Avatar Paul Staes

Critiques de Paul Staes

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.9

Une douce leçon de philosophie sur le remords.

Dead to me fut indéniablement une excellente surprise, d'abord parce qu'elle n'est pas seulement une série fondée sur le jeu magnifique de deux incroyables actrices, ni seulement la mise en place virtuose d'un scénario original ou encore l'illustration esthétique de la douceur féminine propre à la série, mais parce qu'elle est une série ontologiquement philosophique. Quel est le sens... Lire la critique de Dead To Me

Avatar Paul Staes
7
Paul Staes ·
Bande-annonce
6.0

Le prototype de la "série algorithme".

Je croyais avoir atteint le summum de la vacuité intellectuelle le jour où, un verre de bière a la main, ma main posée bien humide contre mes testicules a peine épilés, je regardais avec un oeil vide et hagard Koh Lanta en me demandant si finalement, le suicide n'était pas finalement un moyen efficace pour récupérer un semblant d'honneur éternellement perdu. Je pensais a ces samouraïs... Lire l'avis à propos de Élite

Avatar Paul Staes
3
Paul Staes ·
8.6

Ecrire est-il un acte suicidaire ?

Martin Eden peut se targuer d'avoir une portée méta-littéraire assez forte en ce sens qu'il semble à chaque page laisser transparaître une double fonction : à la fois narrative et symbolique. Pourtant, si ce roman semble au début plutôt clair dans son message, son dénouement a de quoi laisser perplexe et perd le lecteur dans ses innombrables potentielles interprétations. Il est... Lire l'avis à propos de Martin Eden

2
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
Bande-annonce
5.3

Bal tragique au cinéma, un mort : le spectateur.

Les films biographiques ne peuvent pas être hagiographiques, sinon ils quittent l'audacieuse promesse d'un regard un tant soit peu réaliste, certes un peu menteur et artificiel, du cinéma pour se pâmer dans la fange de l'odieuse propagande, ou pire encore, du vide absolu. Je ne sais pas exactement dans lequel de ces deux écueil s'est écrasé De Gaulle, mais en attendant de me faire... Lire l'avis à propos de De Gaulle

3 1
Avatar Paul Staes
4
Paul Staes ·
8.0

La fantastique abolition littéraire de toutes les Lois.

Il faut imaginer, dans la tristesse et la solitude morne d'un monde fini, la découverte d'un continent entier, aux contours flous, aux mystères insondables, aux peuplades énigmatiques, aux dangers terribles, aux richesses innombrables, aux animaux étranges dont les détours ne sont que des fenêtres vers des abîmes de méconnaissance et de perplexité pour l'homme occidental. Face à ce monde... Lire l'avis à propos de Cent ans de solitude

7
Avatar Paul Staes
9
Paul Staes ·
Bande-annonce
7.7

"La poésie, c'est faire de l'or avec de la boue"

L'idée d'un film tourné intégralement en un seul plan séquence m'avait tout de suite séduit, mais je dois dire, ou plutôt écrire, que mon enthousiasme s'est transformé en furieuse mélancolie teintée d'amertume après avoir vu ce qui doit être qualifié de petit chef d'oeuvre du film de guerre. 1917 n'est pourtant pas un de ces films prétentieux qui, je dois le confesser, obtiennent... Lire l'avis à propos de 1917

5 1
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
7.9

Habile manipulation pour lecteur non-averti.

La pensée en système a des vertus indéniables : tandis qu'elle permet de faire rentrer à peu près tout dans la bouteille, elle supprime à elle-seule le doute, l'approximation et la donnée encore inconnue. La pensée systémique, comme la religion, rassure, apaise et donne à l'esprit la douce sensation de l'accomplissement, ainsi que celle de la certitude d'avoir tout compris. L'être humain,... Lire l'avis à propos de Le Principe de Lucifer

2
Avatar Paul Staes
5
Paul Staes ·
6.0

Pour un monde sans Dieu (et sans projet ?)

L'athéisme n'est pas une position philosophique facile à défendre dans un monde forgé dans le feu des Livres Saints, et dont les habitants ne se rendent pas compte à quel point leurs habitudes de vie les plus profanes ne sont que des émanations à peine émaciées d'une théocratie primitive. Que, pour reprendre la terminologie de Michel Foucault, l’épistémè, c'est-à-dire le prisme à travers... Lire la critique de Traité d'athéologie

Avatar Paul Staes
6
Paul Staes ·
8.1

Épopée des monstres absurdes, valse des questions sans réponses.

Un arbre gigantesque serti de diamants s'élève devant les yeux ébahis de l'assassin. S'il sait qu'entre les branches éblouissantes de l'arbre se tapit un serpent monstrueux, il avance tout de même pour poser la main sur les pierres précieuses et ne parvient pas à échapper au gouffre acide de la gueule de l'atroce reptile. De ce rêve étrange, il ne s'élève rien de très important si ce n'est... Lire la critique de De sang-froid

2
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·
7.9

Cruelle punition pour un plaisir éphémère.

Il faut imaginer un homme en perdition dont le nom est Tony Amsterdam. Comme des milliers d'autres, il se shoote à la substance Mort, l'une des drogues les plus pures, les plus puissantes qui ont inondé le marché des stupéfiants et qui comblent la vacuité intérieure des nombreux junkies rescapés de la contre-culture. Lors d'un de ses nombreux trips, un parmi tant d'autres, il trouve Dieu dans... Lire l'avis à propos de Substance Mort

Avatar Paul Staes
10
Paul Staes ·