La particularité de cette bande-dessinée, c'est qu'il s'agit de l'adaptation du court-métrage multi primé "The Dam keeper" dont je vous glisse le lien juste ici -bande de veinards- ! (Attention, risque de spoilers ceci dit !) Après la réalisation de ce petit film, Robert Kondo et Dice Tsutsumi ne se voyaient pas s'arrêter en si bon chemin, et ils ont eu raison ma foi !


Les auteurs ont tous deux fait leurs armes aux studios Pixar, notamment sur les films Toy Story 3 ou Monster University. Habitués aux univers forement marqués par leur direction artistique, ils ont su tirer partie de leur expérience et insuffler une dimension vraiment unique au Veilleur des brumes.
En tournant les pages, on a parfois du mal à réaliser que l'on est bien dans une bande dessinée : l'ambiance est complètement onirique, grâce à la colorisation employée et aux dessins un peu floutés. Le travail sur la lumière vaut complètement le détour, de même que les illustrations tout en rondeur qui caractérisent les personnages antropomorphes : une merveille à contempler page après page !


Mais au delà de l'aspect visuel exceptionnel, c'est également la qualité du scénario qui fait de cette bande dessinée un must have !


Présentons d'abord Pierre : ce petit bout de cochon porte sur ses frêles épaules (oserais-je dire jambonneaux ? Allez, j'ose !) la responsabilité de toute la ville puisqu'il doit assurer l'entretien du moulin, la machine inventée par feu son papa pour garder les brumes éloignées... Eh oui, comme si ça ne suffisait pas à son malheur, il s'avère que Pierre est orphelin depuis que son paternel s'est jeté dans les brumes par désespoir suite à la mort de sa femme. Vous suivez toujours ? Avec ça, Pierre vit donc seul et continue de fréquenter l'école où tout le monde l'ignore consciencieusement alors qu'il est pourtant le seul garant de leur survie #maisoùestlalogique.


Suite à un évènement étrange, Pierre se retrouve avec deux de ses camarades à l'extérieur de la ville fortifiée, ce qui leur permettra d'en savoir plus sur ce qui se passe à l'extérieur. Ce qui débutait comme un récit fantastique nimbé de mystère prend alors la forme d'une quête initiatique aux multiples dangers (ben oui, parce qu'à l'extérieur de Val-de l'Aube, le monde a l'air dévasté et plein de phénomènes étranges.


Profondément émouvante, l'oeuvre arrive à intégrer des thématiques universelles comme le sentiment de rejet, le harcèlement, la résignation ainsi que la perte d'un être cher. Certaines scènes m'ont brisé le coeur, mais participent à la crédibilité attendue par les personnages.


Le Veilleur des brumes fait partie de cette tendance actuelle de la bande dessinée jeunesse à offrir aux enfants des oeuvres de qualités qui ne les prennent pas pour des neuneus (et c'est pas plus mal !). Ainsi, même si le titre est paru chez Grafiteen -la collection de BD pour ados de Milan- les aventures de Pierre sauront séduire tous les âges grâce à sa quête initiatique à l'ambiance sombre et aux dessins exceptionnels que proposent les auteurs.


☞ Audacieuse et grand public cette bande-dessinée fait partie des trésors que je chérirai et recommanderai à tout va autour de moi ! Elle a le mérite de tenir en haleine le lecteur par la découverte d'un univers un peu étrange, propose une aventure mystérieuse et une ambiance sombre comme on en voit peu en littérature jeunesse. Si on ajoute à ça la beauté de l'objet livre et la poésie qui se dégage des illustrations, je ne vois pas ce que vous attendez pour foncer chez votre libraire !

VictoriaC
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes BD lues à ce jour et Bédéthèque !

Le 5 mai 2018

2 j'aime

Le Veilleur des brumes, tome 1
Nadouch03
8

Critique de Le Veilleur des brumes, tome 1 par Nadouch03

Sympathique découverte : un jeune orphelin remplace son père en tant que veilleur des brumes. Seul dans son barrage, il est la risée des autres enfants quand il va à l'école. Heureusement, il a une...

il y a plus d’un an

1 j'aime

Hortense
VictoriaC
6
Hortense

Mais encore ?

Hortense fait partie de ces polars psychologiques dont les pages semblent se tourner seules. Inspiré, comme la plupart des romans de Jacques Expert, d’un fait divers, le suspense en est assuré par...

il y a 6 ans

6 j'aime

Amarillo - Blacksad, tome 5
VictoriaC
5

Quand soudain, la chute.

Si Blacksad avait réussi à séduire tant de lecteurs grâce aux superbes dessins de Guardino, à l'atmosphère de l'Amérique des années 1950 et à un héros sombre et torturé au possible, on peut affirmer...

il y a 9 ans

6 j'aime

La Faucheuse
VictoriaC
8
La Faucheuse

Critique de La Faucheuse par VictoriaC

Pour mieux s’immerger dans le récit, mieux vaut ne pas trop en savoir sur l’histoire… Voici néanmoins un bref résumé de l’intrigue pour les plus curieux : dans le futur, les hommes ont trouvé le...

il y a 5 ans

4 j'aime