L'Odeur de la poussière chaude - Aâma, tome 1

2011

1.2K

598

98

7.7

BD franco-belge de Frederik Peeters · 27 octobre 2011 (France)

Groupe :

Aâma
Résumé : Un homme se réveille dans le désert, à moitié amnésique. Un singe robot fumeur de cigare lui révèle son nom. Verloc revit son passé de marginal.
Toutes les informations
addrr

addrr

Que j’aime cette SF de Peeters

il y a 2 ans

Y4n0u

Y4n0u

Frederik Peters réussit à trouver l'équilibre entre la SF 70's style Jodo ou Bilal et la BD française récente style "Le Combat Ordinaire". Chapeau !

il y a 7 ans

Euphrosyne

Euphrosyne

Raaaah, j'ai pas la suite sous la main, torture, enfer et damnation !

il y a 8 ans

Dreamingoldfish
8
Christo Bee

Critique positive la plus appréciée

C'est l'histoire d'un mec qui se réveille.

Ah, un nouveau Peeters, de la SF qui plus est ! Forcément ça forge des attentes après Lupus. Et bien, autant le dire de suite je ne suis pas déçu pour le moment. Beaucoup de mystères, le procédé...

Lire la critique

il y a 11 ans

arnonaud
8
arnonaud

Critique de par arnonaud

Les bonnes notes de la série et l'accueil enthousiaste pour chaque tome d'Aâma ne m'ont pas échappés. De plus, la lecture de Pilules Bleues m'a confirmé que Peeters n'était pas un auteur manchot. Du...

Lire la critique

il y a 8 ans

belzaran
9
belzaran

Critique de par belzaran

Lorsque le premier tome d’ « Aâma » est sorti, je me rappelle avoir été marqué par sa couverture montrant trois personnages, dont une sorte de singe fumant un cigare… Les critiques de l’époque étant...

Lire la critique

il y a 9 ans

aaapoumbapoum
7

Critique de par aaapoumbapoum

Frederik Peeters revient à son genre de prédilection : le road-trip intergalactique. Un voyage intérieur, selon l’habitude de cet auteur suisse qui s’échine à construire des récits gigognes, nourris...

Lire la critique

il y a 10 ans

Nonivuniconnu
8

Le trio de l’étrange

J’avais très envie de commencer une nouvelle BD de science-fiction, si possible une série. Mais laquelle ? Je suis alors tombé sur le premier album d’Aâma, sa couverture chatoyante et son autocollant...

Lire la critique

il y a 8 ans