Avis sur

Journal de guerre - Civil War, tome 4 par Antevre

Avatar Antevre
Critique publiée par le

Des surhommes qui se poutrent la gueule pour de belles idées, c'est bien joli, mais concrètement, ça veut dire quoi pour les gens ?

C'est un peu ça, Front Line. Enfin, c'est plusieurs choses. La première série, "Embedded", suit en particulier les investigations de deux journalistes, Sally Floyd (introduite par Paul Jenkins dans Generation M) et Ben Urich (collègue de Peter Parker au Daily Bugle qui a fait déjà plusieurs apparitions dans le Marvel Universe). Les deux n'ont qu'une chose en commun : ce sont des journalistes acharnés, qui ne reculent devant rien pour faire surgir la vérité.

La deuxième série suit le destin de Speedball, super-héros qui était présent lors de l'événement déclencheur de la Civil War (la destruction accidentelle d'un quartier citadin, et en particulier de l'école qui s'y trouvait, faisant environ 600 morts). Soigné et arrêté, il finit incarcéré pour un crime dont il ne s'estime pas coupable. L'opinion publique en a fait l'incarnation de tout ce que le Registration Act cherche à changer. C'est dans cette optique que Speedball est approché dans l'espoir de le faire s'enregistrer...

La troisième suit l'enquête de deux flics qui cherchent à découvrir pourquoi un immeuble a pris feu. Un des résidents a disparu, et très vite, ils découvrent que c'était un agent dormant atlante...

Enfin, la dernière série n'en est pas vraiment une, plus des évocations de différents moments de l'humanité, mis en parallèle avec la Civil War Marvel.

Le postulat de base de la série est très intéressant : donner, dans la lignée de Marvels ou encore de Generation M, une vision plus proche du bitume des grands bouleversements de cet univers. Et Paul Jenkins, sans grande surprise, donne une belle épaisseur à tout ça. C'est plus dans les mini-séries secondaires que ça passe moins : la fin de celle sur Speedball semble un peu forcée, celle sur les Atlantes est peu intéressante en elle-même et la dernière... bah c'est un peu poseur, et sans grand intérêt.

Cependant les trois premières séries ont cette particularité de fonctionner en parallèle, et les événements de chacune influence les deux autres. Et ça, c'est plutôt cool.

Front Line est un chouette projet, vraiment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 369 fois
1 apprécie

Autres actions de Antevre Journal de guerre - Civil War, tome 4