👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

"Si on devient des oiseaux, on retrouvera papa et maman"

Un OVNI que je ne voyais clairement pas venir ! Je ne pensais pas m'attacher à ce titre que j'avais voulu tenté par pure curiosité mal placée.
J'ai d'abord été frappé par les dessins, très noircis, qui donne une vraie sensation d'angoisse et d'étouffement. Ils participent pleinement à l'ambiance (glauque la plupart du temps) général de cette série. Par ailleurs, l'auteur sait rendre les émotions sur un visage, et sait faire preuve d'imagination lorsqu'il s'agit de dessiner des réactions d'horreur. On ne peut pas dire que le style graphique fait "daté", au contraire, je le qualifierait d'unique et de réaliste.
D'un point de vue scénaristique, on a droit à un rythme assez effréné, malgré toutes les années que le manga se traîne dans les pattes. Il y a toujours une menace qui plane, des méfiances et des complications, qui varient toujours. Les enfants seront à la fois confrontés à des problèmes de nourriture, devront affronter des monstres mystérieux, et seront face à des problèmes plus de l'ordre "social". De ce côté-là, je le comparerais presque à un Walking Dead (mon Dieu, quelle comparaison audacieuse). En bref, le manga ne manque vraiment pas d'action et sait nous tenir en haleine devant des phases "critiques".
La série met en avant une communauté perdue, qui n'est plus soumise aux règles qu'elle connaissait. Il est alors intéressant de voir comment chacun désire s'organiser, comment savoir quel type de gouvernement est le meilleur et quelles sont les limites de ce dernier. Les différents points de vue convergent et il n'est pas rare de voir des scènes de rébellion où chaque avis mérite d'être défendu. Le manga fait même une place à la religion et pose les questions suivantes : à quoi sert-elle ? comment une figurine banale peut faire office de divinités ? est-il possible de croire à un "dieu" dans un monde comme le leur ?
Un autre point que j'ai apprécié et qui peut paraître insignifiant, c'est le fait que l'auteur met en scène des personnages qui ont des réactions très humaines. On suit un groupe d'enfants et la plupart d'entre eux ont peur, ne savent pas quoi faire et veulent à tout prix rentrer chez eux. Même si une petite poignée sort du lot et fait preuve d'un certain héroïsme, tous gardent une part de naïveté.
Le manga garde une part de fantastique et la grande question sera de comprendre comment l'école s'est retrouvée emportée. Le mystère plane et les indices ne sont donnés qu'au compte-goutte. Plusieurs théories peuvent se forger dans nos esprits au fur et à mesure de la lecture.
Bref, un parfait mélange entre Sa Majesté des Mouches, et le genre fantastique.

Golden-Breeze
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleures BD éditées par Glénat et Les meilleurs mangas Seinen

il y a 6 ans

4 j'aime

1 commentaire

L'École emportée
VaultBoy
5

Sa Majesté des mouches (featuring 800 écoliers japonais)

Récemment encensé dans un épisode de l'émission Tokyo Paranormal sur Arte et lauréat du Prix du patrimoine au Festival d'Angoulême 2018, Kazuo Umezu est considéré comme l'un des maîtres du manga...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

11

L'École emportée
Golden-Breeze
8

"Si on devient des oiseaux, on retrouvera papa et maman"

Un OVNI que je ne voyais clairement pas venir ! Je ne pensais pas m'attacher à ce titre que j'avais voulu tenté par pure curiosité mal placée. J'ai d'abord été frappé par les dessins, très noircis,...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

L'École emportée
Josselin-B
7

Il faut bien que jeunesse trépasse

Les ténèbres, l'horreur, l'horreur. Ou juste l'horreur tiens ; rien que l'abjection en clair et à ciel ouvert. La frayeur qui ne surgit plus d'outre-tombe, mais d'outre-raison. Là d'où émane une...

Lire la critique

il y a 3 mois

3 j'aime

2

L'École emportée
Golden-Breeze
8

"Si on devient des oiseaux, on retrouvera papa et maman"

Un OVNI que je ne voyais clairement pas venir ! Je ne pensais pas m'attacher à ce titre que j'avais voulu tenté par pure curiosité mal placée. J'ai d'abord été frappé par les dessins, très noircis,...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

Spirale
Golden-Breeze
7
Spirale

Critique de Spirale par Golden-Breeze

Je ne remettrais pas en cause la réputation de Junji Ito, maître du manga d'horreur, qui aurait su m'apporter une nouvelle expérience de lecture à travers Spirale. Tout est perturbant dans ce récit...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime

Yakitate Ja-Pan !! Un pain c'est tout
Golden-Breeze
4

Comment en est-on arrivé là ?

J'aimais beaucoup les premiers volumes de cette série. C'est très simple, il y avait tout les ingrédients d'un bon shonen ! Les personnages étaient sympas, avec des personnalités bien marquées. On...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime