Avatar LeCactus

Critiques de LeCactus

Versus
  Suivre
6.5

L'enfant-roi et le magicien

Plus proche du panorama que de l'étude, ce genre d'ouvrages a le malheur de proposer un savoir qui vieillit vite et mal. Dix ans après la sortie, de nouveaux circuits se sont développés sur internet, remplaçant les skyblogs occupant une partie conséquente de l'ouvrage. Le lecteur donc une promenade dans un passé où il peut s'interroger de l'espace accordé à la subjectivité de l'auteur. Car... Lire l'avis à propos de Le sacre de l'amateur : sociologie des passions ordinaires à l'ère numérique

1
Avatar LeCactus
3
LeCactus ·
Bande-annonce
7.8

Home Sweet Home

Adapté du roman éponyme de Michio Takeyama paru en 1948 dans une revue littéraire destinée à un jeune public, cette adaptation de La Harpe de Birmanie s'adresse moins aux enfants qu'à un public général. Le film revêt les formes d'un conte humaniste dans la lignée de ce qu'offrait Kurosawa, sans pour autant se laisser dévorer par le maître. On suit une compagnie de l'armée japonaise qui chante.... Lire la critique de La Harpe de Birmanie

2
Avatar LeCactus
8
LeCactus ·
Bande-annonce
4.7

La mémoire en moins

Mec in black : International nous relance avec un nouveau casting central plus jeune pour des aventures plus... internationales. Au fond, ça fait quatre films qui nous vantent les mérites de l'univers infini, alors il serait de bon ton de mettre le nez hors des quartiers habituels. Ici, on ne part pas dans l'espace mais on se fait un tour à Marrakech, Londres, la tour eiffel et un petit coin... Lire l'avis à propos de Men in Black : International

5
Avatar LeCactus
4
LeCactus ·
Bande-annonce
7.2

La chrysalide de papier

Nous suivons Tome, fille de paysans devenant prostituée puis maquerelle, avec un regard d'anthropologue. Le temps file, 40 années, ponctuées d'arrêts sur images qui marquent nos esprits. Imamura inscrit son personnage au centre de deux histoires : celle du Japon, sévère et sans répit, et celle de la sexualité : de l'inceste à l'esclavagisme, de la prostitution à la libération des moeurs, la... Lire la critique de La Femme insecte

1
Avatar LeCactus
7
LeCactus ·
Bande-annonce
7.7

Bonjour au langage

C'est fou de voir que les films abordant la question du langage sans sombrer automatiquement dans la parodie ou la déconstruction (Godard cumule) sont rares. Ca l'est encore plus de voir un réalisateur populaire comme Wes Anderson cumuler intérêt, savoir et réussite autour du sujet. Dans l'île aux chiens, de son affiche à son générique, vous verrez la question du langage de long en large.... Lire la critique de L'Île aux chiens

9
Avatar LeCactus
9
LeCactus ·
Bande-annonce
6.7

Note scandaleusement égalitaire

Cette note n'est pas ma note ; c'est la note de Madame. Mais puisque nos avis concordent dans une parfaite égalité dont vous devriez tous prendre exemple, je partage sa note. Lire l'avis à propos de We Want Sex Equality

2
Avatar LeCactus
3
LeCactus ·
Bande-annonce
7.4

Critique de Dark City par LeCactus

Je ne pensais pas qu'un second visionnage de Dark City m'aurait laissé aussi douloureusement interdit. Je pleure les souvenirs d'un film SF bien pensé, d'une ambiance polar angoissante, d'une Jennifer Connelly magnifique en chanteuse jazz de cabarets sombres, de ces élans Matrixiens avant l'heure, et donc plus plus complice au spectateur. Une peur que tout cela ait basculé dans le kitsch,... Lire la critique de Dark City

13 1
Avatar LeCactus
5
LeCactus ·
Bande-annonce
6.4

De la substantifique moelle de la nature humaine

Pink Flamingos, ode à la répugnance, chantre du mauvais goût à tout étage, ne l'a-t-on pas venu venir, je vous le demande ? Non, nous n'avons vu que les drames qui vouvoient et les films d'auteurs qui merdoient. Puis sort de son cabinet John Waters, son crime à la main : Pink Flamingos. Un film que Zola, dans sa quête de la répugnance de l'être humain, aurait adoré visionner. Plus proche, il... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

3
Avatar LeCactus
6
LeCactus ·
7.5

marqué à vie

Mon quatrième film de Seijun Suzuki que j'ai abordé avec prudence. Si j'ai apprécié la barrière de chair, je ne peux résumer "le vagabond de Tokyo" que par une moue dubitative. La vie d'un tatoué nous présente deux personnages unis par le sang, un sang qui coule en eux et un sang qui coule sur eux. Contre eux, la loi comme les bandits, leur passé, leur futur, le monde. Tout est danger... Lire la critique de La Vie d'un tatoué

3
Avatar LeCactus
8
LeCactus ·
5.6

La laideur élémentaire

J'ai lu à quelque part que la grandeur des gens se mesure aux petits détails. Je l'approuve de bon coeur et ajouterait même que ce sont les petits détails qui font les grandes oeuvres. A ce titre, il est souvent intéressant de lire la correspondance de certains auteurs et d'y découvrir le même génie qui inonde leurs livres. Car l'auteur de génie repousse, par son talent naturel ou par sa... Lire la critique de Les Exploits d'un jeune Don Juan

3 4
Avatar LeCactus
2
LeCactus ·