Avatar JimAriz

Critiques de Jim Martín

@JimAriz
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

American Dream, deuxième génération

Mickey et son ours de père vivent dans une carriole dans le fin fond du Montana. La lycéenne a semble-t-il perdu sa mère et voit depuis son père plonger inexorablement vers une dépendance aux opiacés et plus largement vers une dépendance totale de sa fille. Entrant dans sa majorité, celle-ci est alors tiraillée entre ses envies d’émancipation (celle d’aller étudier dans une grande université... Lire la critique de Mickey and the Bear

1
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Saint Maud par JimAriz

Partout où elles passent, les prières de Saint Maud semblent avoir été entendues, de Toronto à Rotterdam, en passant par Gérardmer où le film reçut le Grand Prix. Après Uncut Gems, et en attendant le prochain Kelly Reichardt, A24 impose en 2019 une nouvelle fois sa marque sur le cinéma indé américain. La société de production revient avec le genre qui avait fait son succès... Lire l'avis à propos de Saint Maud

1
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
7.7

Une guerre propre

On pouvait craindre que le choix du film-séquence ne soit qu’une lubie de son réalisateur, un défi technique qui concentrerait toute l’attention en laissant de côté son histoire. Il y a eu des précédents pompeux et tape-à-l’oeil (Birdman), d’autres formidables réussites (L’Arche russe), et certaines particulièrement spectaculaires (l’ouverture de Spectre, précédent... Lire l'avis à propos de 1917

1
Avatar JimAriz
6
JimAriz ·
Bande-annonce
7.0

Vert et rose

Le film commence par un accident survenu dans des mines ethiopiennes. Un homme à la jambe cassée est évacué dans un calme qui contraste avec la gravité de sa blessure. Sommes-nous bien chez les réalisateurs de Good Time ? On a un doute jusqu’à ce que deux mineurs extraient une pierre sertie de gemmes. Celles-ci sont d’un mélange de vert, de rose et nous confortent d’emblée : nous... Lire l'avis à propos de Uncut Gems

2
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·
Bande-annonce
7.2

Critique de First Man, le premier homme sur la Lune par JimAriz

Un des acteurs les plus inexpressifs de la planète cinéma (ce qui n’est pas forcément un défaut lorsqu’on parle de Ryan Gosling) a été choisi pour incarner le premier homme sur la Lune. Damien Chazelle débute l’histoire de Neil Armstrong au moment de la mort de sa fille et avant que celui-ci ne devienne candidat à la mission Apollo 11. S’ensuit le récit de l’homme le plus triste du monde et... Lire l'avis à propos de First Man, le premier homme sur la Lune

Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
6.2

Critique de La Lune de Jupiter par JimAriz

Qui ne se souvient pas de l’errance d’une jeune fille dans les rues désertes de Budapest, juste avant qu’une horde de chien se rebelle contre leur errance imposée par la société humaine ? Ces images proviennent tout droit du dernier film de Kornél Mundruczo, White God, qui avait marqué l’année 2014 par sa pertinence et sa beauté. C’est donc en grande pompe que le cinéaste hongrois... Lire la critique de La Lune de Jupiter

4
Avatar JimAriz
5
JimAriz ·
Bande-annonce
6.1

Critique de Le Musée des merveilles par JimAriz

Lorsque la promesse est si haute et le résultat si bas, la chute se fait sentir. C’est donc d’un douloureux et triste souvenir que j’évoque ici Le Musée des merveilles. La promesse d’abord vient principalement du nom de Todd Haynes qui a réalisé le plus beau film de l’an passé avec Carol. Elle vient aussi du pitch mystérieux, celui d’un lien entre deux enfants sourds venus... Lire l'avis à propos de Le Musée des merveilles

Avatar JimAriz
6
JimAriz ·
Bande-annonce
6.4

L'art de la digression

Le premier film de Karim Moussaoui dégage un vent de fraicheur dans les salles au milieu des pompeux titres cannois de la compétition officielle. En attendant les hirondelles c’est d’abord un renouveau du cinéma algérien alors en perdition après des années de guerre civile. Le cinéaste y pose un regard lucide sur son pays et ses habitants. A travers trois histoires entremêlées,... Lire l'avis à propos de En attendant les hirondelles

1
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
7.0

Critique de Bangkok Nites par JimAriz

Le japonais Katsuya Tomita a débarqué dans notre paysage cinématographique à Locarno avec Saudade en 2011 avant de nous laisser sans nouvelle jusqu’à Bangkok Nites. Du temps il en a fallu à cet artiste fou qui a besoin de s’immerger dans un environnement avant d‘en faire un film. C’est donc pendant 5 ans que Tomita a multiplié les allers et venues en Thaïlande pour savoir... Lire l'avis à propos de Bangkok Nites

Avatar JimAriz
7
JimAriz ·
Bande-annonce
7.0

Critique de Safe par JimAriz

Todd Haynes et Julianne Moore ont commencé une belle collaboration avec Safe, film d’une extrême violence psychologique qui dénote avec les succès suivants du cinéaste. Tourné au beau milieu des années 90, Safe raconte ce qui pourrait être qualifié d’un mal du siècle. Carol, une bonne trentaine, est prise du jour au lendemain de problèmes respiratoires dans sa voiture au beau milieu de la... Lire la critique de Safe

Avatar JimAriz
7
JimAriz ·