Avatar FuckCinephiles

Critiques de Fucking Cinephiles

@FuckCinephiles
Versus
  Suivre
Bande-annonce
4.0

Critique de Stratton par FuckCinephiles

Sans crier gare, l'excellent Dominic Cooper est peu à peu devenu l'un des visages les plus familiers du septième art ces dix dernières années, par la force d'un parcours pour le moins méchamment singulier. Des péloches classiques made in UK aux blockbusters friqués - mais pas toujours inspirés - US (Abraham Lincoln Chasseur de Vampires, Dracula Untold, Warcraft ou encore Need For Speed) en... Lire la critique de Stratton

Avatar FuckCinephiles
5
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
6.5

Critique de Les Gardiens de la galaxie Vol. 2 par FuckCinephiles

De loin le blockbuster le plus attendu de la saison - et le mot est faible -, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 était entouré d'une telle hype depuis sa mise en production, qu'il était bien difficile de ne pas attendre énormément de cette suite du meilleur opus du MCU - avec Captain America : Le Soldat de l'Hiver -, toutes phases confondues. Trois ans plus tard, porté par une campagne... Lire l'avis à propos de Les Gardiens de la galaxie Vol. 2

Avatar FuckCinephiles
8
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
6.5

Critique de 13 Reasons Why par FuckCinephiles

Alors que le septième art commence doucement mais surement à célébrer le teen movie comme il le mérite, entre deux potacheries totalement assumées, le petit écran US en revanche, avait bien du mal à nous pondre une série pour ados digne de ce nom, après le sacro-saint trio des années 2000 Dawson/One Tree Hill/Gilmore Girls. Un gros cran en retard derrière les Britanniques (Skins, Misfits,... Lire la critique de 13 Reasons Why

6 2
Avatar FuckCinephiles
9
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
5.4

Critique de Le Serpent aux mille coupures par FuckCinephiles

Force est d'admettre que depuis quelques temps si la comédie hexagonale se porte étonnement bien, la série B made in France se paye elle aussi une belle cure de jouvence. Zulu, Mea Culpa, De Guerre Lasse ou encore Antigang, Nightfare et Braqueurs pour ne citer qu'eux, les cinéastes français musclent leur jeu histoire de mieux concurrencer les péloches venues du froid et d'outre-Atlantique,... Lire la critique de Le Serpent aux mille coupures

Avatar FuckCinephiles
6
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Corporate par FuckCinephiles

Avons-nous réellement besoin du septième art pour nous faire comprendre que notre monde affreusement capitaliste part franchement en sucette ? Non, mais voir le cinéma social hexagonal pointer du doigt les dérives de notre société contemporaine, entre deux comédies maladroites, cela vaut savamment son pesant de popcorn pour ne pas être boudé dans des salles finalement jamais aussi obscures.... Lire l'avis à propos de Corporate

Avatar FuckCinephiles
7
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
5.2

Critique de Un profil pour deux par FuckCinephiles

Dernier grand dinosaure d'une comédie française qui cônnait depuis quelques mois, un net regain de forme malgré un ou deux écarts de conduite (Gangsterdam, A Bras Ouvert), l'inestimable Pierre Richard, dont la trogne ne cesse d'être attachante au fil du temps, et ses quatre-vingt-deux printemps au compteur, nous revient en ces douces premières heures du printemps justement (en attendant le... Lire l'avis à propos de Un profil pour deux

Avatar FuckCinephiles
7
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
3.0

Critique de À bras ouverts par FuckCinephiles

Alors que le tâcheron Gangsterdam continue gentiment mais surement à engranger les entrées dans les salles obscures sans qu'on l'invite à tirer sa révérence, la comédie française persiste dans la veine embarrassante de son catalogue printanier avec le mal buzzé À Bras Ouverts; nouveau long métrage Philippe de Chauveron, papa du gros carton (aussi consternant qu'impressionnant) français de... Lire la critique de À bras ouverts

Avatar FuckCinephiles
3
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Life : Origine inconnue par FuckCinephiles

On ne pourra pas dire que ce bon vieux Ryan Reynolds, n'ait pas su habilement profiter du carton maousse costaud de son Deadpool (on peut clairement dire son film vue l'implication sans borne du bonhomme pour que le projet se concrétise), pour produire sur son propre nom,quelques projets franchement bandant sur le papier. En tête de liste, Life - Origine Inconnue, produit aussi... Lire l'avis à propos de Life : Origine inconnue

7 2
Avatar FuckCinephiles
7
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
5.3

Critique de Fast & Furious 8 par FuckCinephiles

Ce n'est un secret pour personne, Vinou Diesel met le paquet sur la franchise Fast and Furious car ce bon vieux Baboulinet n'a que le marcel de tonton Toretto pour pleinement faire exploser le box-office. Les flops retentissants du Dernier Chasseur de Sorcières et de xXx : Reactivated (qui n'a cartonné que du côté du B.O. chinois), ont donc pouss2 le bonhomme à focaliser tous ses biscottos... Lire l'avis à propos de Fast & Furious 8

Avatar FuckCinephiles
8
FuckCinephiles ·
Bande-annonce
4.4

Critique de Sous le même toit par FuckCinephiles

Si l'excellent Dominique Farrugia peut être sur d'une chose, c'est qu'à défaut d'avoir marqué les cinéphiles que nous sommes (La Cité de la Peur et puis... voilà), il sera décemment intronisé avec les honneurs, au sein du panthéon du culte par les nombreux amateurs des NULS, qui au même titre que Les Inconnus, ont littéralement bouleversé l'humour sur le petit écran durant les glorieuses... Lire la critique de Sous le même toit

Avatar FuckCinephiles
5
FuckCinephiles ·