Avatar J. Z. D.

Critiques de J. Z. D.

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.7

Abandon ou trahison ?

Qu'est-ce que tu préfères toi ? Être abandonné ou trahi ? Trahir ou abandonner ? J'aime beaucoup cette question en ce moment ; elle est drôle et mesquine, elle est apparue dans ma tête un matin, comme tant d'autres, et depuis elle me hante, parce qu'elle est, évidemment, absolument sans réponse. Chacun ses goûts. Ce film que, bizarrement, j'allais voir plus qu'au hasard ne... Lire l'avis à propos de Solo : A Star Wars Story

7
Avatar J. Z. D.
7
J. Z. D. ·
7.9

Vie et destin.

Je n'ai jamais compris cette passion pour l'Odysée, peut-être que je suis trop jeune, ou trop bête, je l'ai lu plusieurs fois, et je sors toujours de sa lecture, difficilement, peu convaincu, assez triste de ma propre déception. Alors que l'Iliade ! Tout est là, dans le récit merveilleux d'une guerre qu'on sait d'avance perdue d'avance, dont on oublie la fin pour revivre avec passion,... Lire la critique de Iliade

20 7
Avatar J. Z. D.
10
J. Z. D. ·
5.7

Method Man, Red Man et Pierre Bourdieu.

Adaptation peu subtile mais enfumée (et tu sais que j'aime la fumée) des "Héritiers", ou la sociologie et le Wu Tang en une heure trente. (Ajoutons : magnifique scénario transcendantal.) Lire l'avis à propos de How High

2
Avatar J. Z. D.
6
J. Z. D. ·
Bande-annonce
7.2

Mort et vif.

C'est un film court et plein de longueurs, horizontales et verticales, une lente traversée comme dans une grille de mots croisées. Lucky avance parfois un peu lourdement, avec ses grosses bottes de cowboy sur le déclin, un peu maladroitement, avec ses définitions lourdement expliquées, mais c'est magnifique de retrouver Harry Dean Stanton arpentant la vallée de la mort dans un dernier western.... Lire l'avis à propos de Lucky

16
Avatar J. Z. D.
9
J. Z. D. ·
7.5

Branlette et boucherie.

Il y a, juste avant la fin, un chapitre que je ne peux pas vous raconter, par principe, mais qui est pourtant un microcosme parfait de ce livre, immense (c'est sa seule qualité absolument indéniable), intense ou vide selon les avis, dans son entièreté. Dans cette oeuvre qui se cherche entre un Dostoïevski pervers (mais cultivé), un peu l'immense (véritablement cette fois !) Vie et... Lire la critique de Les Bienveillantes

6 1
Avatar J. Z. D.
8
J. Z. D. ·
Bande-annonce
6.9

Comment j'ai abandonné ma jeunesse (ou la théorie des gens).

Avant toute chose, je dois vous avouer que j'ai aimé toute la série, du début à la fin, que je l'ai regardé assez récemment, dix ans après tout l'monde en fait ; j'en ai particulièrement aimé la fin, et même la conclusion, au moment où j'ai compris. C'était un moment très triste d'ailleurs, mais on va y revenir assez vite. Je crois que cette série s'adresse avant tout au Barney et au... Lire la critique de How I Met Your Mother

36 3
Avatar J. Z. D.
8
J. Z. D. ·
6.1

Play blessure.

La meilleure chose que l'on ait dit de Photo ratée, il l'a dit lui-même, dans un d'ses états où l'on s'croise, c'est d'la musique de prolo, qu'il a dit, avec sa voix que t'aimes ou que tu détestes, et qui reste pourtant, parce qu'on ne l'oublie pas, c'est comme ça - elle ressemble bizarrement pas tant que ça à celle des chansons qui se mangent des effets plein la gueule. Je veux pas... Lire la critique de ϟA†AN ϟYMPA (EP)

3 2
Avatar J. Z. D.
8
J. Z. D. ·
8.9

BAM.

J'sais pas trop ce que j'voulais faire, j'voulais trouver un nom qui ressemble, et j'aurais jeté le lien vers l'oubli. Et puis, c'est une websérie, radiophonique certes, mais elle avait déjà réussi à trouver sa place ici. Arte Radio, j'ai découvert il y a une semaine, je sais pas comment j'étais passé à côté de ça, j'ai écouté... Lire l'avis à propos de Crackopolis

4 2
Avatar J. Z. D.
10
J. Z. D. ·
Écouter
7.5

I've got scars that can't be seen.

A chaque nouvelle écoute, un sentiment obscur, profond se dégage de ce dernier - dernier... - album de Bowie. Ce sentiment si douloureusement ancré c'est sa mort annoncée, et pourtant inimaginable, sa mort murmurée, soulignée d'un impitoyable écho, c'est le souffle glaçant des saxophones, le battement entêtant d'une rythmique méthodique ; rien n'est laissé au hasard dans cette résurrection... Lire l'avis à propos de ★

31 9
Avatar J. Z. D.
10
J. Z. D. ·
Bande-annonce
6.2

Dix sept souvenirs de ma jeunesse.

En quittant la séance du dernier Desplechin, j'étais particulièrement triste ; ça flottait dans l'air, ça coulait avec la pluie du printemps, jusqu'au plus profond de ma tête. Le film aurait dû être beau, mais il était tristement raté. Alors je suis allé voir autre chose. Au hasard. La réussite d'un film, étonnamment, se tient dans les détails. Trois souvenirs de ma jeunesse... Lire l'avis à propos de Summer

21 9
Avatar J. Z. D.
7
J. Z. D. ·