Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Ténèbreuse Dance

Avis sur Chromatica

Avatar RaphGaga
Critique publiée par le

Ces dernières années, Lady Gaga m'avait littéralement comblée, impressionnée.
En s'illustrant à merveille hors des sentiers battus, Stefani Germanotta a su montrer la puissance émanant de ses cordes vocales, capable de couvrir toutes les octaves, c'est bien simple la jeune femme musicalement s'est réinventée. Tout d'abord, elle a collaboré avec le chanteur de jazz Tony Bennett, une collaboration élégante, dévoilant une face nouvelle de la chanteuse, tout à fait compétente sur des standards de Cole Porter, Nancy Sinatra. De plus, cinématographiquement parlant la saison 5 Hotel D'American Horror Story, mais surtout, le remake d'A Star Is Born ont révélé son talent/ son excellent jeu d'actrice, Lady Gaga étant tout à fait convaincante en Comtesse/Vampire dictatrice de la mode assoiffée du sang autant que dans le rôle d'une chanteuse en route vers la célébrité. Dans cette optique, comment oublier le sublime Shallow ou encore le très beau Always Remember Us This Way? Sans oublier d'un point de vue musical, Joanne le cinquième album studio de Lady Gaga, album marquant un changement radical dans la carrière de la chanteuse, délaissant le style électronique, puis, dance, pour la country, ainsi, que pour la pop-rock, dans Joanne Lady Gaga a une voix naturelle, libérée et déchirante. Ici, la voix de Lady Gaga plus discrète, plus naturelle est très agréable à écouter, à l'intérieur d'un CD autobiographique. Aujourd’hui, avec Chromatica, la star opère un retour bien orchestré. Peut-être un peu trop. Comme en témoigne visuellement son maquillage, ses perruques roses, ses shootings ultras créatifs que toutefois j'adore, parce qu'ils me rappellent la Lady Gaga d'avant, celle excentrique. D'emblée, je contemplais avec une joie non dissimulée (avant bien évidemment la sortie de Chromatica) l’artillerie lourde ayant été déployée sur ce disque taillé sur mesure pour les pistes de danse. Cependant, en l'écoutant dès le départ j'ai été terriblement déçue, triste de voir que Lady Gaga sur Chromatica semble courir plus que jamais après le succès, voulant rester sur du commercial. C'est pourquoi, sur cet album La Mother Monster a donc opté pour un univers 100% dance/ électronique. Il en résulte un album épuisant, sans respiration, dans lequel le timbre puis le piano de l’artiste sont relégués à l’arrière-plan. Ce qui est carrément dommage. Notamment lorsque on découvre le morceau Stupid Love, très mignon, rose bonbon, mais pas assez trash pour du Lady Gaga. D'ailleurs la tracklist de Chromatica est elle aussi molle, dépassée, résolument braquée sur l'essence de la house-dance des 90s. Dans cette perspective, en interview, Gaga dit clairement vouloir en venir à un album concentré sur l'essence de la dance. Une dance ténébreuse parfois qui est censée toutefois guérir autrui de ses maux. En résumé, Chromatica demeure un album fun, surprenant, positif à vivre vis-à-vis des souffrances des gens. Sauf qu'un album dansant crée de toutes pièces par Lady Gaga & ses producteurs n'apporte rien de plus à l'humanité malgré le malheureux contexte de l'épidémie, du confinement. Et même si cet album peut représenter un exutoire pour la dépression de la star de 34 ans, ce qui est triste c'est que sur ce disque Lady Gaga ne cherche absolument pas à se réinventer ni à révolutionner quoi que ce soit comme avec Born This Way. La chanteuse cherche uniquement, à travers ce disque, à guérir de ses maux, danser, tout en faisant danser les gens. Elle veut uniquement ça, un album qui s'apprécie dans l'instant, qui ne se différencie des autres. Ce qui rend anxieux pour du Lady Gaga. Dans ce cas qu'est ce qui la différencie des autres artistes, où se situe sur cet album son génie habituel, son talent? Difficile de répondre à cette question. Tout d'abord la plupart des titres sont courts et un titre comme Always Remember Us This Way est à 200km en arrière, puisque sur ce disque il y a une impressionnante avalanche de rythmes/compositions dance symbolisant les années 90, une ambiance festive épuisante. Chromatica peine donc à se démarquer, à intéresser le public. Finalement, Chromatica il s'agit d'un album frustrant, trop court à mon gout. Cependant il se révèle intense, chaud, ensoleillé, plutôt en accord avec l'été. Dans ce cas, peut être faut-il écouter ses pistes avec légèreté, prendre plaisir en vivant l'instant présent. Invitation en club, dansant du début à la fin, Lady Gaga nous invite comme elle l'aura précisé pendant les mois de promo à faire la fête et à entrer dans la planète Chromatica. Un voyage court certes, peu convaincant mais HEUREUSEMENT puissant grâce à certaines créations de Lady Gaga qui arrivent très bien à fasciner, à captiver son auditoire. Si l'album en soi ne reflète pas du tout le meilleur de Lady Gaga, musicalement Chromatica est au moins un pur retour aux sources pour la Mother Monster ayant sur cet album la volonté de mettre l'ambiance. La où elle fait fort c'est qu'il s'agit de son album le plus festif. Une invitation à la fête, à se sentir bien malgré des problèmes, c'est finalement cela Chromatica, un voyage personnel sur lequel les gens danseront pour se libérer de leur propre douleur. OK la musique permet de guérir,
de soulager les maux de l’âme. Car comme le dit Nietzsche "La vie sans musique est une erreur". Malheureusement des albums comme Chromatica apportant de l'amour, de la joie, il en existe des millions. C'est là que Lady Gaga ne transmet à son public rien d'inédit, elle reste la même femme gentille, bienveillante, super belle, tolérante.Dans cette optique,
voici ici quelles sont (selon moi) les meilleures chansons de cet album:

. Stupid Love, très belle chanson à travers laquelle Lady Gaga se met à nue au niveau de sa vie sentimentale.

. Fun Tonight, une chanson à travers laquelle Gaga évoque le coté obscur de la célébrité qu'elle subit, une célébrité loin d’être toujours glamour, mais plutôt parfois dévorante voire douloureuse.

. Rain On Me (même si je hais Ariana Grande) cette chanson est importante puisque elle parle de résilience en faisant référence aux drames vécus par Ariana Grande, puis, Gaga en chantant ensemble les deux femmes se tiennent main dans la main pour se donner du courage, pour avancer à l'intérieur d'un décor rose fantastique, elles partagent leur soif d'amour à l'humanité.

. 911, on pourrait croire qu'avec ses perruques joviales Lady Gaga voit la vie en rose, sauf que sur le titre 911 la chanteuse se dévoile, en exposant certaines soirées de panique émotionnelle. Considérant que son pire ennemi c'est elle. Elle explique qu'elle a des problèmes mentaux, ne pouvant pas toujours contrôler ce que fait son cerveau, 911 est une chanson très importante qui évoque le numéro d'urgence venant en aide aux citoyens américains.

. Plastic Doll, dans ce titre girl power, Lady Gaga assoit son statut de femme indépendante. Aucun homme n’aura le dessus sur elle et elle le fait bien savoir. Être une poupée plastique ? Très peu pour elle. De plus, cette chanson permet à la femme qui l'écoute d'avoir un peu plus confiance en elle tout en lui donnant l'envie de danser !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 604 fois
3 apprécient

Autres actions de RaphGaga Chromatica