Ils vont marcher sur la lune

Avis sur Objectif Lune - Les Aventures de Tintin, tome 16

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Enfin un Tintin digne de la réputation colossale d'Hergé. Objectif Lune est un album intéressant à la fois sur le fond et la forme.

Graphiquement le découpage est nettement plus fluide; Hergé prend son temps. L'auteur utilise 3 cases par strip en général, parfois 4, rarement 5. Il s'amuse aussi avec la hauteur des cases afin de rendre la fusée plus impressionnante. Le trait est nettement plus léger que dans l'or noir.

Question scénario, on ressent également la volonté de prendre son temps. Et c'est certainement ce qui rend l'histoire si réaliste: Tinin ne part pas sur la lune en 5 minutes comme ça aurait pu se passer 10 ans auparavant. L'histoire se déroule sur plusieurs mois! Par exemple, Hergé détaille le trajet jusqu'à la base sur deux pages; il amène également bons nombres d'ellipses portant sur plusieurs semaines et où tout a pu se passer. Ainsi, si Hergé n'a pas pensé à nous montrer Tintin s'entrainant en apesanteur, on peut très bien l'imaginer... Autre détail nouveau, Tintin, blessé à la tête, reste à l'hopital pour 3 semaines!Une première! Tout participe du réalisme!

Tout sauf les gags. Dans ce domaine Hergé reste fidèle à ses sources cinématographiques. Si l'on peut d'ailleurs faire un reproche , c'est que, comme à chaque fois, l'auteur met trop de gags sur la fin. Heureusement ils sont bons. Mais avec un ou deux en moins , L'histoire gagnerait en rythme (peut-etre est ce dû au nombre de pages à respecter). Ce qui sauve d'ailleurs le passage de l'amnésie, c'est bien qu'il s'agisse d'un simple gag! Si la résolution avait été autre chose qu'Haddock traitant à nouveau Tournesol de zouave, alors c'eut aurait été très embêtant... Mais Hergé a su assurer!

En fait, assez paradoxalement au fait que ce soit l'album de Tintin le plus fluide et le plus facile à lire, il s 'agit aussi du plus bavard et pédant. De nombreuses pages sont là pour expliquer et rationnaliser leur voyage (rappelons que l'album est sorti en 1953!) et pourtant on y adhère. Du coup, il ne se passe pas grand chose. Et le coup de maître c'est justement de pouvoir captiver le lecteur tout au long du récit en rappelant régulièrement qu'une menace plane sur le groupe. Technique déjà employée mais non aboutie dans le trésor de Rackham le rouge (et oui, on annonce des annemis qui ne viendront jamais en fin de compte...). Tandis qu'ici, on sent bien que les méchants vont se révéler au cours du prochain album.

Notons également comment les évènements sont amenées! Hergé ne se contente pas de la simples scènes collées bout à bout comme auparavant. Par exemple, la façon de nous montrer l'avancement de la fusée : Tournesol, énervé sur Haddock, lui prouve qu'il n'est pas un zouave en lui montrant ses travaux! C'était imprévisible et amené avec subtilité. Hergé répète cette technique plusieurs fois au cours dui récit.

Autre fait remarquable, Tintin est plus présent ici comme un observateur que comme un personnage. Comme si Hergé en avait marre de Tintin. Quand quelqu'un (la police, Tournesol, ou un autre scientifique), parle, c'est à Haddock qu'il s'adresse... D'ailleurs PERSONNE ne demande JAMAIS à Tintin de venir sur la lune! Tournesol demande à Haddock; Tintni aurait pu être absent de cette scène... et de nombreuses autres! Un peu comme si Tintin n'était qu'un fantasme.. que même dans ce monde de fantaisie il ne peut plus exister, trop parfait, trop inhumain maintenant qu'Hergé oeuvre sur un terrain plus réaliste. C'est étonnant d'autant plus que dans les albums précédents, on voyait un Tintin maladroit, et raleur,donc un peu plus humain...

C'est donc un excellent album qu'il y a là. Surtout qu'Hergé arrive à captiver alors qu'il s'agit d'un sujet, à priori, moins passionnant que les Incas, l'écosse brumeuse ou encore les pirates. C'est donc à lire et à relire!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1050 fois
15 apprécient

Autres actions de Fatpooper Objectif Lune - Les Aventures de Tintin, tome 16