Avatar Jduvi

Critiques de Jérôme Duvivier

@Jduvi
Versus
  Suivre
5.9

Un air de famille

C'est l'histoire d'une fratrie, dont Serge est l'aîné, et dont Jean, le narrateur, est le benjamin. Au milieu, Anne, dite Nana. Une fratrie juive, la précision est essentielle, et orpheline depuis peu : la mère vient de s'éteindre en prononçant LCI à titre de dernier mot ! Dans la première partie du roman, on nous présente les protagonistes, leurs conjoint(e) et leurs enfants, voire... Lire l'avis à propos de Serge

Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
6.2

Envoyé moins spécial

Vie de Gérard Fulmard, c'est Envoyée spéciale... en moins bien. Intrigue moins bien ficelée, débauche inutile de personnages, rebondissements moins convaincants. Le roman reste une confiserie, grâce au talent de Jean Echenoz pour l'humour pince sans rire et la formule qui fait mouche. Morceaux choisis. Ecoutez Gérard, s’est-il remis à m’appeler par mon... Lire l'avis à propos de Vie de Gérard Fulmard

Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
Bande-annonce
7.4

L'envers du décor

Travail au noir est une oeuvre fortement autobiographique : imaginé, écrit, tourné dans l'urgence quelques mois seulement après la prise de pouvoir par le général Jaruzelski, le film est une sorte de réaction à chaud aux événements, mêlée à l’histoire personnelle du cinéaste installé à Londres. De cette matière, il tire un film subtil, riche d’interprétations. Voyez plutôt.... Lire la critique de Travail au noir

1
Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
Bande-annonce
6.1

Un Israélien à Paris

Dans ce monde si bavard qui est le nôtre, j’aime que le cinéma pratique l’économie de la parole. Synonymes démarre très bien de ce point de vue puisqu’aucun mot n’est prononcé dans les premières scènes. Un jeune homme arrive à Paris, pénètre dans un vaste appartement vide, se couche dans son duvet. Le lendemain matin se douche en ayant laissé la porte de l’appartement ouverte. Bing.... Lire l'avis à propos de Synonymes

Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
Bande-annonce
6.3

Génial ou creux ?

Plus clivant que Terrence Malick, tu meurs. On le porte aux nues ou on le vomit. On loue (ou pas) sa puissance esthétique, on déplore (ou pas) les propos sentencieux balancés par une voix off inspirée. Il faut d’abord reconnaître à Malick une constance : il persiste et signe et, comme il fait peu de films, il parvient à imposer un véritable style. Voilà qui, déjà, est estimable.... Lire la critique de The Tree of Life

Avatar Jduvi
6
Jduvi ·
7.5

En vase clos

Je connaissais Florence Aubenas l'écrivaine grâce au très estimable Quai de Ouistreham, une plongée assez sidérante dans l'univers des "techniciennes de surface". Comme pour cette épopée nordique où elle n'avait pas hésité à mettre les mains dans le cambouis, la journaliste n'a pas fait les choses à moitié : elle a enquêté pas moins de 7 ans pour connaître tous les protagonistes de... Lire l'avis à propos de L'Inconnu de la poste

Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
Bande-annonce
6.4

Crasses en série à Bombay

[Critique contenant des spoils] Ritesh Batra, Kanu Behl, Lijo Jose Pellissery… il y a longtemps que le cinéma indien ne se limite plus au kitchissime Bollywood et que Satyajit Ray ne fait plus figure de satellite isolé. Anurag Kashyap apporte sa pierre à l’édifice, en signant un polar sombre, notamment dans son dénouement. Original au regard des critères indiens certainement,... Lire l'avis à propos de Ugly

Avatar Jduvi
6
Jduvi ·
6.9

Déception

Prix Goncourt en 1999 pour ce Jean Echenoz, qui n'est pas du tout mon préféré - ni des Goncourt ni des Echenoz. Je m'étais régalé avec le bien plus tardif Envoyée spéciale, celui-ci est une déception. Certes, on retrouve la patte de l'écrivain : goût pour les intrigues rocambolesques, humour pince sans rire, vocabulaire riche, usage du "on" pour distancier le narrateur. J'ai... Lire l'avis à propos de Je m'en vais

Avatar Jduvi
6
Jduvi ·
Bande-annonce
7.2

Ne pas voir

[Critique contenant des spoils] Ne pas voir. Refuser de regarder la réalité en face. Tel est le principe qui régit tous les endoctrinés de la terre. Lioudmila croit dur comme fer au système bolchevique. Si la révolte gronde, ce n’est pas parce que le système est vicié mais parce qu’on ne l’applique pas avec suffisamment de rigueur. Telle est la position que tient la jeune femme face... Lire l'avis à propos de Chers camarades !

Avatar Jduvi
7
Jduvi ·
Bande-annonce
7.2

L'homme qui aimait les femmes

[Critique contenant des spoils] L'amour l'après-midi, c'est le fantasme de l'homme marié : c'est là qu'on retrouve l'amante pour échapper au carcan du mariage. Comment Frédéric, homme qui se dit heureux dans son couple, va-t-il réagir à ce défi ? Dans le prologue, le héros, que joue Bernard Verley, nous fait part de ce que lui inspirent les femmes depuis qu’il est marié. Il... Lire l'avis à propos de L'Amour l'après-midi

1
Avatar Jduvi
7
Jduvi ·