Avatar Martin ROMERIO

Critiques de Martin ROMERIO

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.6

What is the Cost of Lies ?

Il va falloir cesser de se pâmer devant Chernobyl. Cette série bénéficie de belles qualités : Une photo nickelle ; un cadrage plutôt pas mal dans l'ensemble Une interprétation au top par les comédiens (Jared Harris = le type qui peut sauver une série à lui tout seul => Terror). La scène sur le toit qui est complètement folle Un rythme qui... Lire l'avis à propos de Chernobyl

3 7
Avatar Martin ROMERIO
6
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
6.5

Iyov : Le Livre de Job

Auteurs d'une oeuvre inégale, les Frères Cohen n'ont jamais suscité chez moi ce désir de proximité avec leur cinéma. Ce sont des coups d'un soir franchement sympathiques de temps en temps (The Big Lebowski, Fargo), virtuoses parfois (Le Grand Saut), fascinant et glauques rarement (No Country For Old Man), mais le plus souvent... Lire la critique de A Serious Man

1 2
Avatar Martin ROMERIO
9
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
6.5

Phénoménologie de la perception

Le Champomy, c’est de la merde. Charlie Kaufman m’a toujours donné l’impression d’être un faux naïf, un faux rêveur. Le type que tout le monde prend pour un gentil poète lorsqu’il écrit des films tout doux et faussement fous, alors qu’en fait c’est juste un arriviste qui a réussi à bien se placer. Ben je crois que j’avais faux. Autant je détesterai toujours la... Lire l'avis à propos de Anomalisa

Avatar Martin ROMERIO
9
Martin ROMERIO ·
7.2

La grande frousse

Ouvrage assez étonnant, qui se lit aussi vite qu'il a du être écrit, sans pour autant pâtir d'un manque de style. Ce style se place intelligemment entre celui des Lakistes, premiers romantiques anglais qui s'attardaient sur les paysages et l'échelle de temps géologique (là d'où sortent les grands anciens et autres horreurs du roman, tout comme chez Lovecraft) ; et le désuet... Lire l'avis à propos de La cité de l'indicible peur

Avatar Martin ROMERIO
7
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
7.1

Travail Famille Travellings

Le Film de Shoah – une esquive Premier aveu : je ne suis pas fan des films de Shoah. Le cinéma a produit depuis les années 60 des films (Généralement plus que moyens) sur le thème de la Shoah avec ses sous genre (films de rafles, films de train, films de camps, films de vengeance…) et ses codes (ben oui, sinon on ne pourrait pas parler de genre)... Lire la critique de Le Fils de Saul

Avatar Martin ROMERIO
10
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
6.6

No Future

Blue Ruins était une gentille réussite qui m'avait surtout marqué par son choix audacieux de prendre pour personnage principal d'un Vigilante movie un sans abris. John Carpenter avait fait un choix similaire pour l'un de ses meilleurs films (en tout les cas mon préféré) : They Live. Le film devenait ainsi à la fois un film de genre, mais ancré dans une réalité... Lire la critique de Green Room

1
Avatar Martin ROMERIO
8
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
7.4

Americano classique : Long et trop sucré

La somme des parties Vs Le Tout Tarantino est avant tout un cinéaste de la séquence. C'était vrai dès le départ avec son Réservoir Dog qui préservait une vraie unité narrative et un rythme d’ensemble cohérent mais qui s'appuyait tout de même sur 2 déséquilibres fondamentaux : la coupe marquée entre des séquences parfaitement déliées entre elles et une... Lire la critique de Les 8 Salopards

Avatar Martin ROMERIO
6
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
6.5

Fanatiques

JJ Abrahams est dans des chaussons lorsqu'il s'agit de reprendre un univers existant, ayant contaminé la sphère du réel dans la pop culture. Le cinéaste est parfaitement à l'aise et productif lorsqu'il s'agit de développer l'univers / franchise, en respectant son Histoire et en ouvrant des possibles pour les nouveaux arrivants. MI3 ; Star Treck ; Fringe (reprise non labelisée de... Lire la critique de Star Wars : Le Réveil de la Force

Avatar Martin ROMERIO
7
Martin ROMERIO ·
6.8

Doctrines

Pour de multiples raisons, Salafistes est un film que j'aurais aimé admirer. Le projet est courageux - il est objectivement téméraire d'aller à la rencontre des figures fortes de l'islam salafiste guerrier dans ses bastions les plus puissants (Mauritanie, Mali, Tunisie...) pour aller enregistrer leur parole tout en étant très clair sur le 80's "d'où je te parle". D'où je... Lire la critique de Salafistes

2 2
Avatar Martin ROMERIO
5
Martin ROMERIO ·
Bande-annonce
6.4

Sépulture

On le sait bien, le cinéma filme la mort au travail. Guy Maddin était pour moi l'anti "The Artist", c'est à dire qu'il réutilisait les techniques du cinéma muet et sa force vitale pour justement faire vivre une sorte de pulsion originelle du cinéma et non une commémoration... Lire la critique de La Chambre interdite

3
Avatar Martin ROMERIO
5
Martin ROMERIO ·