Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

GustavoFring

Homme, 21 ans, France (81000)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
"La liberté est un bagne aussi longtemps qu'un seul homme est asservi sur la terre"
Albert Camus - Les Justes (1949)

"Ce n'est plus d'être heureux que je souhaite maintenant c'est d'être conscient"
Albert Camus - L'envers et l'endroit (1937)

"L'idéal est d'aimer ceux qui nous haïssent."
Léon Tolstoï - Le Royaume des Cieux est en vous (1893)

"Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse."
Albert Camus - Discours de Suède (1957)

Répartition des notes

  1. 0
  2. 7
  3. 11
  4. 15
  5. 47
  6. 107
  7. 164
  8. 132
  9. 77
  10. 35

Comparez votre collection avec GustavoFring

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de GustavoFring
Sondages de GustavoFring
Critiques de GustavoFring

Dernières critiques

8.1
Introspection sociologique

Derrière ce titre "Retour à Reims" qui pourrait s'apparenter à un simple retour géographique d'un lieu délaissé par l'auteur, se cache un tout autre retour. Retour n'a pas de sens physique ici (même si il a eu lieu) mais c'est un retour intellectuel du point de vue sociologique qu'a choisi Didier Eribon pour une introspection de son parcours afin d'en tirer les conclusions et les théories... Lire la critique de Retour à Reims

4
Avatar GustavoFring
8
GustavoFring ·
7.0
La littérature est un sport de combat

Après avoir lu les deux précédents romans d'Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule et Histoire de la violence qui furent pour moi des véritables réussites littéraires, Qui a tué mon père était une obligation de lecture. L'approche sociologique que l'auteur apporte à sa littérature est un véritable plaisir. Ce livre, c'est la déclaration... Lire l'avis à propos de Qui a tué mon père

3
Avatar GustavoFring
10
GustavoFring ·
Mentions J'aime de GustavoFring

Activité récente