Couverture Silence

Critiques de Silence

BD franco-belge de (1980)

  • 1
  • 2

Le silence est d'or

Il doit avoir une trentaine d’année, il est au service d’Abel Mauvy, dit « Le maître » dans une ferme ardennaise (en Belgique semble-t-il) située dans un village nommé Beausonge. Il est hirsute, simple d’esprit et muet de naissance. Son visage est peu avenant, avec entre autres des yeux de serpent. Quand il a besoin de s’exprimer, il trace quelques mots en phonétique à l’aide d’une craie blanche... Lire la critique de Silence

32 20
Avatar Electron
9
Electron ·

Secret, vengeance et sorcellerie

Beausonge, petit village perdu au cœur de l’Ardenne belge. Un nom plein de promesses qui évoque de paisibles existences rythmées par les saisons, à une époque pas si lointaine où le blues agricole n’avait pas encore frappé nos campagnes. Mais il arrive parfois que les plus beaux des songes se transforment en cauchemars, spécialement lorsque la paix et l’harmonie apparentes dissimulent de... Lire la critique de Silence

27 27
Avatar No_Hell
9
No_Hell ·

l'étranger

Avant Silence, il y a une préface grandiloquente et poétique, qui annonce un truc tellement grandiose que l'on peine à y croire. Puis vient le dessin. Un noir et blanc sec ou sévère, le paysage donne froid, la campagne semble morte. Les traits des visages sautent ensuite aux yeux ; ceux de Silence, simples et anguleux, comme sa gentillesse, originée par son idiotie sans parole. Il pense avec... Lire l'avis à propos de Silence

20 2
Avatar slowpress
8
slowpress ·

Une vielle BD cool et bien dessinée à lire les soirs d'hivers.

On dit que cette BD a assez mal vieilli. Le décor, la lande celte et maudite, la morale de l'histoire, les personnages (un muet tout gentil et maltraité, des animaux, des méchants fermiers tout moches), semblent tirés du cerveau d'un post-soixante-huitard qui rêve d'un retour à la nature, en communauté, loin de la cruauté des hommes et de leur pouvoir d'achat mesquin. Cependant, il y a le dessin... Lire la critique de Silence

8
Avatar Poison_Ivy
8
Poison_Ivy ·

Silence oppressant

Les dessins sombres, presque torturés et les décors très fournis nous plongent directement dans l'atmosphère oppressante d'un petit village des Ardennes. L'ambiance y est parfaitement rendue : l'esprit petit des villageois, les dérives locales, les histoires enfouies, les secrets qu'on n'avoue pas, la perversité et la violence de certains... Le goût de la mort et la superstition font le reste.... Lire l'avis à propos de Silence

7
Avatar Babalou
9
Babalou ·

marqué à vie

cette bd est hors norme on la lit d'une traite sans pouvoir s'arrêter et la fin nous scotche sur notre canapé l'atmosphère est extrêmement singulière, forte, subtile et travaillée ce génie nous immerge dans son univers ( plus efficace qu'un film ou quoi que ce soit d'autre ) l'émission La grande librairie demandait " quel livre à changé votre vie ?" : pour moi c'est celui là quelque chose... Lire la critique de Silence

2
Avatar Théophile Laverny
10
Théophile Laverny ·

Silence, Comès et ses fantastiques dessins

Publié en 1980 aux éditions Casterman, « Silence » fait partie des œuvres de Comès, né en 1942 dans le canton germanique de la Belgique d’une mère française et d’un père allemand. Il naît donc en plein chaos, bâtard des deux cultures. Il garde de son influence germanique un goût du fantastique. Cette bande dessinée relate l’histoire touchante mais bien réelle de Silence, le muet. Ce... Lire la critique de Silence

Avatar Cerf Eclopé
8
Cerf Eclopé ·

Haine

IL m'aura fallu attendre tant d'années pour oser lire cette BD, dont seule la couverture me terrorisait gamine. ça valait coup d'avoir grandit pour ouvrir cette BD. Merveilleux de beauté, poignant. Lire l'avis à propos de Silence

Avatar aliceland
9
aliceland ·

Critique de Silence par Rosa

Une BD qui me poursuit, sombre, étrange... . L'angoissante est présente à chaque planche. L'univers est réaliste mais le silence est tel que l'on est seul avec l'histoire. A lire dans sa version encre de chine Lire la critique de Silence

Avatar Rosa
9
Rosa ·

Critique de Silence par Hard_Cover

Silence est un nom lourd à porter, surtout quand on est muet de naissance. Surtout quand on a été baptisé ainsi par mépris. Car Silence, l'idiot du village de Beausonge, est l'esclave d'Abel Mauvy, le plus riche fermier de la bourgade. Né d'un amour interdit, il a été élevé sans respect par cet homme irascible et mauvais. Son retard mental est sans doute autant dû à son mutisme congénital qu'au... Lire la critique de Silence

1
Avatar Hard_Cover
4
Hard_Cover ·
  • 1
  • 2