Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Dramatica

Avis sur Chromatica

Avatar Strangeman57
Critique publiée par le

Pffft... J'ai presque la flemme de me lancer tellement chaque album de Lady Gaga me déçoit. Des tubes, elle arrive pourtant à en produire à la pelle... Mais jamais assez pour en faire un album complètement réussi. Quand elle tente un concept, comme sur “Joanne” et sa country-Pop (ma chronique ici : https://strangears.tumblr.com/post/154565485414/lady-gaga-joanne ), elle ne l'applique qu'à moitié, toujours un pied dans le cahier des charges mainstream. Sa carrière semblait évoluer vers autre chose, une sorte de maturité avec ce précédent album et un certain film avec Bradley Cooper ; c'est en tout cas ce que laissait imaginer le visionnage du docu “Gaga : Five Foot Two”. Puis vint les premiers singles, signant un retour dans l'EDM.

Après écoute des premiers extraits, j'avais quand même un espoir ; celui qu'avec Chromatica, Stefani Germanotta nous sorte son hommage à la Dance Music qui l'a inspirée, de la French Touch à la House en passant par la Hi-NRG et… Madonna, ultra-citée ici, particulièrement sa période « Vogue »… On pense à son « Confessions on a Dance Floor » sur un concept similaire ; si ce n'est que la madone laissait un tant soit peu ses morceaux respirer, progresser. Dans cette sortie de 2020, tout est empaqueté dans un format qui dépasse rarement les trois minutes, avec couplet/refrain fois 2, pont et ultime refrain, tout est immédiateté ; on a pas le temps, faut que ça marche tout de suite et si ce n'est pas le cas, on passe direct à autre chose, y a assez de pistes pour vous convaincre ! Faites votre marché ! Après un premier tiers sous influence, Gaga retourne vite dans les travers Pop qui l'ont fait connaître. Certains fans seront ravis de la retrouver ainsi, peu convaincus par ses dernières métamorphoses ; je ne peux m'empêcher d'y voir une incohérence dans l'évolution de sa carrière.

L'album a donc ses quelques bons morceaux ; « Alice », « Stupid Love », « Replay »… “Rain on Me” me convainc déjà moins avec son sample forcé de Cassius (l'ensemble est rempli d'emprunts, on va laisser samples.fr faire leur travail). La production est parfois boursouflée, maladroite, comme souvent chez elle, même si ça laissait sur Born this Way ou ArtPop la place à tout autant d'idées et de trouvailles Pop. Artpop était d'ailleurs beaucoup plus “futuriste” et “alien” dans sa forme que souhaiterait l'être Chromatica. Excepté ses clips ultra-chorégraphiés sur portable dans ses décors de SF et ses danseurs LGBT-friendly, cet album aurait très bien pu sortir début 2010. Il lui aura fallu 10 ans pour oser (ou qu’on l’autorise) à aborder sa santé mentale. Si beaucoup apprécient les trois pauses orchestrales qui jalonnent l’ensemble, je trouve au contraire qu’elles arrivent un peu par hasard, sans cohésion avec cette collection inégale de titres Electro-Dance. Et le duo avec Elton… on ne peut plus générique.

Si Lady Gaga continue sur cette voie, elle finira peut-être avec l'aura de son idole Madonna pour ce début de siècle mais sans efforts discographiques de niveau similaire. Il serait peut-être temps de consacrer plus de temps à la musique qu'à l’image ; une masse de producteurs derrière ne peut pas tout le temps sauver des compos si peu inspirées.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 733 fois
8 apprécient · 6 n'apprécient pas

Strangeman57 a ajouté cet album à 1 liste Chromatica

  • Sondage Albums
    Cover Les meilleurs albums de 2020

    Les meilleurs albums de 2020

    Avec : We Will Always Love You, The New Abnormal, Song Machine, Season One: Strange Timez, The Slow Rush,

Autres actions de Strangeman57 Chromatica