Avatar Lunette

Critiques de Lunette

Versus
  Suivre
7.6

Les liaisons secrètes ou la déconstruction de la famille modèle

Eclatement du noyau dur Les liaisons secrètes (Richard Quine, 1960) est l'approche, cette fois-ci, d'une tentative de s'extraire du monde, par le seul moyen de la pratique de l'adultère. Le film mise à lui seul sur la déconstruction complète du cocon confortable et sécurisant qui caractérise la famille. Derrière sa façade à l'image granuleuse et colorée, aux... Lire la critique de Liaisons secrètes

9 1
Avatar Lunette
8
Lunette ·
Bande-annonce
6.9

De la sobriété brune du temps qui passe

Apprivoiser la mort Le dernier des géants est la tentative d'un apprivoisement de la mort. Le dressage d'une fin de vie, celle de John Wayne, vieux et bouffi, cheveux blancs et rides s'étalant sur son visage de vieillard. C'est le reste effrité du rêve américain, celui des grandes plaines du Far West, du western qui ne vit plus, tout cramoisi qu'il est sous... Lire la critique de Le Dernier des géants

5
Avatar Lunette
8
Lunette ·
Bande-annonce
6.7

Poupon aux cheveux blonds

Où pourrait-il se cacher le héros de L'homme des vallées perdues, si ce n'est dans la figure de ce petit garçon, visage en très gros plan, tête blonde de poupin, yeux angeleurs qui ne cessent de fixer la silhouette du cowboys, d'un regard empli d'admiration, d'attente, de respect. L'admiration inconditionnelle pour la figure d'un homme qui incarne le rêve du cowboys à l'état pur,... Lire l'avis à propos de L'Homme des vallées perdues

5
Avatar Lunette
7
Lunette ·
Bande-annonce
6.7

Le rire.

Willy 1er est, avant tout, et tout d'abord, un ovni cinématographique d'une singularité particulièrement rare. Il joue sur le risque d'un humour grinçant, totalement loufoque, décalé, mais aussi démesurément triste. C'est une facette sociétale d'un individu tout du moins banal de la population française. La tristesse du quotidien, une tristesse morne dans une petite vie sans... Lire la critique de Willy 1er

6
Avatar Lunette
8
Lunette ·
Bande-annonce
7.7

De la pâte à modeler qui fait pleurer

La question, d'emblée, se pose : comment trois bouts de pâte à modeler peut bouleverser à ce point le petit cœur du spectateur ? Comment une tripotée de grands yeux d'enfants fatigués et dépressifs peuvent émouvoir jusqu'à faire couler les larmes des yeux ? Ma vie de Courgette est l'un de ces films que nous n'avions pas prévu d'aller voir. Qui nous tombe dans les bras comme tomberait... Lire l'avis à propos de Ma vie de Courgette

30
Avatar Lunette
9
Lunette ·
Bande-annonce
6.1

Rester horizontal

Rester Vertical à de cela qu'il ne reste jamais vertical. Lui, c'est horizontal qu'il reste, avec son obscénité décomplexée, ses personnages désincarnés, son ignominie, certaine. Rester Vertical est une histoire de vacillement. Vacillement des sexes qui jamais ne tombent, la queue entre les jambes. Vacillement des regards qui jamais ne quittent leur impassibilité. Vacillement des corps qui... Lire la critique de Rester vertical

7 5
Avatar Lunette
3
Lunette ·
Bande-annonce
6.9

L'ours et la cigogne

(Je vous invite à lire cette critique après avoir vu le film, elle contient bon nombre de spoilers et de détails dévoilés, mélangés les uns aux autres !) La fissure C’est avec un sentiment d’extrême confusion que nous ressortons de Toni Erdmann. Puis après, viens le vide. Puis la mélancolie, profonde, en sortant de la salle de cinéma. Le coeur... Lire l'avis à propos de Toni Erdmann

15 4
Avatar Lunette
8
Lunette ·
Bande-annonce
7.4

Petit coin de poésie

Marcel Carné, c'est la poésie. C'est la vie des petites gens de l'époque, c'est la sincérité des mots, des voix, des gorges, des yeux, des visages. C'est le naturel d'un jeu d'acteur et la gouaille de toute une populace, empêtrée dans son petit monde où le réel vit jaillit survit. Hôtel du Nord, c'est un hôtel dans une petite ville perdue au find fond de Dieu sait où. C'est... Lire la critique de Hôtel du Nord

13 6
Avatar Lunette
8
Lunette ·
7.0

Lévitation

Lumière silencieuse finit comme il a commencé : c'est-à-dire dans la lumière. Lorsque le début débutait par l'aurore, le film se termine par le crépuscule. La mort du jour, la terminaison d'une vie, la finitude d'un film. C'est un film. Lumière silencieuse. Un film à la lenteur tellement extrapolée qu'elle y est distordue, sans temps, sans finitude. C'est une vacuité,... Lire l'avis à propos de Lumière silencieuse

9 2
Avatar Lunette
9
Lunette ·
Bande-annonce
7.6

Voyage psychédélique en terre inconnue

La Montagne sacrée est un chaos. Un fracas de sens, une course psychédélique de non-sens, une déroute multicolore et provocante, dans une oeuvre cinématographique où le scénario est bafoué, sinon caché, dans les tréfonds psychédéliques d'une oeuvre où pour décrypter son message, il faut tout d'abord en comprendre son sens. Mais il n'y a aucun sens. C'est une destruction d'images, un... Lire l'avis à propos de La Montagne sacrée

12 3
Avatar Lunette
8
Lunette ·