Pochette Father of All Motherfuckers

Father of All Motherfuckers

(2020)
12345678910
Quand ?
4.6
  1. 4
  2. 6
  3. 22
  4. 35
  5. 40
  6. 30
  7. 13
  8. 4
  9. 0
  10. 1
  • 155
  • 3
  • 42
  • 1

Liste de morceauxFather of All Motherfuckers

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:31)
- -
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:52)
- -
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:51)
- -
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:39)
- -
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:44)
- -
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:10)
- -
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:54)
- -
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:06)
- -
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:08)
- -
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
- -
Match des critiques
les meilleurs avis
Father of All Motherfuckers
VS
Avatar Guillaume L.
6
Motherfuckers

Je suis très fan de ce groupe mais cet album a depuis l'annonce de sa sortie de quoi laisser sceptique. Entre les singles aux sonorités très dépaysantes pour du Green Day, la pochette immonde et la durée annoncée de 26 minutes, on avait de quoi s'inquiéter. La théorie qui tourne sur le net, c'est que c'est un album sous forme de bras d'honneur à la Warner car le groupe termine enfin son contrat. Je trouve ça stupide pour pas mal de points : - Ils ont eu visiblement un très bon contrat avec...

3
Avatar Vladimir Delmotte
4
Vladimir Delmotte
Green Day fuck all...

Je tiens à préciser avant toute chose que je suis un immense fan de Green Day depuis mes 11 ans (depuis début 2009 très précisément). J'ai toujours défendu ce groupe contre les hordes de haters gratuits et de punks à chiens. Alors certe je n'ai pas grandit en même temps que le "vieux" Green Day mais j'ai cependant poncé les CD/Vinyles un nombre assez incalculable de fois. Ce fut longtemps mon groupe préféré. Le groupe peut à mon sens être considéré comme beaucoup plus qu'un simple groupe... Lire la critique de Father of All Motherfuckers

8 4
Critiques : avis d'internautes (8)
Father of All Motherfuckers
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Father of all motherfuckers !

N'étant pas au fait de l'actualité concernant Green Day, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce disque. J'ai été agréablement surpris. Je vois bien que le disque est loin de faire l'unanimité. Pourtant, je dois dire que, dés les premiéres notes, j'ai eu l'impression d'entendre enfin quelque chose de différents chez un groupe qui me paraissait tourner un peu en rond. Plus... Lire la critique de Father of All Motherfuckers

1
Avatar David Rumeaux
7
David Rumeaux ·
Découverte
American Idiots

Il est nécessaire avant d'incendier cette 'oeuvre' de dire que je respecte profondément Green Day ; ce groupe me suit depuis mes premières amours musicales, le premier album que j'ai acheté n'étant autre que American Idiot quand je n'avais qu'une dizaine d'années. C'était alors comme une entrée dans le monde du rock, et du punk, de l'apprentissage des concept albums ; bref,... Lire l'avis à propos de Father of All Motherfuckers

3 4
Avatar Ruzteiger
3
Ruzteiger ·
Road to independant

J'étais prêt à aimer l'album. Je trouvais l'élan énergique et le côté rock n' roll de "Father of All" et "Fire, Ready, Aim" grave prenant et crédible. Même le troisième single résolument plus pop "Oh Yeah !" était pas désagréable. Ces trois sons comme single signaient une cohérence créative un peu plus folle et moins habituel que le Green Day qu'on a depuis la trilogie du chaos en 2012.... Lire l'avis à propos de Father of All Motherfuckers

1
Avatar Blurryface
4
Blurryface ·
La fin justifie les moyens?

La première moitié n'existe pas. Littéralement. Je ne la reconnais pas comme partie intégrante de leur discographie. C'est pas eux, c'est quelqu'un qui s'est dit que faire du Green Day édulcoré et taillé pour la radio était un bon deal. Spoiler alert : Nope. La seconde moitié rattrape en partie le désastre. Beaucoup plus Punk, beaucoup plus intéressante, à mon sens un EP 5-titres avec les... Lire la critique de Father of All Motherfuckers

Avatar Kalthoreil
4
Kalthoreil ·
It's a perfect crime

Green Day et moi, c’est une longue histoire d’amour qui dure depuis plus de 15 ans. A l’époque, American Idiot (2004) avait véritablement dynamité mon univers musical jusque-là assez pauvre, avec un opéra-rock conceptuel aux accents révolutionnaires mais brandissant fièrement l’étendard -souvent conspué- du mainstream. Une fois cet uppercut musical assené et... Lire la critique de Father of All Motherfuckers

Avatar Thibaulte
6
Thibaulte ·
Toutes les critiques de l'album Father of All Motherfuckers (8)