Au rayon des grosses déceptions de l’année 2011 on peut d’ores et déjà ranger Fleet Foxes. Après un très joli album de folk éthéré, aux harmonies vocales superbes, on avait tout à attendre d’Helplessness Blues ; malheureusement la formule a déjà fait long feu, et si l’esprit n’a pas bougé d’un iota, on ne peut que déplorer qu’il n’en ait pas été de même de l’inspiration des 5 de Seattle.
Lire la suite ici : http://www.bubzine.fr/2011/05/02/fleet-foxes-helplessness-blues/

Francois-Corda
4
Écrit par

Créée

le 16 sept. 2018

Critique lue 144 fois

François Corda

Écrit par

Critique lue 144 fois

D'autres avis sur Helplessness Blues

Helplessness Blues
TheJester
10

Et tu décolle...

C'est un des rares groupes qu'arrivent à se créer un véritable univers, jamais vu avant. Leur musique folk aux mélodies psychédéliques emporte tout sur son passage, et s'accorde même des passages...

le 3 janv. 2012

7 j'aime

Helplessness Blues
bisca
7

Critique de Helplessness Blues par bisca

En dépit de son charme et de ses qualités formelles indéniables, le premier album de Fleet Foxes avait laissé un arrière-goût d’insatisfaction un peu agaçant. Non pas à cause de l’unanimité critique...

le 27 mars 2022

1 j'aime

Helplessness Blues
EricDebarnot
3

Redondant, répétitif et ennuyeux !

J'avais bien aimé le premier "Fleet Foxes" malgré une tendance à l'uniformité et à la répétition, et ce grâce à quelques mélodies lumineuses qui s'appuyaient sur une indéniable amplitude sonique (.....

le 11 févr. 2015

1 j'aime

2

Du même critique

Civil War
Francois-Corda
5

Critique de Civil War par François Corda

En interview dans le numéro d’avril de Mad Movies, Alex Garland se réclame d’un cinéma adulte qui ne donnerait pas toutes les clés de compréhension aux spectateurs, à l’instar du récent Anatomie...

le 21 avr. 2024

5 j'aime

Les Chambres rouges
Francois-Corda
4

Les siestes blanches

La salle de procès qui introduit Les Chambres rouges est d'un blanc immaculé et incarne aussi bien l'inoffensivité de son propos que le vide existentiel qui traverse son héroïne Kelly-Anne. On ne...

le 24 janv. 2024

4 j'aime

1

The Telemarketers
Francois-Corda
8

My name is Patrick J. Pespas

Les frères Safdie, producteurs de The Telemarketers, ont trouvé dans Patrick J. Pespas l'alter ego parfait de leurs personnages aussi décalés qu'attachants créés dans leurs longs métrages de fiction...

le 3 nov. 2023

4 j'aime