueur" et qu’elle n’a encore "jamais failli". S’ensuit une entrée en matière qui annonce d’emblée la couleur : une paisible famille de colons blancs est sauvagement massacrée par une bande d’indiens Comanches en maraude. La violence est implacable, chirurgicale, frappant sans discernement... Lire la critique de Hostiles

7
Avatar Aramis
7
Aramis ·
Bande-annonce
7.3

Un gilet pour deux

« Edouard et Caroline ». « Antoine et Antoinette »… Jacques Becker semblait amateur, pour ses titres, d’un certain minimalisme, lequel réduit, ou plutôt, résume, le film à la seule histoire d’un couple : peu importent les autres personnages gravitant autour d’eux ou les évènements qu’ils vivent, seuls importent les tourtereaux dont l’œuvre narre l’histoire. Plus nantis qu’Antoine et... Lire l'avis à propos de Édouard et Caroline

7 3
Avatar Aramis
9
Aramis ·
Bande-annonce
6.7

Factual News

J’ai une tendresse particulière pour les films de presse écrite, dans la lignée des « Hommes du Président » de Pakula. Ils possèdent toujours une atmosphère entraînante, conjuguant le dynamisme des salles de presse et l’état d’urgence permanent dans lequel leurs reporters se trouvent… surtout lorsqu’ils s’attaquent à des sujets brûlants et des ennemis puissants, qu’il s’agisse de l’exécutif... Lire la critique de Pentagon Papers

1
Avatar Aramis
7
Aramis ·
Bande-annonce
7.9

Les quatre cent coups

Contrairement à Hollywood, où le muet a virtuellement disparu des écrans dès le début des années 30 (à l’exception d’un certain Charlie Chaplin), le cinéma japonais a continué à produire des films muets bien après les débuts du parlant. « Gosses de Tokyo » est un film muet de Yasujirô Ozu sorti en 1932. Il met en scène une famille de classe moyenne venue s’installer en banlieue de... Lire l'avis à propos de Gosses de Tokyo

6
Avatar Aramis
8
Aramis ·
5.7

La Captive aux yeux verts

« Horizons Lointains » est un film de Rudolph Maté qui met en scène l’expédition de Lewis et Clark à travers l’Amérique du nord au début du XIXe siècle, juste après la vente du territoire de Louisiane (qui contenait en réalité le Midwest) aux jeunes Etats-Unis d’alors par Napoléon. Jefferson, président de la nation émergente, confie à Lewis, l’un de ses proches, la mission de mener une... Lire la critique de Horizons lointains

4 3
Avatar Aramis
7
Aramis ·
7.4

Noël sous les toits

Lui, c’est Antoine. Dans sa vingtaine, beau garçon, il est ouvrier dans une imprimerie, ce qui lui permet de récupérer les tirages ratés – qui sont néanmoins parfaitement lisibles. Sportif, il préfère le vélo au métro parisien (on le comprend), et rêve de pouvoir un jour s’offrir une belle moto et d’arpenter les petites routes de France avec son épouse. Elle, c’est Antoinette, employée dans... Lire la critique de Antoine et Antoinette

2
Avatar Aramis
8
Aramis ·
Bande-annonce
7.5

Exil à l'ouest

Quand on est familier du cinéma de John Ford, chaque nouvelle découverte s’apparente à une réunion de vieux copains, tant on retrouve toujours les mêmes têtes avec le même plaisir. Ici, par exemple, l’ouverture – magistrale – du film dévoile tour à tour Henry Fonda, Victor MacLaglen, John Wayne et enfin Ward Bond, chacun fidèle au poste dans son rôle dédié et parfaitement à son aise dans son... Lire l'avis à propos de Le Massacre de Fort Apache

9 2
Avatar Aramis
9
Aramis ·