Le Décal-art

Avis sur Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6

Avatar iori
Critique publiée par le

Une fois de plus, Marc-Antoine Mathieu nous montre que la Bd n'est pas un "livre mort" mais peut devenir un objet d'art à part entière.
Toujours en quête de transgression des codes, il nous livre (hu hu verbe très à propos) un bel objet.

Nous retrouvons notre prisonnier des rêves favoris pour une nouvelle aventure où on va se perdre autant que li et se délecter des trouvailles de l'auteur.

Une expérience à tenter et qu'aucune critique ne pourrait retranscrire parce que pour le coup c'est vraiment un univers à découvrir sans en connaitre trop à l'avance.

Le seul conseil qu'on pourrait donner serait de foncer lire ce livre, et de ne pas avoir peur de ce qu'on ne comprend pas (ou mal), c'est typiquement le genre de BD qu'on peut relire sans s'ennuyer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 314 fois
1 apprécie

Autres actions de iori Le Décalage - Julius Corentin Acquefacques, tome 6