SelmaGoode

Femme, 35 ans | Facebook
de vos éclaireurs la suit :
Versus
  Suivre
"We are the weirdos, Mister."

Si vous m'envisagez comme éclaireuse, soyez prévenu-e : j'écris pas de critiques. Jamais. Par contre, j'adore faire des listes autour de thèmes chers notamment aux films de genre (monstres, étrange, etc.)

Répartition des notes

  1. 9
  2. 30
  3. 77
  4. 170
  5. 298
  6. 432
  7. 490
  8. 382
  9. 95
  10. 31

Comparez votre collection avec SelmaGoode

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de SelmaGoode
  • Films
    Cover Films vus en 2021
    Films vus en 2021

    Pour 2021, je me donne le même challenge que celui de 2020 (où j'ai failli misérablement) : voir 300 films dans l'année. Je...

  • Films
    Cover Films à voir
    Films à voir

    Avec : Le Fantôme de l'opéra, La Chute de la maison Usher, L'Aurore, Erotikon,

  • Films
    Cover Filmothèque du voyage dans le temps
    Filmothèque du voyage dans le temps

    Une sélection de films où l'on voyage dans le temps. Des films que j'ai vus, dont j'ai visionné des extraits, qu'on m'a...

Mentions J'aime de SelmaGoode

Activité récente

Statuts d'humeurs

La Quatrième Dimension (1959) Je voulais juste voir 2-3 épisodes de la série originale avant celle de Peele, et WOW. Merveilleusement écrit, prenant, audacieux et désuet à la fois, avec ce N&B magnifique... Peele attendra !
Les petites curiosités du cinéma (2014) Je n'ai jamais lu un livre à la fois aussi mal écrit et mal (pas) corrigé, c'est une honte et ça m'a complètement empêché d'apprécier la découverte d'anecdotes pourtant a priori intéressantes.
La Belle et la Bête (2017) "Soyez notre invité en 2017" : ah bah non, ça marche pas les mecs.
Happiness Therapy (2012) Ça me dérange un peu de lire dans une critique sur deux que Jennifer Lawrence n'est pas belle, mais que son charme compense. Compense quoi au juste ? La femme plante-verte, encore et toujours...