17 Reasons Why

Avis sur 17

Avatar Jonathan_McNulty
Critique publiée par le

Pourquoi c’est l’un des albums de l’année ?

Parce que c’est peut-être le truc le plus sincère qu’il sera possible d’imposer à ses oreilles jusqu’à la fin de l’année. La contrepartie, c’est que c’est aussi l’album qui a 9 chances sur 10 de convaincre le monde entier que Kurt Cobain a visé juste…On ne va pas se le cacher, XXXTentacion a le look, la vie et les déboires du mec qui cherche à acheter son billet pour un aller sans retour en enfer. Le contraste avec 17 n’en est que plus étonnant.

Le résultat, c’est un premier album bâtard qui explore plusieurs genres avec une aisance qui ne parait jamais forcée. Le mec fait absolument ce qu’il veut, à tel point que je ne suis même plus sûr qu’on puisse ranger 17 dans la catégorie « Hip-Hop » sans traverser une certaine crise existentielle. Il n’y a aucun doute sur ce point : XXXTentacion sait rapper et sa maîtrise technique de la chose ne fait que souligner l’insolence de son talent et de son âge. Et je suis même convaincu qu’on peut désormais dire qu’il est capable de chanter aussi bien (si ce n’est mieux) qu’il ne rappe.

Cerise sur ce trop plein de talent qui t’explose en pleine face lors de la première écoute : il se paie en plus le luxe d’avoir une voix unique, reconnaissable à la première écoute. 17 n’est donc pas l’album qui inciterait les foules à défoncer des crânes avec des parpaings (le contraire de Look At Me !), mais plutôt une œuvre introspective qui évoque la dépression à travers des ballades, l’utilisation majoritaire de guitare acoustique, de claviers, de refrains et de couplets chantés. Et putain que c’est une réussite ! Et putain que c’est bon !

La maturité musicale de 17 donne le vertige. Elle force l’admiration, mais aussi la frustration : avec moins de 30 minutes au compteur pour 11 tracks, l’album manque de consistance. C’est assez paradoxal, sachant que la tendance est aux albums qui tirent en longueur pour exploser les records de streaming (Coucou Drake !). Il ne reste plus qu’à espérer qu’il soit capable de se tenir droit et de poursuivre sa carrière, avant de prendre perpétuité pour avoir étranglé sa copine du moment avec ses dreadlocks.

Note : Approuvé par Kendrick Lamar /10

S’il n’y avait qu’un titre à garder : Jocelyn Flores
S’il fallait un titre pour bouger (un peu) la tête : Fuck Love
S’il fallait un titre à écouter avant de dormir : Everybody Dies In Their Nightmares

La punchline la plus optimiste de l’album :
« Only time I’m in my mind, when I’m all alone / That’s why I’m never really alone in the night time »

L’anecdote pour briller dans les soirées mondaines :
Jocelyn Flores est le nom d’une amie de XXXTentacion qui s’est suicidée alors qu’elle venait de le rejoindre en Floride. Son emprunte est omniprésente sur l’album.

Le titre qui risque de figurer à la une du magazine Choc :
« Viol, Cannibalisme, Violences conjugales, Automutilation : XXXTentacion vous dévoile TOUT ! »

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1618 fois
21 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Jonathan_McNulty 17