Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

L'évolution

Avis sur Villains

Avatar Vladimir Delmotte
Critique publiée par le

Je suis un grand fan de QOTSA et j'aime absolument tout leurs albums. Mes préférés étant Songs for the deaf, Lullabies to Paralyze et le dernier en date Like Clockworck... En écoutant ce dernier album (sortit en 2013) je me rappelle m'être dis qu'ils avaient atteint un niveau de composition tellement haut que le suivant ne pourrait qu'être décevant ou placé sous le signe du changement. Villains nous arrive finalement 4 ans plus tard et passé la première écoute, qui laisse un vrai gout de déception en bouche, la formule fonctionne finalement du tonnerre. Beaucoup de sois disant fans vont gueuler contre l'album en criant que c'est de la merde ou bien encore que c'est pas du vrai QOTSA blablablaaaaaa...J pense que ces gens n'ont rien compris. Mettons les choses au claire, Villains n'est vraiment pas le meilleur album du groupe ça c'est un fait. Cependant nous somme ici face à une galette témoignant d'une véritable évolution.

QOTSA tente ici une nouvelle approche de leur musique s'éloignant du stoner ainsi que du desert rock pour toucher à des sonorités nouvelles. Cet album témoigne d'une volonté d'exploration pour le groupe. Alors je sais pas pour vous mais personnellement voir un groupe se reposer sur ses lauriers en proposant toujours plus ou moins la même chose je ne trouve pas ça très intéressant. Et les fan de Homme comme moi savent qu'il a toujours construit ses différents groupes dans un dimension très évolutive. Que ce soit Kyuss, Eagles Of Death Metal ou encore The Desert Sessions, rien ne reste jamais sur la même ligne. QOTSA tente ici de surprendre et malgré le changement certain sur certaines sonorités. Le changement ne peut être vus ici comme un défaut, loin de là, mais comme plutôt comme un accomplissement. Certains se plaindront également de l'absence de "hurlement" mais il faut bien comprendre que Nick Oliveri étant à présent viré du groupe il ne faut pas s'attendre spécialement à en avoir encore.

Certains titre de l'album sont un peu plus dure à l'écoute au début mais globalement le niveau de composition reste au meilleur niveau. En soit chaque morceau reste unique (même Fortress que tout le monde descend en flèche sans que je comprenne pourquoi...mauvaise fois peut-être...).

Il en va de même pour les paroles écrites par Josh Homme qui réussit comme toujours à pénétrer notre esprit par la puissance de son personnage et de sa voix. Troy Van Leeuwen est toujours aussi impériale depuis qu'il a rejoint le groupe et il en va de même pour le batteur actuel (présent depuis like clockworck) qui s'émancipe enfin de son statut de "nouveau batteur".

Villains est certainement un tournant dans la carrière de QOTSA mais il prouve selon moi que le groupe n'a rien perdu de sa superbe et qu'un avenir long et glorieux attend encore la bande de Josh Homme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 734 fois
6 apprécient

Vladimir Delmotte a ajouté cet album à 3 listes Villains

Autres actions de Vladimir Delmotte Villains