Halley simple pour l’aventure

Avis sur L'Horloger de la comète - Spirou et Fantasio,...

Avatar Nonivuniconnu
Critique publiée par le

La BD dont je vais causer à présent aura trente ans l’an prochain et ça me laisse comme deux ronds de flan. L’horloger de la comète, 36ème album de Spirou et Fantasio, quatrième de la série conçu par Tome et Janry, est en effet sorti en 1985. Déjà, c’est plus vieux moi. Pourtant, je me demande si cet album serait très différent s’il était sorti l’an dernier tellement il semble avoir peu vieilli.

Bien sûr, difficile de prendre du recul quand, comme moi, on a lu et relu cet album des dizaines de fois depuis l’apprentissage de l’alphabet. Avec lui, la série amorce un virage vers la science-fiction : Spirou et Fantasio s’y retrouvent en effet flanqués du neveu du Comte de Champignac fraîchement débarqué du futur. Pour prouver la réussite de ce saut temporel inédit, ils filent vers la Palombie pour en ramener des espèces végétales disparues au siècle suivant. Histoire de corser un peu l’entreprise, le trajet jusqu’à l’Amérique du Sud se passe (évidemment) mal et le trio se voit plongé au milieu de conquistadors portugais et d’indigènes aussi peu amènes les uns que les autres.

Tout ça en quelques pages. Les événements les plus saugrenus surviennent les uns après les autres à un rythme infernal sans laisser le moindre répit aux héros et au lecteur. Quant à l’idée première, celle de faire dépendre le voyage dans le temps du passage d’une comète, elle est non seulement très jolie mais elle a aussi un réel intérêt en termes de narration. Si on y ajoute une quantité terrifiante de jeux de mots idiots et une bestiole mauve productrice de bulles, je tiens là un de mes albums préférés de la série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 153 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Nonivuniconnu L'Horloger de la comète - Spirou et Fantasio, tome 36