Hortense fait partie de ces polars psychologiques dont les pages semblent se tourner seules. Inspiré, comme la plupart des romans de Jacques Expert, d’un fait divers, le suspense en est assuré par une alternance de points de vue : tantôt Sophie narre l’histoire, tantôt la soi-disant Hortense prend le relais. Des extraits de dépositions d’enquêteurs et de témoins entrecoupent le tout, nous laissant entrevoir l’issue dramatique de l’histoire. La tension monte crescendo, nous laissant dans le doute, sans que l’on sache si l’on peut se fier aux deux personnages qui racontent l’histoire…


Néanmoins, si la montée de la tension dramatique est relativement bien gérée, l’intrigue reste assez plate et prévisible jusqu’à la révélation finale (et on ne va pas se mentir, c’est quand même mauvais dans un roman noir !).


Et malheureusement, il n’y pas que là que ça pêche… Ayant lu Qui et Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils du même auteur, je n’ai pu m’empêcher de remarquer de grosses similitudes entre Sophie et d’autres personnages de ces romans…comme si Jacques Expert avait calqué ses protagonistes sur des modèles déjà existants. Globalement, j’ai toujours trouvé les personnages que l’auteur crée relativement plats et manquant de profondeur, mais, à mon grand regret, cette tendance se confirme avec Hortense.


La révélation finale a été ma plus grosse déception : très succincte, elle tient en deux ou trois paragraphes et n’est vraiment pas cohérente avec le reste du récit ! L’auteur donne l’impression de vouloir en terminer au plus vite avec son histoire. Qui plus est, j’ai poussé de hauts cris en achevant ma lecture, car cette fin soulève de multiples questions, qui restent malheureusement sans réponse, et ne colle pas avec ce qui précède : on reste donc sur un sentiment d’inachevé…


Hortense est sans doute le dernier roman de l’auteur que je lis…il m’a fait pensé à un petit roman de gare sans prétention, avec ses personnages inconsistants et très caricaturaux. Pour moi, l’intrigue est bien trop prévisible, le style de l’auteur trop simpliste, pour en faire un vrai plaisir de lecture, et la fin ne tient pas clairement pas la route. Suivant donc !


https://unpointcesttoutsite.wordpress.com/2017/02/28/hortense/

VictoriaC
6
Écrit par

Le 28 février 2017

6 j'aime

Hortense
Adelyn
5
Hortense

Critique de Hortense par Adelyn

Jusqu'à la fin du livre, je pensais lui mettre au moins 8, 9, voire 10, tellement je me suis régalée durant la lecture de ce livre, du début à la fin. Écriture fluide et efficace, personnages limités...

il y a 4 ans

2 j'aime

Hortense
druspike
6
Hortense

Bon ben ça c'est fait ...

C'est un peu ce que je me suis dis en fermant ce livre ... Je m'attendais à un truc de fou, à prendre une claque magistrale et en fait non :( Non pas que la lecture est déplaisante, non ça se lit...

il y a 6 ans

2 j'aime

1

Hortense
KrysAline
3
Hortense

Critique de Hortense par Krys Aline

Ça fait un an tout pile que j'ai ce roman dans ma PAL, sur ma liseuse. Et je me décide enfin à le lire après avoir entendu et lu pléthore d'avis favorables. Bien mal m'en a pris car après...

il y a 5 ans

2 j'aime

2

Hortense
VictoriaC
6
Hortense

Mais encore ?

Hortense fait partie de ces polars psychologiques dont les pages semblent se tourner seules. Inspiré, comme la plupart des romans de Jacques Expert, d’un fait divers, le suspense en est assuré par...

il y a 6 ans

6 j'aime

Amarillo - Blacksad, tome 5
VictoriaC
5

Quand soudain, la chute.

Si Blacksad avait réussi à séduire tant de lecteurs grâce aux superbes dessins de Guardino, à l'atmosphère de l'Amérique des années 1950 et à un héros sombre et torturé au possible, on peut affirmer...

il y a 9 ans

6 j'aime

La Faucheuse
VictoriaC
8
La Faucheuse

Critique de La Faucheuse par VictoriaC

Pour mieux s’immerger dans le récit, mieux vaut ne pas trop en savoir sur l’histoire… Voici néanmoins un bref résumé de l’intrigue pour les plus curieux : dans le futur, les hommes ont trouvé le...

il y a 6 ans

4 j'aime