Avatar Remy Pignatiello

Critiques de Remy Pignatiello

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.6

Critique de Evil Dead par Remy Pignatiello

C'est à la fois assez intéressant et en même temps complètement anecdotique. La bonne nouvelle, c'est que c'est effectivement plutôt bien foutu (et pas seulement les effets gores) et pas forcément dégueu d'un point de vue script. Malheureusement, il faut se farcir l'interminable montée vers le coeur du film (le charcutage, donc) qui dure quasiment toute la 1ere moitié du film, avec des persos... Lire la critique de Evil Dead

Avatar Remy Pignatiello
6
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Only God Forgives par Remy Pignatiello

Que faut-il attendre de Only God Forgives ? L'arrivée du générique de fin. Car avant cela, il faut se farcir 1h30 d'un film chiant, creux, moche et extrêmement désagréable côté sonore. Chiant et creux car vide d’événements, d'enjeux. Les personnages tournent à vide, pour une simple histoire de vengeance qui aurait pu tenir en un épisode de 22 min. Mais non, Refn fait du cinéma, et étend donc... Lire la critique de Only God Forgives

1
Avatar Remy Pignatiello
3
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.8

Critique de Iron Man 3 par Remy Pignatiello

Oui non, ça n'a plus rien à voir là. On se paluche sur le graaaannndd retour de Shane Black, mais visiblement, y a des gens qui ont oublié de lui dire sur quel film il travaillait. "Iron Man, Shane, Iron Man. Tu sais, le milliardaire avec une armure. Oui, une PUTAIN D'ARMURE ! Non, Shane, pas L'arme fatale 5. Non, non. Bon, OK, après celui ci qui va, de toute manière, nous rapporter une... Lire l'avis à propos de Iron Man 3

1
Avatar Remy Pignatiello
4
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.2

Critique de Rush par Remy Pignatiello

Bon, alors, ça ressemble pas du tout à du Ron Howard. Déjà. Si on me l'avait pas dit, j'aurais jamais su. Par contre, aussi fun que ce soit, c'est tout de même über superficiel. C'est très fun, très bien rythmé, mais y a toujours ce côté constamment bigger-than-life avec ses 2 héros ultra-bright (oui, même Daniel Brühl, enfin, moins en fin de film ) bien engoncés dans leurs rôles (et pas... Lire la critique de Rush

Avatar Remy Pignatiello
8
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Pacific Rim par Remy Pignatiello

Une histoire ultra classique mais jamais transcendée, la faute à une multitude de problèmes qu'on attend pas forcément chez un mec comme Del Toro, qui nous a habitué à plus fin que ça. Dans le domaine de l'évidence qui saute aux yeux, c'est le manque d'implication des acteurs, quasiment tous en dehors de leurs rôles, se contentant de débiter platement leurs textes comme s'ils attendaient la fin... Lire la critique de Pacific Rim

Avatar Remy Pignatiello
6
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.4

Critique de Jason Bourne : L'Héritage par Remy Pignatiello

Le film est ennuyeux comme pas permis, il ne se passe pour ainsi dire rien en 2h15 de film, Tony Gilroy réussit à faire pire que Doug Liman, mais Renner est idéal dans le rôle. A ce niveau là, mieux valait s'économiser 35 minutes d'introduction et faire une nouvelle franchise. C'est pas comme si ça a déjà gêné de pomper honteusement des concepts existants, je pense que peu se seraient offusqués... Lire l'avis à propos de Jason Bourne : L'Héritage

Avatar Remy Pignatiello
4
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
7.7

Critique de Du silence et des ombres par Remy Pignatiello

Il est intéressant de voir To Kill A Mockingbird dans le sillage de La nuit du chasseur tant les thèmes abordés se rejoignent. Le plus évident des thèmes abordés est celui lié à l'enfance. A travers une histoire de procès (Gregory Peck jouant Atticus Finch, le père de la toute jeune narratrice, est avocat et va défendre dans un bled rural profond un Afro-Américain injustement accusé de viol),... Lire l'avis à propos de Du silence et des ombres

Avatar Remy Pignatiello
9
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
5.3

Critique de Le Monde fantastique d'Oz par Remy Pignatiello

Oh, la purge. Pour un peu qu'on soit fatigué, difficile de rester éveillé devant ce naufrage qui n'a strictement rien compris à ce qui faisait le charme du Magicien d'Oz de Warner : sa simplicité désuète. En 2013, Raimi enquille les "moments de bravoure" pourris, avec un cast ahurissant de platitude. C'est simple, la poupée de porcelaine est probablement plus vivante que tout le reste du casting.... Lire la critique de Le Monde fantastique d'Oz

Avatar Remy Pignatiello
2
Remy Pignatiello ·
Bande-annonce
6.2

Critique de Simon Killer par Remy Pignatiello

Pas forcément désagréable, mais loin d'être palpitant, Simon Killer possède au moins une qualité indéniable, c'est celle de ses acteurs, tous irréprochables à tous les niveaux, de Brady Corbet jusqu'à ceux qui ne font que passer. Le souci, c'est que ça ne suffit pas pour tenir le film à un niveau d'intérêt suffisamment captivant. Avec son histoire absolument quelconque, et sa psychologie vue... Lire l'avis à propos de Simon Killer

Avatar Remy Pignatiello
6
Remy Pignatiello ·
7.6

Critique de Opération diabolique par Remy Pignatiello

Assez désarçonné au départ, puis, une fois dedans, c'est ultra efficace (et je ne dis pas ça parce que j'adore Rock Hudson). Non seulement il y a une maestria technique absolue derrière, mais il y a une tristesse qui m'a beaucoup touchée, comme une sorte de fatalisme résolu qui ne peut qu'aboutir à la conclusion brutale mais logique du film. Le héros a beau traverser les étapes, essayer tant... Lire l'avis à propos de Opération diabolique

1
Avatar Remy Pignatiello
9
Remy Pignatiello ·