⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

21 and Over
4.9
21 and Over

Film de Jon Lucas et Scott Moore (2013)

Voir le film

Bienvenue dans le royaume du mauvais goût

Le sujet même est complètement bête, et le film le sait bien : un étudiant, Jeff, est particulièrement stressé parce qu’il doit passer un entretien d’admission en médecine, alors ses deux amis niais vont l’amener «de force» faire la fête afin de décompresser. Partant de ce postulat, le film a au moins l’intelligence de ne pas essayer d’être profond ou sérieux, et enchaîne des situations plus rocambolesques les unes que les autres, et ce jusqu’à la toute fin. Quitte à être stupide, autant aller jusqu’au bout. Je pense que ça devait être la devise des réalisateurs pour 21 & Over.


Ce principe a au moins l’avantage d’être efficace, et certaines séquences deviennent assez amusantes tellement elles sont absurdes et exagérées ; ça marche. Seulement, la stupidité a ses limites, et si on rigole un peu, je dois dire qu’on se lasse assez vite de la niaiserie des personnages. De plus, le fil conducteur réside dans la recherche de Jeff : ses amis l’ont perdu, et ils doivent donc le retrouver pour le ramener chez lui afin qu’il puisse passer son entretien le lendemain, le tout sans se faire prendre par son père… Mais il n’y a aucune vraie surprise à ce niveau-là, puisqu’on sait très bien que tout va finir par rentrer dans l’ordre, malgré le chaos de la nuit.


Bon, il y a par contre des moments où le film s’est cru intelligent et brise le rythme pour introduire une engueulade entre potes, ou un petit message à la fin du film selon lequel il ne sert à rien de se forcer à travailler dans un domaine qui ne nous plaît pas (la médecine pour Jeff), mais au contraire se contenter de vivre heureux et faire ce que l’on veut… Autant dire que ces passages sont très mauvais et grossiers, et voir le film faire la promotion de l’hédonisme est assez comique, puisque je me demande qui aurait envie de vivre une telle vie après la vision des évènements de 21 & Over. D’autant que le film laisse sous le tapis des considérations comme de savoir si une vie de plaisirs signifie nécessairement une vie de bonheur. Bon, et bien entendu les personnages ne se remettent jamais en question à aucun moment, ils restent les mêmes du début à la fin, mais c’était attendu. Enfin bref, c’était un peu divertissant, mais le film est trop stupide pour son propre bien : les réalisateurs n’ont pas compris que si le film se devait d’être stupide, eux ne devaient pas céder à la stupidité. Malheureusement, les réalisateurs ont oublié de faire un film comique efficace et bien pensé, et 21 & Over laisse donc parfaitement indifférent.

Charlandreon
3
Écrit par

Créée

le 3 nov. 2020

Critique lue 87 fois

1 j'aime

Charlandreon

Écrit par

Critique lue 87 fois

1

D'autres avis sur 21 and Over

21 and Over
Hadrien_Courtois
6

Cocktail Caramelo

Un road movie classique mais efficace dans lesquels des jeunes américains vont s'embarquer dans le rêve après lequel cours tous les jeunes chaque week end, à savoir passer une soirée de malade avec...

le 4 févr. 2016

1 j'aime

21 and Over
Elgato65
5

Un démarrage difficile avant d'être divertissant

Scott Moore et Jon Lucas, scénaristes des Very Bad Trip, reviennent à leurs premiers amours : la beuverie. Cependant, ils ont perdu de leur génie et ils nous servent un sous-sous-Very Bad Trip avec...

le 24 juil. 2014

1 j'aime

21 and Over
CeeSnipes
7

Et si Jon Lucas & Scott Moore étaient doués, en fait?

Jon Lucas et Scott Moore sont les scénaristes de Very Bad Trip. Avec ce succès (qu’ils n’avaient pas forcément connu avec Rebound ou Four Christmases), ils ont pu réaliser leur premier film en...

le 14 mars 2014

1 j'aime

Du même critique

Syberia II
Charlandreon
9

La suite d’une grande Aventure

Après Syberia, j’étais très curieux de savoir si Benoît Sokal et l’équipe de Microïds allaient réussir à créer une suite avec le même niveau d’excellence que le premier opus, même si je me doutais...

le 7 nov. 2020

4 j'aime

Douce dame jolie
Charlandreon
9

Un chant médiéval à la beauté intemporelle

J’aime beaucoup Guillaume de Machaut, véritable Maître de la musique du XIVe Siècle, et s’il y a une œuvre que je devais garder entre toutes, ce serait Douce Dame Jolie. Le chant est saisissant de...

le 28 oct. 2020

3 j'aime