Court mais intense!

Avis sur Demon Slayer

Avatar Louis Berbain
Critique publiée par le

C'est déjà avec tristesse que nous rentrons dans le dernier arc de Kimetsu no Yaiba aka Demon slayer le manga de Koyoharu Gotōge. Un peu sceptique sur les premiers chapitres, on rentre assez vite dans un shonen classique avec une intrigue intéressante sur le passé du héros et les mystères de ses ancêtres.
En résumé, le héros Kamado Tanjiro, fils cadet d'une famille de porteur de charbon voit sa famille réduite à néant par un démon "Oni" et sa soeur Nezuko, elle-même transformée en démon. Pris par le devoir de trouver la solution au châtiment qu'a reçu sa soeur, il décide de s'engager en tant que pourfendeur de démons pour découvrir le procédé pour redonner à Nezuko son apparence humaine.
Dès la fin du premier tome, on tombe dans l'addiction pour en savoir un peu plus sur les techniques de bretteur que le héros s'apprête à découvrir afin de pourfendre toujours plus de démons sanguinaires.
Le personnage principal Tanjiro évolue peut être un peu trop rapidement à mon goût alors qu'on aurait facilement pu imaginer d'autres arcs et une épopée plus longue avant d'arriver au boss final. L'histoire se focalise un peut trop le personnage principal et laisse quelques zones d'ombres sur les personnages secondaires et notamment les antagonistes.
J'aurais apprécié retrouver dans ce shonen quelques moments de flottements avec des arcs moins centrés autour du combat. Certes Demon Slayer fait partie d'un des mangas les plus dynamiques que j'ai eu à lire. On ne s'ennuie jamais mais le prix à payer est la longueur du manga.
On appréciera la souplesse du dessin qui sait être minutieux pour les scènes de combat et plus enfantin pour les moments d'humour.
En bref, je recommande vivement à tous les amateurs de shonen, ce manga qui ne s'essouffle pas puisqu'il sera probablement bouclé en 200 chapitres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 919 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Louis Berbain Demon Slayer