Avatar Brune Platine

Critiques de Brune Platine

Versus
  Suivre
7.3

Piège en faux troubles

En 2007, j’avais adoré son premier roman, l’inoubliable et déjà si singulier La physique des catastrophes, engloutissant les aventures de la jeune BlueBell et de son père érudit et déjanté, sur fond d’enquête autour du suicide d’une enseignante révérée. Déjà on décelait le goût de Marisha Pessl pour l’invention et la créativité narratives, adossant son histoire à de nombreuses... Lire la critique de Intérieur nuit

1
Avatar Brune Platine
8
Brune Platine ·
6.0

A l'eau d'rose

"Une rose seule" a les défauts de ses qualités : d'une grande délicatesse, comme trempée dans la mystique ancestrale même du Japon, ce roman flirte avec une certaine préciosité qui m'a quelque peu agacée. On sent que Muriel Barbery veut "bien écrire", faire de jolies phrases poétiques qu'elle désire reflets de la psyché et de la sensibilité extrême-orientales, mais sa prose manque... Lire la critique de Une rose seule

3 2
Avatar Brune Platine
6
Brune Platine ·
7.1

Vingt-quatre heures dans la vie d'un homme

Trouvé par hasard dans une boîte à livres, ce roman m'a beaucoup plu et permis de découvrir l'autrichien Leo Perutz que je ne connaissais pas ! L'histoire est à la fois simple et complexe : un certain Stanislas Demba déboule comme un chien dans un jeu de quilles dans différentes situations, se heurte à tout une galerie de personnages et fait montre à chaque fois d'une attitude bizarre... Lire la critique de Le Tour du cadran

1
Avatar Brune Platine
7
Brune Platine ·
-

"J'ai tant rêvé de toi"

Presque trois ans que j’espérais que Loïc Demey s’adonne à ce qu’il sait faire de mieux (de ce que j’en sais) : écrire sur l’Amour. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il nous revient en belle forme avec ce court texte (101 pages) sobrement intitulé Aux amours et publié cette fois aux éditions Buchet-Chastel. Le ravissant bandeau signé Nicolas de Staël est orné d’une... Lire la critique de Aux amours

1
Avatar Brune Platine
9
Brune Platine ·
5.6

Famille, je te hais !

J'étais à leurs yeux une chose. Séparé d'eux le temps de la journée scolaire, la chose que j'étais goûtait chaque seconde comme si elle eût été recouverte de miel. J'aimais le soleil. J'aimais la pluie. J'aimais chaque nuage. J'aimais les arbres et les buissons de la cour. Mes "parents" m'eussent tué sur le coup s'ils l'avaient appris : mais je crois bien que j'aimais la vie.... Lire l'avis à propos de Orléans

6 2
Avatar Brune Platine
9
Brune Platine ·
6.1

La charme de la démence

C’est le genre de livre qu’à peine refermé (souligné partout, chaque page semée de cœurs), vous avez envie de relire sur-le-champ, à la lumière de tout ce que vous avez appris sur les personnages qui le peuplent. Personnages que l’on ne quitte d’ailleurs que le cœur serré, les larmes dévalant les joues. Je n’attendais rien de ce livre, je ne connaissais pas cette romancière : j’en... Lire l'avis à propos de Loin-Confins

6 4
Avatar Brune Platine
10
Brune Platine ·
7.0

L'amor du père

Jusqu'à quel point la manière dont nous pensons que nos parents se sont aimés façonne-t-elle notre propre degré d'idéalisation de l'amour ? J'avais déjà été très émue par le remarquable "Les enténébrés", tour de force littéraire où Sarah Chiche revenait sur l'histoire de sa... Lire l'avis à propos de Saturne

5 2
Avatar Brune Platine
8
Brune Platine ·
8.1

Requiem pour un mâl(e)otru

On dit souvent que la première phrase décide de tout le reste, qu’elle donne le la du récit, résume parfois la totalité, la tonalité d’un roman. Celle du premier roman de Bénédicte Soymier, le superbement intitulé « Le Mal-épris », donne le ton d’entrée : Paul n’est pas beau. Cette affirmation sera le fil rouge de l’histoire. Ce constat... Lire la critique de Le mal-épris

1 2
Avatar Brune Platine
7
Brune Platine ·
7.6

Psy4 de l'asphalte

Hector Mathis fait mentir la rumeur qui veut que le deuxième roman soit le plus difficile à réussir. Avec cet excellent Carnaval, le jeune prodige (né en 1993) transforme l'essai et signe un deuxième roman percutant, gouailleur, furieux, drolatique, ironique, mélancolique... En tous points, fantastique. Côté filiation littéraire, c'est encore Céline à qui l'on pense... Lire l'avis à propos de Carnaval

1
Avatar Brune Platine
9
Brune Platine ·
7.3

L'équipée malaise

Cela avait pourtant bien démarré. Je retrouvai dans les pages d'ouverture de Buveurs de vent ce qui m'avait séduite dans le précédent, l'excellent Né d'aucune femme : le souffle romanesque et mystique, le beau style, l'atmosphère ténébreuse, mystérieuse... Le style demeurera, de bout en bout, fort léché, la construction, aboutie, en courts chapitres rapides qui scandent... Lire l'avis à propos de Buveurs de vent

2
Avatar Brune Platine
6
Brune Platine ·