Avatar Citlal

Critiques de Citlal

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

La versatilité est un vilain défaut

Les premiers épisodes sont intrigants et le sujet ne manque évidemment pas d’intérêt. Cette série brésilienne a su éveiller ma curiosité et j’ai enchaîné les épisodes non pas sans déplaisir. Au début en tout cas. Oui, car si 3% soulève des questions intéressantes sur les fondements d'une société, l'élitisme et la psychologie humaine, la série ne prouve qu’une seule chose: que les... Lire la critique de 3 %

Avatar Citlal
5
Citlal ·
Bande-annonce
6.1

Not sweet home

Je n'aurais jamais regardé ce film de ma propre initiative car il est estampillé Netflix, mais comme je ne suis pas toujours toute seule, il faut bien se montrer flexible... Alors, c'est vrai que les acteurs sont plutôt convaincants et que l'ambiance anxiogène est bien réussie, et si on met de côté l'incohérence, la banalité, la prévisibilité et l'absurdité du récit, on peut... Lire la critique de Chez moi

Avatar Citlal
5
Citlal ·
Bande-annonce
6.3

Pas tenet ce film

Je fais appel à votre indulgence, car cette dernière œuvre de Nolan m'a sacrement fatigué le ciboulot. Et pourquoi me diriez-vous? Et bien parce que derrière son habituel écran de fumée, son film ne propose qu'une histoire banale et grotesque accessoirisée de concepts mal amenés et totalement dépourvus de cohérence. Oui, nom d'une pipe, la cohérence. Aussi caricatural, fantastique ou absurde... Lire l'avis à propos de Tenet

5 1
Avatar Citlal
3
Citlal ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Mean Streets par Citlal

Astuce: je vous conseille de boire quelques cafés avant d'entreprendre le visionnage de ce film long comme un jour sans pain qui ne nous raconte absolument rien. Que dire de ce film de Scorsese, si ce n'est qu'il a certainement mal vieilli, puisque j'imagine que la forme de Mean Streets, avec ses prises de vue et son montage, était certainement considérée comme dynamique et inédite... Lire la critique de Mean Streets

3 3
Avatar Citlal
3
Citlal ·
Bande-annonce
6.2

Et le droit de faire des films, on en parle ?

Ah ben c'est Joel Schumacher, donc c'est propre dans la forme mais le fond n'est pas très reluisant, car évidemment il arrive avec ses gros sabots et ses clichés outranciers qui sont un peu une insulte à notre intelligence. Alors, oui, si on peut comprendre que Carl Lee ait eu très très envie de dégommer ces deux cons de rednecks, on comprend moins la lourdeur avec laquelle le... Lire la critique de Le Droit de tuer ?

1
Avatar Citlal
6
Citlal ·
Bande-annonce
5.1

On choisit pas sa famille

Bon, on voit bien les démocrates arriver avec leurs gros sabots et leur prêchi-prêcha sous-entendu (pas que je préfère les républicains non plus d'ailleurs, alors calmos), mais malgré ça j'ai trouvé ce film assez bien foutu, touchant parfois. C'est une comédie plutôt drôle (ça ne va pas toujours de pair) et bon enfant qui a son petit côté dépaysant. Et sous ses airs de légèreté, elle... Lire la critique de Esprit de famille

1
Avatar Citlal
7
Citlal ·
Bande-annonce
6.1

Beau-beau mais bien

Et bien j'ai vraiment hésité à le voir celui-là... D'habitude l'odeur du bobo me donne la nausée (à moins d'être d'humeur très conciliante). En effet, La Belle Personne avait de quoi me rebuter, à commencer par ces "ados" qui tiennent un discours d'intellectuels quinquagénaires (rapport à La Princesse de Clèves j'imagine, que je n'ai pas -encore- lu).... Lire l'avis à propos de La Belle Personne

2 4
Avatar Citlal
8
Citlal ·
Bande-annonce
4.7

Stupidity

Prenez des acteurs nuls ou sous-exploités, un scénario qui se croit malin mais qui est paresseux, un rythme super mal travaillé et une idée de départ nulle à chier, et voilà ce que ça donne. Ce film pourrait être un cas d'école: "Tout ce qu'il ne faut pas faire au cinéma". Mais où trouvent-ils le pognon pour réaliser des horreurs pareilles? Lire l'avis à propos de Serenity

1 2
Avatar Citlal
2
Citlal ·
Bande-annonce
7.2

Oh lo là

C'est pas parce que c'est réalisé par Jacques Demy, à une époque qui appelle généralement à la bienveillance critique, que la médiocrité est pardonnable. À mon humble avis, je viens de voir une daube, une daube rétro qui dépayse quelque peu, certes, mais une bonne daubasse quand même. On est assommés par des dialogues creux, artificiels et débités sans conviction, des interprétations... Lire la critique de Lola

3 5
Avatar Citlal
4
Citlal ·
Bande-annonce
7.4

Pin-pon, pin-pon

Le décor est planté depuis la première scène: pour commencer, vous pouvez vous assoir sur le dynamisme et le naturel. La fin est chouette, musicalement en tout cas, car pour pas voir leur mines déconfites, j'ai préféré fermer les yeux pour apprécier tout le génie de Vivaldi. Autrement, ce Portrait de la jeune fille en feu est aussi inutile qu'artificiel. L'interprétation... Lire l'avis à propos de Portrait de la jeune fille en feu

Avatar Citlal
2
Citlal ·