Avatar Vivienn

Critiques de Vivienn

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.5

The Other Side of Love

Un bar allemand, un soir au hasard – la scène semble figée, la confrontation évitée. Déjà, on aborde une question de contraste : une vieille femme, un immigré marocain. Deux personnages, déjà un impossible apparent – et pourtant, la danse commence, curieuse et sans retenue, sans jugement ni cliché. Ils ne sont plus que deux êtres humains, sans âge ni pays, sans couleur et sans nom. Lui... Lire l'avis à propos de Tous les autres s'appellent Ali

11
Avatar Vivienn
9
Vivienn ·
Bande-annonce
8.4

Armageddon

Dès son titre, Princesse Mononoké traduit d'une opposition – d’un côté, la princesse, symbole du pouvoir, figure politique, et donc par définition humaine ; de l’autre, mononoke, terme japonais se référant à certains des esprits traditionnels qui habitent la mythologie de l’époque Heian, folklore naturaliste et animal, dont Miyazaki s’est d’ailleurs inspiré tout au long de son œuvre... Lire l'avis à propos de Princesse Mononoké

14 2
Avatar Vivienn
9
Vivienn ·
Bande-annonce
6.2

Demain c'est loin

Un grand fim pas comme les autres pour une année comme aucune autre. Dès son titre, teinté d'un rejet sociétal aux allures de suicide bourgeois, Je veux juste en finir annonce une couleur - ce qui suivra, ceux qui suivront, cette sorte de trip sauvage et halluciné, de cauchemar existentiel à la fois ultra-esthétique et dénué d'évidences plastiques, personne ne pouvait vraiment s'y... Lire la critique de Je veux juste en finir

9 2
Avatar Vivienn
8
Vivienn ·
Bande-annonce
7.1

Ascenseur social

Qu’Adieu les cons atterrisse dans les salles presque deux ans jour pour jour après le début du mouvement des Gilets Jaunes est sans doute une coïncidence totale – en ces temps troublés, toute stratégie de sortie commerciale ou symbolique semble s’être évaporée en même temps que nos espoirs de retour à la normale – mais c’est au fond un bon point de départ pour aborder le nouveau... Lire la critique de Adieu les cons

8 3
Avatar Vivienn
8
Vivienn ·
Bande-annonce
8.0

Hérédité

En 1985, Akira Kurosawa est une légende vivante. Tout juste sorti d’une traversée du désert de dix ans qui aboutira au succès international du crépusculaire Kagemusha, sa carrière est de nouveau à son sommet. Ran, son film le plus cher, le plus fou, le plus spectaculaire, n’aurait à ce titre pas pu exister à un autre moment. La confiance alors accordée au maître japonais... Lire l'avis à propos de Ran

15 2
Avatar Vivienn
10
Vivienn ·
Bande-annonce
7.6

American Lie

Deep End est un film qui a abandonné la structure du langage : Skolimowski arrive au Royaume-Uni sans parler un mot d’anglais, il bricolera ce premier long-métrage britannique avec un budget anémique et des acteurs presque amateurs, dans le décor lugubre et hypnotique d’une piscine allemande. Des contraintes, de communication et de moyens, qui l’obligeront à imaginer un autre cinéma,... Lire l'avis à propos de Deep End

4
Avatar Vivienn
8
Vivienn ·
7.8

I Wish

Cinéaste de l’itération par définition, il est difficile de distinguer chez Ozu ce qui relève de l’auto-remake et de la variation. Si dans le cas par exemple d’Herbes Flottantes, les titres respectifs des films de 1934 et de 1959 sont un indice de taille (Histoires d’herbes flottantes et Herbes Flottantes), le cas de Bonjour (1959) est un peu plus complexe... Lire l'avis à propos de Bonjour

7 2
Avatar Vivienn
9
Vivienn ·
Bande-annonce
8.1

La Vie Moderne

Des thématiques qui traversent la filmographie du désormais oscarisé Bong Joon-ho (la lutte des classes, la marginalité, les contrastes sociaux), l’une d’entre elles porte en elle une profondeur bien plus complexe qu’un simple prétexte symbolique : c’est la question incertaine et plurielle des mutations. Physique ? Sociétale ? Intime ? C’est un peu de tout ça, à chaque film : le changement... Lire la critique de Memories of Murder

5
Avatar Vivienn
10
Vivienn ·
Bande-annonce
7.3

Mr. Nobody

L’Énigme de Kasper Hauser est en réalité l’histoire de deux mystères. Le premier, celui du titre, ce mythe Hauser, enfant sauvage apparu par hasard au XIXe siècle, et pour lequel bon nombre d’historiens y sont allé de leur propre théorie quant au secret de ses origines. Le deuxième mystère s’est fait en coulisse : où donc Herzog, en grand chasseur d’êtres humains atypiques, est allé... Lire la critique de L'Énigme de Kaspar Hauser

8 2
Avatar Vivienn
9
Vivienn ·
6.6

Premier Contact

Raoul Ruiz, c’est un catalogue proliférant, une œuvre qui s’étale sur six décennies différentes, plus d’une dizaine de pays, et probablement tous les continents. Personne ne le sait sans doute vraiment, puisqu’à part Ruiz lui-même, personne n’a surement jamais vu l’intégralité de sa filmographie, cent-vingt films et des poussières, auxquels il faut sans doute ajouter des réalisations... Lire la critique de Le Toit de la baleine

3
Avatar Vivienn
8
Vivienn ·