Avatar Paul Staes

Critiques de Paul Staes

Versus
  Suivre
6.5

Autopsie du totalitarisme.

Il ne faut pas s'y tromper. Si le roman de Boualem Sansal nous plonge dans un univers qu'il connaît, lui qui a souffert de l'islamisme qui sévissait dans son pays, la critique de la religion (salutaire cela dit) n'est qu'un prétexte. Il montre ici surtout la réalité du totalitarisme. Non, ces dictatures ne refondent pas l'être humain ni la civilisation. Ils ne font que contrôler la masse... Lire la critique de 2084

Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·
8.0

L'Afrique comme continent de littérature

Gaël Faye a une plume qui sent bon les arbres fruitiers de l'Afrique et de la région tellement peu connue du Botswana, du Rwanda et du Zaire. De cet espace splendide, l'auteur nous dépeint avec un grand talent ce génocide rwandais dont les Etats français et belges sont de lointains responsables. Dans ce roman naïf (proprement africain), l'Afrique est compilé dans toute sa complexité. Le twist... Lire l'avis à propos de Petit Pays

Avatar Paul Staes
9
Paul Staes ·
7.4

Tout est raté sauf le titre.

Bret Easton Ellis est un formidable professionnel du marketing car la seule et unique chose qu'il a réussi est le choix de son titre. J'achète rarement de livre et il a fallu que ça tombe sur celui-ci. Non seulement les personnages sont des ectoplasmes sans profondeur, mais le sexe incessant, qui peut être remarquable dans l'art, et la description de la vie de paumés nous saoulent par sa... Lire l'avis à propos de Les Lois de l'attraction

2
Avatar Paul Staes
2
Paul Staes ·
8.2

Déclinaisons douloureuses de la mort.

Hamlet est célèbre pour sa phrase qu'il serait inutile de reproduire ici. L'homme, dans toute sa vanité, est confronté à sa hantise la plus profonde : la mort. Chaque tirade est une émanation pestilentielle d'un cadavre et même les plus belles et célestes d'entre elles ont la pâleur du tombeau. C'est une pièce qui se lit en une période courte, voire en une fois afin de sentir son énergie... Lire l'avis à propos de Hamlet

Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
6.0

Une vision épicurienne de la civilisation

La civilisation est fondée sur la spiritualité, sur des mythes et non pas sur des fondements économiques et sociaux. Chacune d'elle est déterminée comme tout ce qui existe dans le cosmos, condamnée à naître, grandir, dépérir et mourir. Les astres, les animaux, les hommes et les sociétés sont condamnées à mourir. Ainsi, et il faut avoir lu Lucrèce pour le comprendre, les arnaques des grandes... Lire la critique de Décadence

1
Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·
7.4

La définition de la poésie.

Le roman se découpe en deux temps : une description anthropologique, philosophique et sociologique d'un monde sans la mort. On pourrait critiquer la longueur de cette partie. Cependant, la seconde partie du roman est si poétique et si mélodieuse que l'on referme le livre avec un léger frisson mélancolique teinté de larmes. La couverture du roman ressemble à son corps, un papillon qui... Lire la critique de Les Intermittences de la mort

Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·
7.7

La recherche désespérée de la transcendance

Edgar Allan Poe est sans doute le génie de la littérature américaine. Ce roman, cette thèse, ce pilier est mon préféré. Les Aventures d'Arthur Gordon Pym sont le miroir des obsessions de cet auteur qui, même s'il en avait peu conscience, signa alors un chef d'oeuvre magistral. Tout d'abord, elles sont les annonciatrices de la littérature de Jules Verne mais, par ce voyage à travers les... Lire la critique de Les Aventures d'Arthur Gordon Pym

1
Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.7

Entre Tarantino et Almodovar

Le film est brillamment réussi. Les dialogues sont croustillants, le personnage principal, qui est sans vouloir spoiler plus que principal, a une profondeur rarement égalé. Le paradoxe temporel est pour le coup total. Il mérite d'être vu un soir d'ennui. Lire la critique de Predestination

Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.6

Caricature de l'autisme

Le film est bien ficelé, trop bien ficelé à un tel point que, très vite, l'épouvante est substitué par le casse-tête de la résolution des paradoxes temporels. Les personnages sont assez stéréotypés et peu profonds, le seul travaillé est celui de l'actrice principal et on décèle un certain mépris, voire une certaine crainte caricaturale envers les autistes. Je déconseille. Lire la critique de Triangle

Avatar Paul Staes
3
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.7

Un reflet de l'Espagne

A première vue, TimeCrimes semble presque être un navet ou un de ces ridicules films de série B qui raffolent des thèmes du voyage dans le temps et du psychopathe. Pourtant, il y a quelque chose dans ce film qui transparaît et sublime cette intrigue assez prévisible. L'Espagne semble ici, dans un esprit almodovaresque, s'exorciser de nouveau de ses vieux démons. La perte de contrôle, l'homme... Lire la critique de Timecrimes

Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·