Bien que ce tome ne mette pas en avant les habituels protagonistes de l'histoire, je dois dire que cette "tranche-de-vie" fut tout de même très intéressante du point de vue culturel. Nous suivons Anis, une jeune femme d'aspect fragile qui mène une vie oisive dans sa magnifique demeure. Lorsqu'elle se rend aux bains pour femmes pour la première fois, elle fait la rencontre d'une autre jeune femme qui va devenir sa compagne de vie.


Je ne peux m'empêcher de penser que l'histoire de ce septième tome est un peu trop facile. Anis se trouve une compagne très facilement et à la première difficulté, elle décide d'en faire la seconde épouse de son mari. Je n'ai rien contre les belles histoires, mais ça manquait un peu de réalisme tant tout semblait beau et rose.
Ceci-dit, j'ai beaucoup aimé l’aspect historique de ces unions entre femmes, qui ressemblent beaucoup au mariage et dont on a jamais entendu parler. Il est vrai que dans un monde où les genres sont si clivés, cette idée de se trouver une meilleure amie à vie n'est pas dénuée de fondement.
Le dessin est toujours magnifique, spécialement les jardins de la résidence d'Anis.

Shaynning
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 22 juin 2020

1 j'aime

Heartstopper
Shaynning
5
Heartstopper

Critique de Shaynning

Cette Bd, qui a un format de roman, donne le ton dès sa couverture: deux gars qui sont appelés à se rapprocher malgré des looks plutôt différents. Même les couleurs illustrent d'emblée la douceur de...

il y a 7 mois

4 j'aime

Anne – la maison aux pignons verts
Shaynning
8

Critique de Anne – la maison aux pignons verts par Shaynning

Lire les aventure d'Anne, c,est comme mordre dans un croissant de soleil, c'est joyeux, un peu magique et ça va droit au cœur. À certains égards, l'écriture adroite et poétique de Montgomery me...

il y a 2 ans

3 j'aime

En proie au silence, tome 1
Shaynning
7

Critique de Shaynning

Un premier tome qui donne le ton d'un drame psychologique, avec pour assises la violence sexuelle et l'injustice. Pour Misuzu, c'est la domination mâle qui semble être au cœur du problème, comme si...

il y a 2 ans

3 j'aime