Avatar Remy Pignatiello

Critiques de Remy Pignatiello

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.2

The Last Movie (on espère)

Last Blood, bourrinade immonde et sans intérêt, donne l'impression que la franchise ne comprend plus son propre protagoniste. Après un Rambo 2 et surtout un Rambo 3 qui avaient au moins le mérite de conserver John Rambo dans un contexte politico-gouvernementalo-américain en phase avec le livre d'origine et le premier film, Rambo 4 avait déjà ouvert l'idée d'un Rambo opérant plus... Lire l'avis à propos de Rambo : Last Blood

Avatar Remy Pignatiello
2
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.5

L'enlisement progressif dans la caricature

La série démarre plutôt bien avec un premier épisode dont le concept de plan séquence surprend mais démontre répidement son efficacité mais surtout un premier épisode dôté d'une écriture plutôt crédible, même si certains personnages semblent assez rapidement monomaniaques au point de devenir presque artificiels. Malheureusement, tous les épisodes qui suivront (ou presque) s'avéreront... Lire l'avis à propos de L'Effondrement

18 9
Avatar Remy Pignatiello
4
Remy Pignatiello ·
Écouter
5.6

EVERYTHING IS COMTEMPT

Pour un album dont le titre affiche en majuscules (pour bien marteler l'intention) EVERYTHING IS LOVE, on ne peut qu'être surpris par l'évident mépris affiché pendant les longues 38 minutes de cet album pourtant court (9 pistes en tout). En fait, c'est à 3 niveaux distincts que l'album démontre l'étendue de son absolue médiocrité, voire pire encore. Le 1er niveau, le plus simple, est... Lire la critique de EVERYTHING IS LOVE

10 2
Avatar Remy Pignatiello
2
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.5

Mécanique narrative atroce et écriture à la truelle

Si vous voulez un peu de finesse, un semblant de complexité psychologique, passez votre chemin. 13 Reasons Why est là pour « faire passer un message » et la série va vous le fourrer dans la gorge pendant 13 longs épisodes telle une oie qu’on gave pour préparer les fêtes de fin d’année. Difficile en effet de comprendre l’engouement (public comme critique) pour une série par moments... Lire la critique de 13 Reasons Why

3
Avatar Remy Pignatiello
4
Remy Pignatiello ·
Écouter
7.0

Un sacré foutoir, mais un foutoir de qualité

Kanye West fait du Kanye, mais à sa sauce. Il loue le Madison Square Garden pour y brancher son ordi portable et jouer quelques chansons de son nouvel album (et pas mal de vieux titres) et laisser quelques potes y brancher leur téléphone portable pour passer 2-3 trucs à eux. Il change 4 fois le nom de l'album, au moins autant de fois la tracklist quitte à enlever soudainement des pistes... Lire la critique de The Life of Pablo

1
Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·
Écouter
6.1

La fine ligne entre l'excellent et l'anodin

La force du 1er album de Chvrches, The Bones of What You Believe, tenait dans une combinaison vocale et mélodique qui avait son originalité et sa finesse : voix haut perchée de Mayberry, nappes synthétiques superposées, climaxes électroniques punchy, tout ceci transformait ce qui aurait pu rapidement ressemblé au pire de l'Eurodance des années 90s. Et malheureusement, Every Open Eye... Lire l'avis à propos de Every Open Eye

4 2
Avatar Remy Pignatiello
6
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.7

Le film de SF... presque sans SF

Le gros souci avec Predestination, c'est qu'outre une intrigue aux rebondissements ultra-convenus malgré un pitch pourtant prometteur, le film se retrouve obligé (du fait de son pitch) de nous envoyer... 51 min d'exposition. Et pour un film de SF de 97 min (générique inclus), 51 min de drame féminin façon Jane Austen, c'est beaucoup. Et un peu hors-sujet aussi. Alors certes, Sarah... Lire l'avis à propos de Prédestination

Avatar Remy Pignatiello
5
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.3

Fainéantise World

Commençons simple : Jurassic World est tout pourri pour plein de raisons différentes, résumables en très peu de points : - c'est clairement écrit avec les pieds, depuis les rebondissements téléphonés à mort (jeu de mots ramucho, je reviendrai dessus après tant c'est symptomatique) jusqu'aux personnages interchangeables et inutiles (y compris, oui, les 4 Raptors que le film nous rabâche... Lire la critique de Jurassic World

Avatar Remy Pignatiello
3
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.7

Excellent pour plein de bonnes raisons, un peu gêné par 2-3 trucs plus ou moins négligeables

Il y a des choses fabuleuses dans ce film, qui font passer outre bien des menus défauts, au moins lors de la 1ere vision. Le plus flagrant, c'est que Fury Road est une bande hargneuse, craspec' et dégénérée comme on n'en avait pas vu depuis des années. Le seul film me revenant à l'esprit avec ce type de délire, c'est le Total Recall de Verhoeven. Des mecs enchaînés qui se font pomper... Lire la critique de Mad Max - Fury Road

Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.3

Etrange et inégal

Under The Skin souffre clairement d'une structure inégale, d'abord celle d'un film SF expérimental rare sur nos écrans actuels, puis celle d'un film SF aux abords soudain bien trop conventionnels pour soutenir les 50 minutes qui ont précédées. Le procédé de la 1ere partie est pourtant impeccable d'efficacité : alternant dépouillement visuel (éclairage et production design à la fois minimalistes... Lire l'avis à propos de Under the Skin

52 3
Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·